Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 18:58

02/02/15
Vaste opération de police contre les conducteurs de bus scolaires. Ces derniers mois de nombreux cas de fraude au permis et au assurances faisaient crainde le pire à certains parents d'élèves.
Soixante-huit véhicules ont été contrôlés dans différents quartiers de la ville: Poggioreale, San Lorenzo, Stella, Sanita et dans le centre-ville. Et de nombreuses surprises ont eu lieues. 15 bus/camionettes scolaires ont été modifiés pour accueillir plus d'enfants. 37 ont été immobilisés en raison du manque de qualifications pour les conducteurs. Dans certains bus il y avait aussi des fuites. Pour les familles le coût du service est un véritable investissement: les chiffres vont de 80 (aller-retour) et 70 euros par mois.


02/02/15
Le poste de police d'Acerra a arrêté pour vol qualifié et extorsion Angelo Morgillo, 21 ans, déjà connu de la police, Pasquale Romano, 21 ans, d'Acerra et Michelangelo Panico, 24 ans, de Somma Vésuviana. Romano et Panico avaient un casier vierge. Les trois ont été capturés et après qu'ils aient volé de l'argent et un téléphone cellulaire à un homme handicapé de 60 ans, les personnes handicapées, qu'is avaient immobilisé et menacé. Le butin a été restitué à son propriétaire. La victime subissait ce racket depuis plusieurs mois déjà. Les personnes arrêtées sont maintenant en prison à Poggioreale.


02/02/15
Vingt-deux personnes soupçonnées d'appartenir au groupe «Padulo» spécialisé dans le trafic et la vente de cocaïne et de haschisch à Caivano, ont été arrêtés par la police pour complot pour trafic de drogue et possession illégale d'armes et aggravé par la méthode mafieuse. Selon les enquêteurs, les détenus ont accès à des armes, même de guerre; pour la vente au détail de la cocaïne et de la marijuana ils ont recours à un système de signes que le dealer échange avec l'utilisation de télécommandes spéciales. Du jamais vu.


03/02/15
Il avait trompé un jeune entrepreneur de San Giovanni a Teduccio de 39 ans se présentant à sa porte à l'aube, le 9 avril 2014, en se disant policiers, avec trois collègues "civil" et qu'ils devaient effectuer une recherche ordonnée par le pouvoir judiciaire.
La victime avait ouvert la porte et les quatre avaient commencé à fouiller dans la maison, ne cherchant pas de preuves, mais des objets à voler, si bien que pendant l'acte, les faux policiers emporte du matériel pour 40 000 euros, des téléphones mobiles, divers trésors de famille et deux montres Rolex.
Mais la police de Naples (les vrais, opérant en civil) les ont identifié au cours de l'enquête coordonnée par le parquet de Naples sur une série de crimes contre les biens. Un des malftrat a été menotté et emmené à Poggioreale, Vincenzo Salzano, 29 ans de Casalnuovo et déjà connu de la police, est considéré comme le responsable des cambriolages.


03/02/15
La police a démantelé un trafic de drogue entre la Campanie et les Abruzzes. L'opération «Pitbull», a permis l'arrestation de 24 personnes. Ont été soumis à l'assignation à résidence, deux Napolitains de 51 ans, considérés comme les leaders du groupe.
Parmi les interpellés, des gens du voyage des Abbruzzes, ainsi que le propriétaire d'un bar, un employé et un concessionnaire automobile.
Pendant l'opération les agents ont également saisi quelques doses de drogues. L'enquête «Pitbull», du pseudo d'un des trafiquant de drogue, a commencée par l'arrestation en mars 2013, d'un résident de Pescara de 43 ans, et la saisie chez lui de 600 grammes de cocaïne.
L'homme était le représentant local du groupe criminel de Campanie et c'est lui qui prenait soin de redistribuer et de trier les envois de cocaïne et la collecte des recettes; le jour de l'arrestation, il a été trouvé avec une liste contenant les comptes du groupe.


04/02/15
Un homme que la police pensait mort, victime d'une lupara bianca, serait en fin de compte en fuite depuis plusieurs mois. Cet homme aurait été un témoin de l'assassinat d'un camorriste, fils du patron d'une famille mafieuse de Chiaiano. Les policiers pensaient que les tueurs l'avaient kidnappé et tué mais il a récemment fait savoir à la police qu'il était en faite en cavale pour éviter des représailles des assassins du fils du repenti «Ettoruccio».


04/02/15
Les carabiniers ont mené l'opération «Artemide» visant le trafic de pièces archéologiques, notamment en provenance des sites de Paestum et de Pompei. L'opération, coordonnée par les magistrats antimafia de Naples, a entraîné l'inculpation de 142 personnes, essentiellement des pilleurs (tombalori) et des receleurs. 147 perquisitions menées dans 22 villes ont permis la saisie de 2000 objets archéologiques. Certains tombalori sont liés à un clan camorriste de la Province de Naples.


05/02/15
http://th.crimeblog.it/brPjplPUjt79tOGc9ZBe4DJwDbE=/fit-in/655xorig/http://media.crimeblog.it/d/dfb/pallonettosantalucia2-620x350.jpg
Au moins 12 douilles de calibre 7,65 que la police a retrouvé après des coups de fusil entendu la nuit dernière, à Naples, via Pallonetto Santa Lucia.
Il était environ minuit lorsque les habitants, réveillés par les coups de feu, ont averti la police. Il n'y a pas de blessés à déplorer heureusement.
Selon les enquêteurs, en fait, il s'agit d'un acte d'itimidation. Il n'est pas exclu que les hostilités soitent rouvertes entre les groupes criminels de Pellonetto et leurs voisins des Quartiers Espagnols.
Pallonetta Santa Lucia est l'un des quartiers les plus caractéristiques du centre de Naples. Malheureusement, la zone est également infesté par la criminalité et par le clan de la Camorra. Les familles qui commandent maintenant ces zones ont dans le passé ont été en conflit, causant des morts et des blessés.
Au début de 2015, Michele Elia, petit-fils du boss du clan homonyme de Pallonetto a été blessé dans une embuscade. Il a été arrêté en 2006 pour tentative d'assassinat contre un touriste canadien qui s'était retrouvé au milieu d'une fusillade. Michele Elia avait tiré sur un commando débarqué venus quartier espagnol.


