Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 18:56

02/01/15
L'homme qui avait grièvement blessé, via Cedronio le 27 décembre dernier, Salvatore Vitiello, 25 ans, d'un coup de couteau s'est constitué prisonnier. Gianpaolo Cardillo est le fils de Salvatore "Beckenbauer" Cardillo, ex capo du clan sécessionniste des Quartiers Espagnols, et le frère d'Enzo (arrêté il y a 3 jours). Salvatore a été poignardé alors qu'il tentait de défendre son père aux prises avec un groupe de jeunes dont l'un avait manqué d'écraser sa femme avec son véhicule. Le 29 décembre un deuxième homme a été arrêté, Fabio Fontanarosa, 26 ans.


03/01/15
L'ancien capitaine de la Roma, Giuseppe Giannini, Il Principe, figure parmi les 104 accusés inculpés hier dans l'enquête de la DDA à Naples sur les activités illégales du clan Contini.
L'ancien joueur est accusé de fraude sportive, crime aggravé par la méthode mafieuse.
Son implication dans l'affaire concerne la période 2008-2009 durant laquelle il coachait l'équipe de Gallipoli qui participait dans le groupe B au championnat de 3ème division italien.
Selon l'acte d'accusation, Salvatore Righi, homme de confiance des Contini, en accord avec Giannini et le directeur sportif de l'équipe des Pouilles, Luigi Dimitri, aurait proposé 50,000 euros à certains joueurs (deux inculpés) du Real Marcianise pour permettre la promotion de Gallipoli lors du dernier match de la saison.
L'équipe des Pouilles devait remporter ce dernier match contre Marcianise pour être promu (ce qui arriva).
L'enquête sur les activités du clan a mené à la saisie d'actifs pour 250 000 000 d'euros y compris de nombreux locaux commerciaux (boutiques, restaurants et pizzerias) dans le centre de Rome.
Ces magasins servaient à blanchir l'argent sale de l'organisation d'Eduardo Contini, dit «o romano». «Je fais confiance au système judiciaire et aux procureurs qui assureront la vérité. Lorsque viendra le temps, je vous expliquerais toute l'histoire, car il y a beaucoup de choses qui ne sont pas vraies. Et même si mon nom ou celui de ma famille seront lié à la Camorra, je vais charger mon avocat d'agir en conséquence» a déclaré Giuseppe Giannini à l'agence Ansa, à propos de l'enquête de l'anti-mafia de Naples. L'ancien capitaine de Rome et depuis 2013 sélectionneur du Liban, a souligné ensuite que Salvatore Righi n'était pas marié avec sa fille mais qu'ils ont eu une simple relation qui est aujourd'hui terminé.


03/01/15
Guet-apens dans le centre de Naples contre Michele Elia, 27 ans, petit-fils (homonyme) du patron du clan Elia, très actif dans le domaine de Pallonetto de Santa Lucia. Il a été blessé la nuit dernière sur la Piazza Trieste et Trento. Il n'est pas dans un état grave. Michele Elia est connu de la police.
C'est la première embuscade de la Camorra en 2015. Le neveu du patron aurait été blessé à la jambe par un coup de fusil. Il a déclaré avoir été agressé par un inconnu.
Le chef du clan Pallonetto de Santa Lucia, Michele Elia, le mois dernier a été transféré en prison. Il était en résidence surveillée. Surnommé «Michele tribunaux»,il doit purger une peine de six ans d'emprisonnement. L'aggravation de la peine a conduit à la suspension de la prestation de la détention à domicile, qui avait été initialement accordée.
Pallonetto est un quartier populaire de la ville qui divise Piazza Plebiscito du village balnéaire de Santa Lucia. Une zone contrôlée par le clan Elia, qui applique des méthodes différentes ce qui lui vaut des querelles avec les autres familles de la ville.


04/01/15
Une bande 3 jeunes voyous de Castellammare di Stabia ont attaqué et dérobé de l'argent au domicile d'une personne âgée. Ils ont tous été rattrapé dans leur fuite par les policiers. Parmi ces 3 se trouvent un mineur de 16 ans et Catello Aponte, 19 ans, déjà connu de la police pour vol qualifié et aggravé.


05/01/15
Un homme a été blessé alors qu'il tentait de voler un magasin de vêtements dans le quartier Soccavo. L'incident est survenu dans un magasin qui est situé via Servius Tullius. Le braqueur était armé et a tenté de voler la recette de la journée seulement voilà le propriétaire ne s'est pas laissé faire et il a lui aussi sorti une arme et a tiré une balle dans la jambe du voleur. Le blessé a été transporté à l'hôpital de San Paulo.


07/01/15
Guet-apens à Naples la nuit dernière où a été tué un jeune homme de 22 ans, Ciro Esposito. L'assassinat a eu lieu à Rione Sanita à la Piazza del Plebiscito où ont eu lieu les funérailles du chanteur Pino Daniele, qui est décédé il y a deux jours d'une crise cardiaque.
C'est la première embuscade fatale de 2015 à Naples. Il s'agirait de deux tueurs à bord d'un scooter qui ont tiré à plusieurs reprises sur le garçon, qui a été tué à quelques pas de sa maison.
On a retrouvé neuf douilles de pistolet de calibre 9. Le jeune homme, avait des précédents pour trafic de drogue.
A Rione Sanita, des tensions croissantes entre groupes criminels s'accentuent pour le contrôle des activités criminelles et surtout de la drogue, de l'usure et le marché de faux billets. Ciro était le fils de Piero Esposito, un des nouveaux tauliers du quartier.


08/01/15
La Guardia di Finanza a mené une opération dans la région de Naples, où les fonctionnaires ont découvert une imprimerie de fausse-monnaie. 5 personnes ont été interpellés : 3 techniciens et 2 frères, présentés comme les cerveaux de ce réseau. Les enquêteurs ont saisi 1 012 800 billets de 50 euros, la plupart en cours de fabrication. Du matériel d'imprimerie a aussi été saisi.


09/01/15
Deux hommes ont été arrêtés par la police sur des accusations de vol qualifié: M.C., 25 ans et R.B., 29 ans, deux résidents d'Afragola et déjà connus de la police. Masqués et armés de pistolets, les deux hommes ont attaqué un homme de 21 ans de Crispano dans sa voiture sur l'autoroute 87 en direction de Casoria. Le forçant à s'arrêter, ils lui volent sa voiture et tous ses biens. Puis ils effectuèrent un autre vol contre un homme de 27 ans de Casoria, lui volant deux téléphones et de l'argent. Les deux ont été interceptés par la police après une courte poursuite. Au cours de recherches ultérieures, la plupart des biens volés ont été restitués à leurs propriétaires. Les deux ont été emmené à Poggioreale.


09/01/15
La saisie des biens de 1,5 millions d'euros a été exécuté ce matin par la police à Torre Annunziata (Naples) contre Ciro Natale, 45 ans.
L'homme, détenu à la prison de Benevento, est considérée comme un affilié au clan Amato-Pagano de la Camorra.
Tout cela après une enquête minutieuse qui a commencée en novembre 2012 et qui a conduit à l'arrestation de 48 personnes, entre autres en vertu d'un mandat d'arrêt émis par le juge d'instruction de Naples à la demande de l'accusation pour des crimes d'infractions de type association mafieuse, meurtre, trafic de drogue et blanchiment d'argent aggravés par la méthode de la mafia et le caractère transnational.
A cette occasion ont été frappés clans Falanga, Di Gioia et le clan dissident des Di Gioia de Torre del Greco en collaboration avec les Amato-Pagano pour la fourniture de drogues que chaque clan vendait ensuite dans sa zone d'influence.
Parmi les produits visés par l'ordre de l'attachement il y a de l'immobilier, une voiture, une moto, des comptes en banque, des livrets d'épargne, des polices d'assurance et des titres.


10/01/15
Un homme de cinquante ans, casier judiciaire vierge originaire de San Giovanni a Teduccio, a été retrouvé par la police en possession de 17 grammes de cocaïne pure à Porta di Massa avant qu'il embarque sur un ferry pour Ischia. L'homme se promenait dans le port avec une attitude suspecte. Il était particulièrement nerveux et dès qu'il a vu la police, il s'est enfuit vers le navire. Arrêté il a été conduit à Poggioreale.