05/02/15
Opération anti-drogue dans le Salerno où à l'aube aujourd'hui, la police a effectuée sept arrestations et notifiée 5 obligations de signature.
Ces mesures restrictives ont été émises contre autant d'individus déjà connus de la police, y compris les enfants de deux membres présumés du clan opérant dans la région.
Ces hommes avait activité le trafic d
e drogue, en particulier le haschisch, la marijuana et la cocaïne, dans les municipalités de la Piana del Sele en particulier dans Battipaglia et Olevano Romano (SA).
Les noms des interpellés sont : Paolo Cesaro, 24 ans, Felice Noschese, 35 ans, fils de Bruno en prison accusé d'association de malfaiteurs, Pasquale Nigro, 27 ans, fils de Marco tué dans un règlement de comptes dans les années 80 et Giuseppe Trotta, 19 ans, Caruccio Angelo, 34 ans, Luca Bonaparte, 22 ans et Angelo Gioia, 25 ans, tous placé en résidence surveillée.
Soumis à l'obligation de signalement à la police pour Salvatore Cavaliere, 20 ans, Orazio Colangelo, 19 ans, Antonio Calvanese, 21 ans, Michele Santese, 21 ans et Luigi Ruggiero, 20 ans.
Certains des acheteurs étaient des mineurs, le trafic a eu lieu dans un bar, mais aussi dans les jardins publics de Olevano Romano et dans le quartier Sant'Anna à Battipaglia. Les dealers à plusieurs reprises ont été vu en train de vendre de la drogue sans quitter leur maison, en utilisant des paniers qui descendaient depuis les balcons.


06/02/15
La police de Vicaria-Mercato a arrêté le fugitif Giuseppe Diffido, 64 ans. L'homme est considéré comme le numéro deux du clan Contini. Il était recherché depuis 2011 pour une détention provisoire en prison pour association mafieuse, vol qualifié et extorsion. Diffido a été capturé grâce à la filature discrète d'une femme qui l'aidait dans les tâches ménagères. Les policiers ont ensuite dû encercler le bâtiment via Cavallotti et arrêté Diffido.


06/02/15
Les policiers de Castellammare di Stabia ont arrêté en prison Catello Martino, 43 ans, pour tentative de meurtre. A Castellammare di Stabia, le 4 juillet dernier, deux étrangers ont été touchés par balles aux jambes par Marino pour le motif d'une vendetta personnelle contre les auteurs de l'agression dont a été victime son fils Antonio dans la zone de l'Acqua della Madonna. Martino, immédiatement après avoir appris ce qui est arrivé, s'est armé d'un pistolet, s'est rendu dans l zone de l'attaque et a a visé plusieurs personnes près d'un kiosques. Deux personnes sans rapport avec les faits seront blessés aux jambes. Martino est actuellement à Poggioreale pour une autre affaire.


06/02/15
Armando Di Martino, 33 ans de Castellammare di Stabia, déjà connu de la police, voulait imposer le remplacement des travailleurs sur un chantier de construction pour la rénovation d'un sanctuaire de la ville Stabiese. Mais l'extorqueur présumé a été arrêté ce matin par la police, pour tentative d'extorsion contre une entreprise de construction. Au cours de l'enquête, les policiers ont été en mesure d'identifier l'homme et de reconstituer ses mouvements grâce à des systèmes de surveillance externes au sanctuaire et celles récemment installés le long des rues de Castellammare di Stabia. Un des moments de contact entre Di Martino et les travailleurs est enregistré dans une vidéo qui tendrait à prouver l'extorsion.


06/02/15
La police d'Ischia avec des collègues de Naples ont arrêté Vincenzo Andreozzi, 48 ans, un napolitain, déjà connu de la police, recherché pour la mort d'une homme et trafic de stupéfiants. Après la mort par overdose de Francesco Iovine, 28 ans, à Procida le 9 septembre 2014, il est accusé d'avoir fourni la cocaïne et l'héroïne à Iovine. L'arrêté est maintenant en prison Poggioreale. Ce sont les aveux de deux autres consommateurs de drogues de Procida et l'examen des messages téléphoniques, ainsi que l'écoute électronique qui a fait débuter l'enquête.Francesco Iovine, était marin, il venait de revenir à Naples, après une expédition au Mexique de quatre mois. Iovine, après avoir consommé de la drogue le soir même de son arrivée à Naples, est venu à Procida pour s'injecter d'autres doses, qui lui seront fatales. Andreozzi a été conduit à Poggioreale.


07/02/15
Une opération de police a saisi pour environ 2,000,000 d'euros de biens se trouvant dans un dépôt à l'est de la ville, à San Giovanni a Teduccio, et dans les locaux d'une société de transport à Barra.
Les biens volés, prêts à être vendus, ont été récupérés dans 18 conteneurs. A San Giovanni a Teduccio ont été saisis des jouets d'enfants électroniques qui avaient été volés à Bitono (Province de Bari), des meubles escroqués à un cabinet de Pontida (Bergame) et 20 machines à café volés à Ternate, dans la province de Varese.
La majeure partie des biens volés ont été récupérés, cependant, dans le dépôt de Barra. Il ont été saisis deux bains à remous, des fours industriels, des éviers, des cuisinières, des réfrigérateurs et des chaudières, mais aussi 3 chaises de dentiste avec tous les accessoires, des cuisines et les objets de moindre valeur des plaques à frire, des cosmétiques, des peluches, des chaussures et des vêtements.
Les enquêteurs ont déjà réussi à retrouver l'origine de la plupart des produits récupérés, mais l'identification des personnes responsables pour le vol sera difficile. Pendant ce temps, trois personnes ont été inculpées de recel, l'administrateur de la société de San Giovanni a Teduccio et deux responsables opérationnels de l'entreprise à Barra.