10/01/15
Un repris de justice a été la cible d'actes de vengeance ou d'intimidations à Naples. PT, 35 ans résident de Ponticelli a vu deux actes de pyromanie brûlés sa maison et sa poissonnerie. Il semblerait que l'homme ait eu une brouille avec des voyous du quartier récemment.


10/01/15
30 ans de prison, voilà la peine qui a été infligée aux instigateurs et responsables de la mort par balles, d'un musicien roumain de 33 ans, Petru Birladeanu à Naples le 26 mai 2009. Marco Ricci, Maurizio et Salvatore Forte, trois camorristes du clan Sarno de Ponticelli font partie d'une groupe de 8 voyous qui se trouvaient sur des motos. Leur but ? Effectuer des tirs d'intimidations afin d'effrayer la population et leur passer l'envie de soutenir l'ex boss local Mariano tout juste sorti de prison. Un des tirs atteint Petru, qui titubera jusqu'à l'intérieur du métro avant de s'écrouler. Les secours mettront plus de 30 min pour venir secourir Petru.


12/01/15
Encore une fusillade à Naples. Aujourd'hui un homme de 30 ans,Gennaro Maggio, a été touché aux jambes alors qu'il était dans le quartier de Ponticelli dans des circonstances troubles.
L'homme, a été emmené à l'hôpital Loreto Mare, et a déclaré aux enquêteurs qu'il a été approché par trois hommes qui auraient tenté de le voler. Devant sa réaction, l'un d'eux a ouvert le feu le blessant à la jambe.
Le conditionnel est à requérir. La police est en train de vérifier son histoire, convaincu que derrière cette agression pourrait se cacher une autre version. En effet hier, à Ponticelli, vingt coups de feu ont été tirés en l'air par des hommes arrivés à l'intersection de Corso et la Via Ponticelli Camillo De Meis à bord de trois motos avant de disparaître.
Il n'y a pas eu de dommages, mais cet épisode apparemment sans signification serait attribuable à la réorganisation de l'équilibre entre clans de la Camorra dans Ponticelli. Il n'est pas exclu, par conséquent, que l'épisode de ce matin est relié au crime organisé.


12/01/15
Les carabiniers de la région de Salerne ont mené l'opération «Poker» contre le clan des Serino. 21 personnes ont été arrêtées pour association mafieuse,extorsion, trafic de stupéfiants et trafic de votes. Les Serino géraient les activités illicites de la zone, notamment le racket, le trafic de stupéfiants et les jeux via la société «Viscomatic» (salles de machines à sous et jeux en ligne). L'enquête a mis en lumière un trafic de votes en faveur de Franco Annunziata, candidat de centre-droit aux élections municipales de Sarno en mai 2014 et actuel conseiller municipal.


12/01/15
C'est l'heure de la sortie pour deux boss mafieux Après leur deux condamnations pour drogue de huit et dix ans respectivement, Vincenzo et Ciro Di Lauro (fils de Paolo Di Lauro, alias Ciruzzo) vont bientôt sortir de prison. La justice a suivi son cours, le temps est écoulé, la fin de leur peine est arrivé pour eux, pour deux des dix enfants du patron qui dans les années quatre-vingt fonda l'Alliance de Secondigliano (quoique toujours position très indépendante que les Mallardo, Contini et Licciardi). Alliance qui volera en éclat en 2004 avec la 1ère faide de Scampia.


13/01/15
La Guardia di Finanza a mené une opération contre le clan Mallardo de Giugliano. 12 personnes ont été arrêtées et accusées d'association mafieuse et extorsion aggravée. 8 millions de biens (notamment des sociétés) ont été saisis. Pa rmi les personnes incarcérées figurent un agent pénitentiaire de la prison de Poggioreale (accusé de transmettre des informations entre les membres incarcérés et ceux de l'extérieur), le chef du service de santé mentale de l'hôpital public Naples-2-Nord (docteur Gennaro Perrino, accusé de fournir de faux certificats médicaux) et Vincenzo «Enzo'o mallato» D'Altério (important boss du clan Mallardo, disposant d'un faux certificat médical lui permettant d'éviter la prison et de recevoir une pension d'invalidité).


14/01/15
Coup de filet au sein du clan Gionta de Torre Annziata dans le cadre du démantèlement d'un trafic de stupéfiants avec la Hollande. Parmi les 14 arrêtés il y a Tony Marciano Jr., le fils du célèbre chanteur de neomelodico, en prison pendant deux ans. Ainsi qu'un policier, Antonio Ercolano et sa femme Maria et son fils Luigi. C'est une femme qui gérait la comptabilité du trafic, Mariarca Muscerino, 35 ans, déjà détenue depuis l'année dernière. Figurait aussi Antonio Guarro qui a déjà témoigné. Pour faire le relais entre les 3 sites de ventes, le réseau faisait confiance à Lucia Di Lorenzo, 25 ans. C'est elle aussi qui alimentait en marijuana et en cocaïne grâce à Romina Nappo, 26 ans (déjà en prison) et Antonio Prisco, 31 ans. Un des coins de vente était géré par Maria Guarino, 38 ans avec l'aide d'une mineure et de Luigia Talamanca, 60 ans. À Largo Grazie, les chefs étaient Raffaele Caprpentieri, 34 ans (déjà en prison) et Angelo Stanzione, 31 ans.
Les enquêtes de la police ont prouvé la gestion de places de trafic à Torre Annunziata et Boscoreale par le clan Gionta. Pendant l'enquête, les policiers avaient déjà arrêté une trentaine de personnes, y compris ceux des affiliés du clan. Les enquêtes ont été menées par des écoutes téléphoniques et avec l'aide de collaborateurs de justice : Aniello Nasto, Vincenzo Saurro, Michele Luppo et Giuseppe Di Nocera.


15/01/15
La police italienne a interpellé 14 personnes à Rome, Naples et Salerne pour un trafic de vêtements usagés en direction de plusieurs pays d'Europe et d'Afrique. A la tête du réseau : le camorriste Pietro Cozzolino, boss du clan homonyme de la zone Portice-Ercolano, déjà connu pour trafic international de stupéfiants.


17/01/15
Un gang de voleurs de véhicules utilitaires a été démantelé par la police à Sorrento. Après plus d'un an et demi de recherches intensives, six hommes ont été arrêtés pour la vague de vols dans la région entre l'automne 2013 et le printemps 2014.
Ciro Marra, dit "le Blond", 47 ans, Angelo Fusco, 21 ans et Emmanuele Montefusco, 40 ans tous de Naples ont été conduits en prison. Avec eux, Carmine Marra (frère de Ciro), 53 ans résidant à Casoria. Mario Orrù, 29 ans de Cercola a été assigné à domicile, tandis que Emanuele Natale 23 ans, de Ponticelli a été sommé de ne pas quitter la ville. Les véhicules volés ont été vendus ou désocés pour vendre les pièces de rechange sur le marché noir.


18/01/15
On attendait une réaction après la mort de Ciro Esposito à Rione Sanita, la police l'a empêchée en intervenant aujourd'hui. Elle a arrêté deux hommes, Biagio d'Altério, 48 ans multirécidiviste et Antonio Di Giovanni, 21 ans vers 22h15 au moment où ils se préparaient à tendre une embuscade contre ceux qui ont tué Ciro Esposito, un jeune dealer, papa d'un enfant d'1 an et aussi fils du nouveau boss de Rione Sanita, Piero Esposito. Les deux hommes sont liés aux clans de Miano les Esposito-Mauro-Sequino en guerre contre les Sibillo-Giugliano-Brunetti de Forcella. Les deux hommes ont été repérés dans le quartier où règne Luigi Giugliano avec une attitude suspecte qui a conduit à leur arrestation.


18/01/15
Giovanni Licciardi, 37 ans actuel régent du clan Licciardi du quartier Miano (nord de Naples) a été arrêté. L'homme était recherché pour complot mafieux.
Le patron était assis côté passager à bord d'une Smart conduite par un jeune homme de 30 ans, déjà connu de la police. Licciardi avait 1 100 euros sur lui provenant d'activités criminelles selon la police.
Le mandat d'arrêt contre Giovanni Licciardi a été publié il y a trois jours, le 15 Janvier par la Cour d'appel de Naples.L'homme est recherché pour effectuer une peine de prison d'un an, 11 mois et 27 jours de prison.
Licciardi a été condamné à huit ans de prison en Juillet 2014, mais avait été libéré de prison de Terni après avoir purgé six ans et quelques jours de détention provisoire, le 15 Janvier le jugement est devenu définitif et l'homme a donc été arrêté et transféré à la prison de Secondigliano.