07/02/15
Une opération policière aujourd'hui a interrompu un sommet de la Camorra qui se déroulait dans la zone du centre historique de Naples. Lors de la réunion en présence de certains délinquants connus réputée appartenant au clan du centre, et des zones périphériques, de Secondigliano et Scampia.
Les agents ont saisi des armes et des munitions que les camorristes portaient sur eux. En tout, 6 personnes ont été arrêtées dans l'opération. Filippo Tommaselli, 27 ans ; Salvatore Basile, 22 ans ; Antonio Megali, 29 ans ; Govanni Piccirillo, 26 ans ; Lucio et Vincenzo Paracolli, 56 et 23 ans.


07/02/15
Un jeune de 21 ans, Mauro Buonvolere, a été tué dans une embuscade à Boscoreale.
Le guet-apens s'est produit via Settetermini. La victime, qui avait des précédents pour drogues notamment, avait été libéré de prison il y a seulement cinq mois. Il a été tué par plusieurs tirs de coups de feu près d'une zone de vente de drogue de palazzine Boscoreale, situé sur la frontière avec le territoire de Torre Annunziata.


09/02/15
http://www.ilmattino.it/FotoGallery_IMG/HIGH/20150209_90269_PINGI-IGNAZIO.jpg
Dix arrestations, requises par le juge d'instruction de Naples, ont été effectuées par des agents du Commissariat de Police de Scampia dans le cadre d'une enquête pour démanteler un réseau de trafic de drogue. Au cours de l'enquête ont été saisis dans des laboratoires clandestins plus de 3 kilos de drogues.
Dans les conversations téléphoniques les camorristes parlaient de chemises, de shorts, de ciment et de café pour parler de la drogue. Sur les 10 arrestations, 5 personnes ont été conduites en prison et les 5 autres en résidence surveillée. L'enquête a permis d'identifier un grand groupe de trafiquants de drogue opérant aux Case Celesti de Secondigliano. Certaines personnes arrêtées ont été surprises dans les ateliers alors qu'ils étaient en pleine fabrication des doses de drogues qui allaient être mises sur le marché le soir même.
Les arrêtés sont : Ignazio Pingi, Tommaso Sodano, Stefano Ferrara, Carmine Pasquale, Antonio Esposito, Pasquale Gaetano, Anna Conte, Antonietta Arciprete et Gennaro Liguori.


10/02/15
Maurizio Lutricuso, 24 ans, a été abattu devant une discothèque à Pozzuoli. Touché à l'abdomen et à la poitrine, il a été emmené à l'hôpital San Paolo, il était trop tard. Le jeune homme surnommé Locura (folie en espagnol) était connu pour ses démêlés avec la justice et ses excès dont témoignait son tatouage sur le cou. Il avait pour pseudo facebook, «Mesrine».
Il a commencé à avoir un casier judiciaire dès ses 16 ans. Arrêté pour vol, il a continué sur cette mauvaise voie malgré le fait qu'il venait d'une famille respectable. Agressions, vols, résistance à agents, avant même d'être majeur il était déjà un criminel. Cependant depuis trois ans il n'avait plus eu affaire à la police, il vivait plus tranquillement et pourtant. Il aurait été tué lors d'une querelle avec un groupe de jeunes.


10/02/15
Les carabiniers ont mené l'opération Tulipano» contre un clan criminel autonome mais d'essence "camorristique" («clan della Tuscolana» basé dans le sud-est de Rome. 61 mandats d'arrêt ont été délivrés, essentiellement à Rome, mais aussi à Naples et dans sa Province et dans d'autres régions d'Italie (Reggio di Calabre, Catania...). Les accusations portées sont : association mafieuse, trafic de stupéfiants, extorsion, usure, blanchiment, agression, détention d'armes, concurrence illicite, jeux illicites,.... Le QG du clan est un bar du quartier Monti de Rome : le «Tulipano» (d'où le nom de l'opération).
A la tête de ce clan figure Domenico «Ice» Pagnozzi, 55 ans, déjà incarcéré sous le régime carcéral de l'article 41bis. Il a été condamné en octobre 2014 à la prison à vie pour le meurtre, en 2001, du boss romain Giuseppe Carlino. Pagnozzi est le fils du boss de la Camorra Gennaro «O Giaguaro», 75 ans, et le frère de Paolo (arrêté en 2011). autre pilier de ce clan : Massimiliano Colagrande, connu pour ses liens avec l'extrême droite radicale. Son nom était déjà apparu dans l'enquête «Mafia Capitale» (opération menée début décembre 2014 visant un réseau mafieux de corruption, impliquant des criminels, des fonctionnaires et des élus). Depuis son commerce de bijoux et de montres de luxe, Colagrande s'occupait notamment du trafic de cocaïne géré par le clan et en était considéré comme le comptable.
10 millions d'euros de biens ont été saisis : des bars et des restaurants du centre historique de Rome, 30 immeubles, 72 véhicules, 20 sociétés, 222 comptes et produits bancaires.


10/02/15
En juillet 2014, un des 8 chefs des Girati (aka Vanella Grassi, du nom d'une rue où se trouve leur QG) Rosario Guarino capturé en novembre 2012 a expliqué le pourquoi de la résurgence de tensions à Scampia.
Pour lui le motif est futile, une simple querelle entre des jeunes de chaque côté. Lui et sa bande (Fabio Magnetti, Antonio Menetta etc...) se rendaient dans une pizzeria pour un anniversaire lorsqu'il croisèrent un des leurs sur une moto se faire poursuivre par des membres du clan Di Lauro dont Antonello Faiello qui (selon Guarino) portait un fusil. Un des amis de Rosario, Fabio Magnetti sort son arme et tire dans al tête de Faiello, s'en suit donc une fusillade entre les deux camps. Soudain un des fils de Paolo Di Lauro (le régent) apparaît , un des Magnetti pointe son arme sur lui et selon Guarino, il s'est de lui-même mis devant Raffaele pour empêcher son ami de tirer en hurlant "tu ne vas tuer personne" son ami baisse son arme. Les Vanella Grassi décide de partir, Rosario voit que Faiello est tjrs vivant, Raffaele le porte pour le mettre sur un scooter mais Antonio Menetta, surgit devant Raffaele qui lui dit de s'en aller mais Menetta tire une nouvelle balle sur Faiello qui décède puis il s'enfuit.
Une fois chez Guarino, les Vanella Grassi brûlent leurs vêtements et détruisent leurs armes. La nouvelle faide venait de débuter.