19/01/15
Il y a eu 7 arrestations de personnes impliquées dans le racket à Piana del Sele et qui seraient liés à Giovanni Ricciardi et Vito d'Ambrosio, liés au clan de Salerne des Fabbiano-Capozzo. Le groupe a profité de la difficulté financière, en particulier pour les agriculteurs pour leur proposer des prêts usuriers pour pas arrêter leur activité. Les taux sur les prêts étaient de plus de 20% selon les enquêtes. Si l'argent n'était pas remboursé à la date indiquée et si les entrepreneurs n'acceptait pas de nouvelles augmentations, ils étaient victimes de violence et d'intimidation.


19/01/15
Une opération de police contre un réseau de drogue dans la province de Caserta, a permis l'arrestation de cinq personnes. Parmi eux se trouve un agent de police, qui a servi à la préfecture de police de Naples.
Les cinq personnes détenues sont accusés d'association de malfaiteurs visant au trafic de cocaïne et de haschisch, le groupe est principalement actif dans la capitale, l'approvisionnement provenant de Caivano.
Ils avaient mis au point un système de livraison itinérante de doses. Les lieux de rendez-vous, toujours différents, étaient décidées après des contacts téléphoniques classiques et codés.
Un des coursier a été arrêté en flagrant délit: dans sa voiture, ont été retrouvés quatre kg de haschisch. L'agent de police impliqué dans le réseau aurait été arrêté en possession de drogues. Pour cette raison, il a été poursuivi pour complicité et il a été informé d'une mesure d'interdiction de séjour dans la province de Caserta.
Les personnes arrêtées sont : Fabrizio Iucchitto, de Santa Maria Capua Vetere, 33 ans et résident de Caserte; Carlo Ponticelli, de Caivano, 44 ans; Elio Formati, de Caserte, 23 ans ; Francesco Villano, de Caserte, 25 ans et Luigi Iannicelli, de Caserte, 30 ans et résidant à Caivano.


20/01/15
La police de Casoria, a effectué un raid à l'aube afin d'arrêter 30 personnes, dont sept sont déjà en détention. Ils sont accusés d'usure et de diverses tentatives d'extorsion d'entrepreneurs, de commerçants et d'artisans de la région.
Les personnes arrêtées sont soupçonnées d'être affilié au clan Moccia qui a sa propre zone d'influence dans les municipalités de Casoria et Afragola.


21/01/15
Les autorités antimafia italiennes ont mené une opération contre un réseau de corruption lié à des travaux publics de l'ordre de 3 millions d'euros à l'hôpital «Sant'Anna e San Sebastiano» de Caserte. 24 personnes ont été arrêtées pour avoir piraté les appels d'offres. Des entrepreneurs, des élus locaux, des responsables de l'hôpital et des fonctionnaires de la Région font partie des personnes interpellées, de même que des membres du clan Zagaria (de la fédération des Casalesi) dont Elvira Zagaria (sœur de Michele, boss du clan). L'enquête a aussi montré le soutien de la Camorra à des candidats (de centre-droit et de centre-gauche) à des élections locales. 4 sociétés, 18 immeubles, 1 box, 3 voitures et des parts de sociétés (le tout estimé à plus de 12 millions d'euros) ont été confisqués.


21/01/15
La police d Naples a saisi, la nuit dernière, environ 18 tonnes de cigarettes de contrebande. Les «blondes» étaient cachés dans deux magasins, l'un à Atella et un autre à Naples. La valeur commerciale des cigarettes saisies est d'environ 2 millions d'euros. La quantité de cigarettes, répartis dans environ 900 000 paquets, avait pour but de contribuer à alimenter le marché napolitain.


21/01/15
La police a arrêté deux résidents d'Ascoli Piceno originaire de Campanie et déjà connus de la police. Ils sont accusés d'être les auteurs de six vols en Juillet 2014 dans la province de Fermo. A chaque fois le même modus operandi, sabotage du système d'alarme, portes enfoncées et razzia dans le magasin. Déjà quelques semaines après le début de l'enquête, dans les premiers jours d'Août, la police d'Ascoli et Macerata avait arrêté deux membres du gang alors qu'ils rentraient en Campanie après un casse dans la province de Modène. Un troisième homme est toujours recherché.


21/01/15
Coup dur pour le clan Mazzarella Camorra clan Mazzarella, pendant des années actif dans les quartiers de Naples Mercato et San Giovanni e Teduccio, une opération de la police a conduit à l'arrestation de huit personnes pour usure contre les entrepreneurs locaux.
Le clan, a profité de la situation de crise dans laquelle ils ont trouvé propriétaires de petites entreprises en les soumettant à un prêt et en appliquant ensuite des taux d'intérêt, allant jusqu'à 120%.
De là d'autres crimes leur ont été imputés: conspiration, exercice abusif de l'activité financière et transfert frauduleux d'actifs, toutes les infractions aggravées par la méthode mafieuse.
Le blitz aujourd'hui a également conduit à la saisie des biens mobiliers et immobiliers attribuable aux suspects, d'une valeur de plus de 2 millions d'euros qui comprend les terrains, les appartements et les entreprises, mais aussi les voitures, les motos et les comptes courants et les livrets d'épargne.


23/01/15
A Torre Annunziata, une mère et son fils ont été arrêtés pour possession de drogue. Après la capture du jeune homme de 23 ans, connu des services, Vincenzo Caglione, trouvé en possession d'une once de marijuana, la police a décidé de fouiller sa maison. Sa mère, Reginalda Tessitore, 52 ans, a essayé de se débarrasser de la drogue contenue dans une enveloppe ainsi que du matériel. En tout 91 grammes de cocaïne, une gramme d'héroïne, quelques graines de cannabis, une balance de précision et divers matériaux pour l'emballage de la drogue, qu'elle a essayé de jeter dehors sur la terrasse. L'enveloppe, cependant, a été trouvée et saisie par la police. Mère et fils ont été placés en résidence surveillée et seront jugés en comparution immédiate.


27/01/15
Un fugitif camorriste a été arrêté à Villaricca, alors qu'il se trouvait dans une maison où vivait une famille de 5 personnes, le père a été arrêté pour complicité. Finalement les policiers parviendront à arrêter Luigi Messuri, 43 ans, originaire de Caserta considéré comme affilié au clan Ligato-Lubrano, plaque active à Pignataro Maggiore. Messuri était recherché depuis août dernier extorsion mafieuse. Les policiers ont pu localiser Messuri grâce à des rumeurs qui faisait état d'une présence suspecte dans une maison du quartier. A l'aube aujourd'hui, les policiers ont frappé à la porte, le père de famille s'apprêtait à sortir pour aller travailler. La police lui a demandé qui était là dans la maison et maladroitement, il marmonna sur la présence d'un parent, un ami très proche, puis il est resté silencieux lorsque la police a salué Messuri sortant en pyjama d'une chambre. Le fugitif s'est rendu sans dire un mot.


27/01/15
Un homme pourtant sous surveillance spéciale, Vincenzo Stanzione, 57 ans, a été arrêté sur des accusations d'extorsion dans les quartiers espagnols. L'homme contrôlait toute une rue et rackettait les gens y compris l'église locale. L'homme avait demandé 100 euros à une religieuse qui l'a dénoncé. Hier soir, la police a reçu un appel d'un fidèle de l'église qui demandait de l'aide parce Stanzione avait attaqué la religieuse et celle-ci a été forcé de se réfugier dans la sacristie, tandis que la brute a essayé de briser la porte à coups de pied et poings. La police est intervenue, ils ont découvert que Stanzione imposait un racket depuis deux ans. Les sœurs ont été battus et menacés, et forcés de remettre l'argent des offrandes laissées par les fidèles. Stanzione doit répondre pour extorsion de fonds, blessure volontaire et personnelle ainsi que de non-conformité à la mesure préventive prescrite: l'homme était déjà sous surveillance avec exigence particulière de séjour. Il est maintenant en prison à Poggioreale.