10/02/15
Un fugitif - Raffaele Annunziata, 25 ans, affilié du clan Ciccarelli - a été arrêté par la police à Caivano. L'homme est accusé de collusion dans l'assassinat de Modestino Pellino, qui s'est produit à Nettuno (Rome) en juillet 2012 en plein jour, dans le contexte d'une querelle interne dans la bande, actif dans Caivano et les municipalités de l'arrière-pays dans les provinces de Naples et de Caserte. Pour ce crime ont été déjà réalisés dans les dernières années plusieurs arrestations. Annunziata est aussi accusé pour association de malfaiteurs et pour trafic de drogue.


11/02/15
Vingt arrestations dans sept provinces italiennes appartenant au clan Belforte. Les Carabinieri de Caserta boucle une enquête sur la tentative de meurtre contre deux policiers commise il y a dix ans.
Vingt arrestations dans les provinces de Caserte, Avellino, Naples, Frosinone, Alexandrie, Pérouse et Pordenone.
L'enquête porte sur les activités des clans Bifone et Petruolo au nom du clan Belforte. Les infractions alléguées sont ceux de complot mafieux, tentative d'assassinat et usure. Le clan Belforte opère dans la province de Caserte, en particulier à Marcianise. Les interpellés sont considérés responsables ou impliqués dans deux attaques graves d'intimidation flagrante commise il y a dix ans contre deux sous-officiers des Carabinieri.
Les deux policiers travaillaient sur les enquêtes contre le clan Belforte, qui a tenté de les éliminer. Tous les crimes (il y a aussi un incendie criminel, port illégal d'armes, extorsion et trafic de stupéfiants) ont été commis avec la circonstance aggravante de la méthode mafieuse. Il y a dix ans, l'un des deux soldats a vu sa maison détruite par le feu et sa voiture qui était dans le garage incendiée.
Le clan Belforte, au cours des dernières années, a été impliqué dans une querelle longue et sanglante pour le contrôle de Marcianise. Aujourd'hui, le clan est décimée par les enquêtes, les arrestations et les nombreux repentis du clan.


11/02/15
La police a saisie huit appartements (sept d'entre eux via Martiri d'Otranto, dans le centre historique de Naples), une voiture neuve et sept comptes courants dans diverses banques, à Naples et dans la province. Ces actifs, dont la valeur totale est estimé à 500 000 euros, appartenait à Maurizio Cella, 39 ans, napolitain du clan Contini, condamné à une peine de neuf ans, un mois et 10 jours de prison pour trafic de drogue.


11/02/15
A Villaricca. 4 femmes ont été arrêtées après avoir menacé un couple de racket après que ces derniers se soient fait prêter de l'argent. Anna Arnone, 61 ans, de Naples via Macedonio Melloni, Anna Caliendo, 70 ans, de Naples Via SS. Giovanni et Paolo, toutes deux déjà connues de la police ainsi Annamaria Giacobelli, 32 ans, de Naples et Raffaella Ragno, 36 ans, résidente de Casalnuovo. Les parents, de 37 et 30 ans, avait demandé de l'argent car ils étaient dans le besoin. Plus tôt cette année, le groupe avait alors apporté 3100 euros au couple puis 5000 que les deux remboursaient par des versements de 200 euros par mois. L'autre jour, cependant, les quatre ont demandé 400 euros au lieu des 200. Ne pouvant satisfaire cette demande, les 4 femmes sont allé menacer le couple. Mais la police est intervenue et les femmes ont été emmenés à la prison.


11/02/15
A Melito Les policiers ont arrêtés en flagrant délit pour possession de drogues avec l'intention de vendre: DLA, 24 ans, DLL, 18 ans, DLC, 21 ans, MM 38 ans et MS, 41 ans. Ils les ont surpris, enfermés dans un jardin commun où ils donnaient lieu à une intense activité de trafic de drogue, avec répartition précise et spécifique des rôles: le vendeur, le guetteur le trésorier etc.... Lors des perquisitions ont été trouvés et saisis 670 euros trouvé dans l'enveloppe de MM et 40 grammes de marijuana dissimulés derrière les plaintes des escaliers de marbre. A été trouvé, en outre, deux grammes de marijuana que L.L. cachait dans ses chaussures. Dans l'environnement d'exploitation, dans les escaliers d'un immeuble via Lussemburgo ont été trouvées et saisies 150 doses de crack et 22 doses de cocaïne. Les personnes arrêtées ont été conduites à Poggioreale.


12/02/15
Un récidiviste a été reconnu coupable de trafic de drogue. Selon ses déclarations fiscales il vivait avec peu de moyens mais était en possession pour 1,5 millions d'euros d'actifs, huit appartements (7 d'entre eux Via Martiri d'Otrante, dans le centre historique de Naples) une voiture de marque et bien 7 comptes courant dans différentes banques.
Ces participations, dont la valeur totale est estimée précisément dans un demi-million d'euros, la police l'a confisqué par décret du juge d'instruction de Naples, à un membre du clan Contini, Maurizio Cella, 39 ans, et condamné pour neuf ans, un mois et dix jours de prison pour trafic de drogue.


12/02/15
Maxi saisie de faux billets la nuit dernière dans une cave de Villaricca. La police de Giugliano, a découvert pas moins de 53 millions d'euros en faux billets de 100, 50, 20 et 10 euros. Et une personne a été arrêté, Antonio Sgambati, 50 ans. C'est une des plus importantes saisies jamais réalisée dans le monde.
Les billets étaient déjà coupés, comme les originaux, et prêt à être commercialisées. Sgambati, déjà connu de la police, est accusé de faux, dépenses et introduction de monnaie contrefaite.
Le procureur de Naples Nord a lancé des enquêtes de reconstituer la chaîne des responsabilités entre la production et les canaux de distribution de l'argent si habilement truquée. Selon un rapport datant de la fin 2014, en fait, 90% des billets contrefaits dans le monde proviennent de Campanie et de la Camorra, principalement en euro, mais en dollars également. Cet argent est distribué également dans des pays lointains, comme la Colombie.