27/01/15
L'enquête a montré l'existence d'une organisation complexe dédié à la circulation et au trafic de drogue dirigé par le patron du clan Falanga de Torre del Greco et visant à approvisionner le marché de la drogue dans le centre de Naples et d'autres villes voisines. En 2012, l'opération «Reset» a permis l'arrestation de 35 membres du clan Falanga assurant les activités du groupe dans le domaine de l'extorsion de fonds contre les opérateurs de jeux vidéo. Les enquêtes qui ont conduit à l'arrestation de ces dernières heures ont confirmé que le clan gérait à la fois le domaine de l'extorsion et le trafic de drogue. Les enquêteurs ont pu compter sur «une contribution significative» provenant des collaborations de «protagonistes de l'organisation» (des repentis quoi). Le patron Domenico Falanga, fils du chef historique Giuseppe, d'Aniello Pompeo et de Salvatore Gaudino. Maintenant repenti. L'organisation trafiquait et vendait cocaïne, haschisch etmarijuana à Torre del greco, Naples, Massa di Somma, Procida et dans d'autres villes dans les provinces de Caserta et de Salerno.
L'enquête a permis d'arrêter 54 personnes du clan Falanga.


28/01/15
Opération de police contre le clan camorriste de Mondragone (province de Caserta), qui a contribué à huit arrestations de membres présumés du clan Fragnoli Pagliuca.
Ils sont accusés d'association mafieuse, d'extorsion, de vol qualifié, de recel et de détention d'armes.
L'enquête a porté principalement sur la gestion du racket pratiqué par le clan contre les entrepreneurs et les commerçants de Mondragone. En plus du contrôle du territoire par l'imposition d'une taxe, le clan aurait opéré aussi des vols entre Juillet 2014 et janvier 2015. Le clan détenait aussi le monopole des machines à sous du coin.
Parmi les noms qui figurent dans les huit inculpés, il y a celui d'Antonio De Lucia, 38 ans, qui est considéré comme l'actuel dirigeant du clan. Lorsque les policiers sont entrés dans sa maison, il a cherché refuge dans un compartiment secret créé dans la douche de sa salle de bains.


29/01/15
7 membres de clans ont été arrêtés à Ercolano pour quatre meurtres Camorra, les 7 éléments concernés feraient partie des clans Ascione-Papale et Birra-Iacomino.
Tous les suspects, étaient tous déjà en prison pour d'autres crimes, sont accusés d'assassinat prémédité aggravée par la méthode mafieuse. Ces arrestations ont été possibles grâce aux déclarations de repentis.
La guerre entre les Ascione-Papale et les Birra-Iacomino pour la gestion des activités criminelles à Ercolano et ses environs au cours des années a fait des dizaines de morts.
Dans le détail a été reconstruit par exemple l'assassina de Nicodemo Acampora, du clan Ascione tué en juin 2001, alors qu'il se trouvait dans une cabine téléphonique publique dans le centre d'Ercolano.
L'homme était soupçonné de fournir des informations sur les mouvements de son clan au gang rival. Pour ce règlement de compte le juge d'instruction a délivré cinq mandats d'arrêt contre Giovanni Birra, 51 ans, Stefano Zeno, 49 ans, Francesco Sannino, 41 ans, Ciro Stavolo, 47 ans, et Pasquale Genovese, 41 ans.
Les trois autres crimes en question ont eu lieu en 2007 contre des membres présumés du clan Birra-Iacomino: Vincenzo Scognamiglio, qui a été tué en septembre 2007, Vincenzo Abbate, le 28 septembre 2007, alors qu'il accompagnait son fils à l'école et Salvatore Madonna, abattu le 15 décembre 2007. Pour ces trois autres meurtres les noms des auteurs présumés sont Natale Dantese et Mario Papale respectivement 34 et 48 ans.


29/01/15
On a retrouvé le corps d'Attilio Di Grezia, 30 ans d'Avellino, il y a deux jours dans une région montagneuse dans Mercogliano près Mugnano del Cardinale, dans les bois de Cupone (Parc du Partenio), province d'Avellino.
Le corps a été retrouvé à Campo di Spina à 975 mètres de haut, la montagne couverte de neige abondante tombe ces jours, en face d'un refuge pour les randonneurs qui veulent se rendre à Montevergine.
Il s'agit d'une exécution camorriste, selon les enquêteurs, Di Grezia a été mortellement blessé par quatre balles, dont trois ont atteint l'abdomen et une le cou.
Selon le coroner il aurait été violemment battu et tué ailleurs, au moins 24 heures avant la découverte, puis transporté au Camp Spina où le corps a été abandonné.
Le corps de l'homme, dans un état de décomposition, a été découvert par un chercheur de champignons, qui a ensuite donné l'alarme. De Grezia, a été identifié par les enquêteurs comme un élément émergent de la pègre locale, appartenance présumée au clan Cava actif Quindici et dans le Valle del Lauro.
De Grezia a été arrêté lors d'une l'opération contre un réseau d'extorqueurs en 2008