13/02/15
Il voulait profiter du carnaval en famille, mais la tentation de sortir dehors à été trop forte pour Giuseppe Truvolo, élément éminent du clan Aquino-Annunziata de Boscoreale, fugitif depuis un an et demi.
L'homme, âgé de 41 ans, est sorti avec quelques membres de la famille pour célébrer Mardi Gras.La police de Torre Annunziata l'a reconnu alors qu'il était dans une petite voiture dans une rue de Boscoreale.
Truvolo était recherché depuis octobre 2014, alors qu'il devait se soustraire à la décision de détention provisoire en prison sur des accusations de complot pour trafic de drogues.
En avril 2014, la police avait saisi 63 appartements, locaux commerciaux et terrains à Vitulazio et Boscoreale, les biens avait été acquis via des activités délictueuses par le clan Aquino-Annunziata.
Parmi ceux qui sont impliqués dans cette enquête, Francesco Casillo, déjà jugé à l'époque et considéré comme le chef d'un réseau de trafic de drogue et soupçonné d'un double assassinat qui a eu lieu il y a sept ans à Terzigno.


13/02/15
Les polices de Torre del Greco et de de San Giorgio a Cremano ont arrêté un homme de 32 ans, SS déjà connu de la police et SA, 23 ans, casier vierge, pour détention et trafic de stupéfiants. La police a effectué une recherche dans le centre de paris géré par SA et a saisi 2,5 grammes de cocaïne et 9 grammes de haschisch caché dans le plafond de la salle de bain. On a également trouvé sept cartouches de calibre 22 ainsi que la somme de 710 euros en espèces produit éventuel de l'activité illégale et 2950,60 Euros dans des boîtes aux lettres. Les personnes arrêtées ont été conduits à Poggioreale.


13/02/15
Un jeune homme de 27 ans, originaire du Maroc, a été arrêté par la police de Salerne après avoir été contrôlé dans sa voiture qui s'avérait transporté 94 kg de haschich.
La drogue était cachée dans le coffre de la voiture, divisé en environ 90 petits gâteaux emballés dans trois gros paquets de 30 kg chacun. La voiture a été contrôlée sur l'autoroute A30 Caserte - Salerne.
Le jeune homme, identifié comme El Ghali Hassan, avait un casier judiciaire vierge. Ses deux frères avaient fini menotté le 6 novembre 2014 dans le cadre d'un deal de drogue : ils ont été surpris alors qu'ils vendaient 20 kg de haschich à deux criminels de Salerne.


14/02/15
Piazza Bellini, au lever du soleil : on y retrouve des tessons de bouteilles de bière, des canettes vides, des paquets de cigarettes etc.... Ce sont les restes de l'autre la vie nocturne, l'alternative aux petits bars de Chiaia, moins bourgeois et toujours chaotique. La voisinage se plaignant, la police a décidé de réagir et a démantelé la dernière nuit dernière, une «piazza» du trafic de drogue.
Pris sur le fait par des policiers en civil pour trafic de marijuana, trois dealeurs du Mali (Saikon Touray, Jean Baki, Mansa Kanteh), un de Gambie (Karim Mballow), un Sénégalais (Ibou Camara), et un Ivoirien (Ibrahim Manneh) ont été arrêtés. En quelques heures, ils avaient vendu de la drogue à des dizaines de clients, de sorte qu'au moins soixante-dix personnes ont été identifiées, pour un chiffre d'affaires très élevé.


14/02/15
La police Romaine a arrêté ce matin à Naples deux voleurs de Rolex qui avaient opéré dans la capitale. Carmine S., 27 ans et Antonio Z., 30 ans, connus des services, sont accusé d'avoir volé la montre Rolex au poignet d'une femme le matin du 16 septembre 2014. La description donnée par la victime et les détails fournis par certains témoins ont permis à la police d'identifier une liste des auteurs probables du vol.


14/02/05
La nuit dernière a été grièvement blessé par balle à Naples, Salvatore Fiorillo, 32 ans, déjà connu de la police. L'incident est survenu via Nuova Santa Maria Ognibene. Selon la première reconstitution de la police, Fiorillo a été approché par deux motos dont les conducteurs ont tiré sur lui à bout portant plusieurs coups de fusil. Fiorillo a quand même été en mesure d'atteindre l'hôpital Vecchio Pellegrini, où les médecins ont constaté des blessures par balle à l'abdomen. Le pronostic est réservé, mais sa vie ne serait plus en danger. La police a mené une perquisition dans la voiture et la maison du blessé, découvrant dans une chambre un pistolet calibre 7.65 et une fausse carte d'identité. Fiorillo s'est donc vu signifié son arrestation à l'hôpital pour des accusations de possession d'armes illégales, de munitions et de faux document.


15/02/15
Un commerce de paris sportifs a été fermé par les autorités à Aranella. Le propriétaire de 27 ans et deux délinquants connus des services ont été arrêtés et le matériel a été saisi.


16/02/15
Un repenti camorriste a fait des révélations surprenantes à la police. Antonio Occurso, boss de la zone de Secondigliano vecchia pour les Girati est devenu collaborateur de justice et visiblement il a des choses à raconter sur le style de vie de Vincenzo «'o signoro» Lo Russo. Selon lui, le boss s'est fait construire une maison dont la décoration intérieure et extérieure devait ressembler en tous points à celui de l'émission «Big Brother». La piscine, la salle de boxe, les miroirs, la salle de gym etc... tout y a été construit de manière identique.
Il n'a pas hésité à dire de nouveaux détails sur le compte de Vincenzo Lo Russo, l'un des descendants de la dynastie de Giuseppe Lo Russo (actuellement détenu), à propos de maniérismes et les attitudes privés: "tout le monde doit l'appeler monsieur» selon Accurso.


17/02/15
Trois hommes ont été arrêtés car ils pratiquaient l'usure à des taux d'intérêt de 120%. Ils sont accusés d'usure, extorsion, racket, acte de violences, intimidations et blanchiment d'argent.
Les noms des interpellés sont : Michele Pesce, 58 ans, Antonio Carfora, 54 ans, tous deux de San Felice a Cancelo et Antonio Di Paolo, 33 ans, de Caserta.
Les enquêteurs ont découvert plusieurs incidents d'usure, l'extorsion et le blanchiment d'argent, aggravées par la méthode mafieuse, qui se sont dérouler sur une période de quatre ans, entre 2005 et 2009 au détriment des entrepreneurs locaux, contraints de payer des taux usuraires très haut, sous menaces constante et victime de coup de pression et de violence.
Avec les arrestations, la police a effectué une saisie de biens pour environ 5 M d'euros et 261 000 euros en espèces, un chiffre correspondant aux profits illicites empoché avec intérêt usuraire selon les enquêteurs.
Dans le détail la saisie a concerné plus de 16 appartements, 16 000 mètres carrés de terrain, 14 chambres, une société, 11 garages, 3 voitures dont 2 de luxe et divers rapports financiers.


17/02/15
Bien qu'il soit détenu depuis 2003, il a continué à contrôler le racket, à travers de nouveaux affiliés. Gennaro Longobardi, en prison pour pour association mafieuse et condamné à 14 ans de prison et 14 000 euros d'amende a de nouveau été arrêté dans sa cellule. Il est accusé d'extorsion (qui a duré une dizaine d'années) contre un entrepreneur. Pour ces faits Longobardi avait déjà été interpellé avec d'autres affiliés dont l'autre capo du clan Gaetano Beneduce. Une autre ordonnance a été émise contre Giuliano Palumbo, détenu depuis le 23 Décembre 2014.


18/02/15
Un blitz de la police dans le milieu de la nuit a conduit à l'arrestation de deux personnes, pour possession de drogues avec l'intention d'en vendre. Gennaro Raniello, 31 ans, un résident de Marano et Antonio Russo, 21 ans, résidant de Capodrise. Les deux ont été arrêtés dans un parc, dans le centre de Marano, dans lequel résidait un fugitif connu affilié au clan Orlando. Les policiers de Giugliano, ont saisis 30 doses de plusieurs drogues de haute qualité, pour une valeur de quelques milliers d'euros.


18/02/15
Lorsque les policiers ont arrêté cinq personnes d'une maison du quartier Ponticelli de Naples, deux d'entre eux (venus acheter de la drogue) ont essayé de se faire passer pour des plombiers venus réparer la baignoire mais ça n'a pas dupé les policiers. Les cinq occupants de l'appartement, trois hommes et deux femmes, tous liés les uns aux autres, ont été arrêtés sur des accusations de complicité dans le trafic de drogue.


18/02/15
Un pacte entre les clans, un accord entre deux morceaux de l'histoire criminelle, avec un seul objectif: imposer le pizzo à Mergellina, faire de l'extorsion au porte à porte dans un point névralgique du centre-ville.
C'est une opération de police qui a mis à jour cet accord entre le clan Piccirillo (famille historiquement enracinée dans les ruelles de Torretta) et le clan Caldarelli, groupe puissant qui gère le commerce illicite dans le domaine de ce qu'on appelle la Casa Nuove, avec la bénédiction du clan Mazzarella, aujourd'hui en bons termes avec les Contini. Un de leurs boss est actuellement détenu en isolement, Raffaele Caldarelli, né en 1971, entre autres leaders on compte aussi Luigi Esposito et Antonio Piccirillo (tous deux nés en 1967); et Mariano Cangiano, dont le nom est cité dans l'enquête.


18/02/15
Une villa de prestige sur Ischia, + 27 appartements, 41 stations service à Naples et sur certaines sections de la route, jusqu'à Molise, 20 bars entre les provinces de Naples et d'Avellino: pour un total de 320 000 000 d'euros, voilà ce que la police a saisie au clan Contini. Dans la liste il y a aussi trois bureaux de tabac, quatre bijouteries, trois sociétés de torréfaction, deux sociétés de gestion immobilière d'entreprise, un garage etc.... Les enquêtes ont permis de reconstituer en particulier les rôles des frères Gerardo et Ciro Di Carluccio, ce dernier étant le caissier du clan et confident du chef du clan, Edoardo Contini.


19/02/15
La police de Poggioreale a trouvé dans la cage d'ascenseur d'un immeuble dans le quartier Conocal, fief du clan D'Amico, deux gilets pare-balles, une cagoule, un pistolet semi-automatique 9mm avec 2 chargeurs pleins et une autre semi-automatique, calibre 45 avec deux chargeurs pleins projectiles 7 et 25 cartouches de calibre 9 et une mortelle stylo pistolet - Type minolux - avec cinq cartouches.
Outre les armes ont été trouvées et saisi environ 30 grammes de cocaïne déjà emballé en doses et 20 morceaux de crack, une balance de précision, des milliers de paquets de cellophane pour envelopper les doses.


19/02/15
Le poste de police de Fuorigrotta, avec des collègues de Bagnoli ont capturé à Naples Alfonso Sorrentino, dit «o buttafuori», 38 ans, considéré comme un élément de premier plan du clan Grimaldi actif dans le district de Soccavo. Sorrentino, était recherché depuis le 17 janvier, doit purger 6 ans et 8 mois de prison suite à une condamnation pour complot de trafic de drogues. Les policiers l'ont identifié dans le quartier de Fuorigrotta. Après les formalités rituelles il a été amené à la prison de Secondigliano.


19/02/15
La police de Poggioreale après une course-poursuite en voiture a arrêté Salvatore De Micco, 29 ans, considéré comme le régent du clan éponyme actif dans l'est de Naples (Ponticelli et Cercola). De Micco a tenté de fuir à pied, essayant en vain de se cacher parmi les véhicules garés dans un parking sombre, mais il a été appréhendé, menotté et trouvé en possession d'une fausse carte d'identité. L'homme était recherché pour association mafieuse, drogue et vol qualifié.
Il est le frère de Marco De Micco dit «Bodo», il est le capo d'un groupe né au sein du clan Cuccaro-Barra. Le groupe a gagné son autonomie après des affrontements avec le clan d'Amico un autre clan né après la fin de règne du clan Sarno.


19/02/15
13 mandats d'arrêt ont été émis contre des dirigeants, promoteurs et affiliés au clan des Girati «Via Vanella Grassi» Abete-Abbinante-Notturno, notamment pour leur rôle dans la gestion des carrés de trafic de drogue à Scampia et Secondigliano. Au cours de l'activité ont été saisis deux mitraillettes.


19/02/15
Deux boîtes en plastique, couverts avec du ruban isolant et relié à une poutre en fer grâce à un aimant à l'intérieur d'un sous-sol, renfermant 112 doses de cocaïne, telle est l'ingénieux système de cache que les policiers ont retrouvé lors d'une patrouille.
Un dealer a aussi été appréhendé, Giuseppe Marco Scala, 27 ans, qui faisait la navette entre le lieu de vente et le sous-sol à bord un scooter. A la vue de la police, le trafiquant s'est échappé à bord du scooter et, au cours de la course, a perdu le contrôle du véhicule après avoir percuté une voiture. L 'homme a été arrêté et mené au commissariat, il sera jugé en comparution immédiate.


19-20/02/15
Une personne a été blessée par balle dans le centre de Naples la nuit dernière. Antonio Grimaldi, 24 ans, connu des services se trouve maintenant à l'hôpital Pellegrini. Comme il l'a signalé à la police, alors qu'il était à l'extérieur d'un pub dans la zone des Quartiers Espagnols il a été approché par deux personnes qui sont arrivé à bord d'une moto et sans rien dire, ils ont tiré trois coups de feu, dont l'un l'a blessé au genou gauche.


20/02/15
Boscoreale, le Scampia du Vésuve, est à nouveau un carré de trafic très actif, et la vente de crack notamment impliquerait aussi des mineurs. La police a passé au crible l'ensemble du complexe de bâtiments construits via Settetermini. Deux personnes ont été arrêtées, dont un jeune de 15 ans.


21/02/15
A Boscotrecase, un trafiquant de drogue a été arrêté en possession de 8 grammes de marijuana, la police a ensuite perquisitionné son domicile et a découvert 35 grammes, des sachets d'emballage et 300 euros en espèce dans une niche de chien. Dominico Izzo, 24 ans, casier judiciaire vierge a été placé en résidence surveillée en attendant sa comparution.


21/02/15
Il a été trahi par une vidéo postée sur Youtube, le fugitif Antonio Montella, 42 ans, originaire de Naples, a été arrêté en fin de soirée hier à Villaricca par la police de Castello di Cisterna. L'homme était un fugitif depuis mars 2014, suite à une ordonnance délivré par le juge d'instruction de Salerne pour association criminelle visant au trafic de drogue.


21/02/15
Une personne a été intercepté et arrêté par la police alors qu'il se rendait au théâtre, Salvatore D'Ortona, 52 ans, résident à Naples, est connu pour association de malfaiteurs, fraude, faux, détournement de fonds. L'homme a été identifié alors qu'il entrait dans le théâtre "Troisi" Via Leopardi. Il est recherché pour avoir failli à son assignation à domicile délivré par le tribunal de Rome et après avoir été reconnu coupable de recel et condamné à un an et cinq mois de prison.


22/02/15
Carmine Schiavone, l'ancien boss des Casalesi et ancien collaborateur de justice, est décédé la nuit dernière à l'hôpital Belcolle de Viterbe, où il a été hospitalisé pendant quelques jours en raison d'une chute à son domicile, il était né le 22 juillet 1943.
Schiavone avait subi une intervention chirurgicale dans la structure et a dû être évacué rapidement. Un arrêt cardiaque soudain, cependant, l'a tué pendant la nuit.
Le début de la collaboration de Schiavone remonte à 1993, quand il est entré dans le programme de protection et a permis de révéler des informations précieuses, acquises pendant les années où il a occupé le rôle de directeur et conseiller du clan Casalesi.
Schiavone a continué de coopérer avec la justice jusqu'en 2010. En juillet 2013, il a fini de purger une peine d'emprisonnement et avait décidé de quitter le programme de protection, tout en restant vivre dans un site protégé dans la Province de Viterbo.
Ces derniers mois, il a provoqué l'émoi de tout le pays au cours d'une longue confession dans l'émission «Réservoir Dogs», il y a confirmé ce qui a été dit sur lui au cours des deux dernières décennies, qu'il a candidement admis avoir tué au moins 70 personnes et commandité plus de 500 meurtres.
"Nous étions un état dans l'état, nous déplacions les votes, en faveur des démocrates-chrétiens. Nous avons déplacés cent vingt mille voix seulement dans la province de Caserte. Nous avons choisi le maire, le commissaire etc..."
Il a aussi parlé publiquement de la Terra Dei Fuochi, expliquant comment le Nord est arrivé continuellement avec des camions de déchets toxiques qui ont été déversés et enterrés par l Camorra en Campanie avec toutes les conséquences tragiques que cela a engendré.
En 2013, interviewé par SkyTg24, il a admis que s'il pouvait il reviendrait volontiers là où il a commencé:
«Si je pouvais revenir en arrière, je ne me repentirais pas. Je regrette d'être devenu repenti et je ne plus le faire parce que les institutions nous ont abandonnés. Quand ils n'ont pas réussi à me tuer physiquement, ils ont tâché de me détruire économiquement et moralement».


23/02/15
Ciro de Tommaso, 64 ans, le père de Gennaro dit «Genny la charogne» («Genny 'a carogna») a été atteint aux jambes par des balles ce matin. Un cas clair de gambizzato (tir d'avertissement dans les jambes)
Le guet-apens s'est produit dans le quartier de Forcella près du café San Giorgio.
L'embuscade, a eu lieu quelques dizaines de mètres de l'endroit où il y a 10 ans le 27 mars, a été tué par une balle perdue la jeune Annalisa Durante, 14 ans, au cours d'une fusillade entre camorristes.


23/02/15
A Naples, la police a arrêté pour possession de drogue à fins de trafic, Emanuele Pignotti, 28 ans, déjà connu de la police. Une perquisition chez lui a permis de découvrir 83 doses de cocaïne, d'un poids total de 18,60 grammes, qui étaient cachés à l'intérieur de deux manches à balai, une balance de précision et 520 euros ont aussi été saisis.


24/02/15
Ercolano. Giacomo Zeno, «le cerveau» de l'alliance entre les clans du Vésuve et ceux de Secondigliano et commanditaire du massacre d'Ercolano, avait un téléphone cellulaire en cellule à Poggioreale.
Ce fait choquant provient du témoignage du repenti Gerardo Sannino, interrogé hier dans le cadre de l'enquête contre le présumé responsable dui double assassinat des frères Marco et Maurizio Manzo, qui a eu lieu en février 1997 dans le bar Maemi à Terzigno.
Au bar il y avait Francesco Casillo, accusé d'avoir leurré les victimes et le tueur présumé, Michele Chierchia, tous deux membres de la pègre de Torre Annunziata.
Gerardo Sannino a déclaré que Giacomo Zeno, l'un des dirigeants de l'organisation criminelle des Birra-Iacomino et le second artisan du pacte entre son clan, les Gionta et les Lorusso, avait un téléphone cellulaire qu'il a utilisé alors qu'il était emprisonné dans le pénitencier de Poggioreale pour communiquer avec ses affiliés libres et donner des ordres.
Le témoin coopérant a évoqué les années avant 2006 avant la dernière libération de Zeno. Sannino était dans la même prison et a été détenu sans interruption depuis 2001. Il était alors loin de Naples quand, en février 2007, les frères Manzo et le boss Antonio Papale ont été tués. Néanmoins, il se dit au courant des raisons qui ont conduit au massacre de ce jour-là via Agostino Scarrone: le tueur, maintenant à son tour repenti, a en fait été arrêté et mis dans une cellule avec Sannino à Viterbe, et a dit ici que Giovanni Birra et ses lieutenants avaient décidé de tuer les Manzo parce qu'il estimait qu'ils étaient impliqués dans l'assassinat de Giuseppe Infante, beau-frère de Birra.
Une vengeance, tel que rapporté par l'autre repenti appelé à témoigner, et confirmé par l'autre repenti entendu hier, Ciro Savino.
Ce dernier, a en plus raconter avoir pris part à des «enquêtes» avant l'assassinat d'Antonio Papale dans le QG du clan, il a parlé d'un projet que Birra avait prévu, mais, heureusement, il n'a jamais été mis en œuvre.
Selon Savino, le but des Birra-Iacomino était de convoyer un commando de tueurs à gages dans un bus et d'aller à Corso Cavour à Torre del grecque, la zone où règnent les Papale. L'intention des tueurs était d'immobiliser le conducteur et de tirer sauvagement contre tous les affiliés rivaux. L'idée de prendre un bus pour un massacre a été dicté par l'impossibilité d'atteindre en toute sécurité le QG de la bande rivale et de passer inaperçu aux yeux des gardes du corps du patron.


24/02/15
http://www.ilmattino.it/MsgrNews/MED/20150224_clipboard01fffgg.jpg
L'oncle du joueur Ciro Immobile du Borussia Dortmund a été arrêté ce matin par la police des finances de Torre Annunziata à l'issue d'une enquête sur les infractions alléguées d'usure.
Francisco Immobile, 71 ans déjà condamné par le passé pour contrebande de cigarettes, a été arrêté avec Andrea Gargiulo, 44 ans. En plus de l'arrestation la police saisie pour 700 000 euros d'actifs.
Parmi les actifs qui ont été scellés, il y a quatre voitures, une moto, plusieurs rapports bancaires et des titres. Les enquêtes ont abouti à l'arrestation de Immobile et Gargiulo après la plainte d'un avocat de Torre Annunziata.
L'avocat, aurait pour aider un ami accusé d'usure, demandé un prêt de 30 000 euros à Immobile qui, sur ce montant a ensuite demandé le paiement d'un intérêt annuel dépassant les 120%. La somme à rembourser aurait atteint jusqu'à 150 000 euros
L'avocat, en difficulté pour le remboursement, a demandé à Gargiulo, des prêts de cinq à dix mille euros, de petites quantités mais qui seraient imposés au même taux d'intérêt.
Selon la police, d'autres entrepreneurs se sont tourné vers Immobile pour demander de l'argent, mais interrogé par les enquêteurs ils ont niés qu'ils payaient des intérêts usuraires.


24/02/15
Naples. Sur son étal était vendu des CD des artistes de Sanremo et les DVD de films en exclusivité venant à peine d'être sortis au cinéma, ces contrefaçons ont été découvert par la police. Salvatore Fiorentino, 22 ans, a été arrêté sur des accusations de recel et de duplication illégale, reproduction et distribution dans le commerce de copies illégales. Il a été condamné à pointer au commissariat tous les jours pendant 8 mois afin de le surveiller, il a également été condamné à payer une amende de 8 000 euros.


24/02/15
On est pas passé loin d'un drame à Castello di Cisterna. Les enfants sont les premiers à s'être rendu compte des coups de feu et ils ont commencé à crier, courir vers leurs parents qui attendaient à la porte de l'école. Cela s'est passé ce matin juste après 13h à la sortie des enfants des leçons dans une école de Castello di Cisterna. Un homme, Emiliano Esposito, qui était venu chercher son fils à été touché par des balles tiré plusieurs hommes. Miraculeusement il est le seul blessé à déplorer.


24/02/15
Les autorités religieuses napolitaines appellent ses fidèles à la prudence pour la visite du Pape François. En effet de faux paroissiens se faisant passer pour des membres de la Curie à la sortie des églises demandent de l'argent aux fidèles pour acheter des billets pour assister à la venue du Saint-Père.


24/02/15
En 1ère instance, Fabio Cannavaro a été condamné à 10 mois. Son frère Paolo à six mois et 4 mois pour l'épouse du champion du monde, Daniela Arenoso. Le jugement se réfère à la rupture des scellés dans la villa de Posillipo par l'ancien capitaine