30/01/15
Le Département des enquêtes anti-mafia de Salerno a effectué ce matin une saisie de biens d'une valeur totale de 1,5 millions d'euros à l'encontre d'un homme de 36 ans résident d'Angri (SA) et sa famille.
Domenico Chiavazzo a été reconnu, il y a trois ans, coupable de complot en vue d'usure et d'extorsion de fonds. Il avait aussi dans le passé terminé au milieu d'autres enquêtes concernant une organisation criminelle qui opérait dans la prostitution de femmes étrangères.
Les actifs de cet homme n'ont pas paru du tout compatible avec ses déclarations de revenus.


30/01/15
La saisie de ses biens a été notifiée à Francesco Manzo, repris de justice, proche d'un clan camorriste pour qui il blanchissait de grandes quantités d'argent.
Cette saisie d'actifs représente 130 millions d'euros et a nécessité une vaste opération qui a mobilisé quelque 400 policiers des provinces de Padoue, Vicence, Trévise, Belluno, Varese, Bologne, Ferrare, Sienne, Rome, Naples, Salerne, Taranto, Matera et Cosenza.
Les enquêtes avaient trouvé des incohérences flagrantes dans la déclaration de revenus.
Parmi les biens saisis, il y a 350 logements, 15 terrains et 52 entreprises pour un capital total de parts de 1,5 millions d'euros. Des comptes bancaires et des coffres-forts, 52 grandes voitures ect...


31/01/15
Les carabiniers ont saisi les listes d'électeurs pour la primaire interne au Parti Démocratique (Pdn centre-gauche) d'Ercolano (55 000 habitants, banlieue sud-est de Naples). 3 membres du PD se présentent pour les élections municipales de mai prochain et doivent donc être départagés lors d'une primaire le 8 mars. Le problème tient dans sa liste des électeurs, passés de près de 300 à 1213. Les enquêteurs s'interrogent sur un certain nombre de ces nouveaux militants qui portent le nom de familles mafieuses connues de la ville : Adamo, Papale, Birra, Zirpoli, Durantini,... Les magistrats antimafia y voient la preuve d'une volonté de manipulation des élections locales par la Camorra.


31/01/15
Huit séries de coups de feu ont été tirés via Tertullien, dans Soccavo à Naples, contre la porte d'une maison appartenant à une femme actuellement l'objet d'une surveillance particulière.


31/01/15
La police a arrêté deux Napolitains accusés de tentative d'extorsion contre un entrepreneur de Benevento. En 2012, l'entrepreneur a repris, avec des associés, une société agricole roumaine qu'il a payé régulièrement. Deux napolitains, profitant de la situation ont interférer dans la transaction et ont essayé d'extorquer 150 000 euros. Dans la matinée, devant un bar, une réunion a eu lieu entre les extorqueurs et l'entrepreneur où la victime s'apprétait à livrer 15 000 euros, mais l'intervention de la police a conduit à l'arrestation de deux des extorqueurs.


31/01/15
Les policiers de Torre Annunziata ont arrêté Domenico Vernillo, 32 ans, résident local, tenu responsable de tentative de vol, tentative d'assassinat et résistance à agent. L'homme avait tenté un vol - avec un pistolet à blanc dans une boulangerie Via Vittorio Emanuele, puis un second dans une pâtisserie Via Plinio. La police a réussi à l'arrêter quelques instants plus tard quand il fuyait depuis le lieu de la deuxième tentative maladroite de vol, toujours au volant de sa voiture. Dans une tentative pour éviter l'arrestation, Vernillo a foncé sur les policiers mais ceux-ci parviendront à l'arrêter.

 

(Sources des articles : Il Mattino en majorité ou Repubblica, ou Crimorg)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Camorra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages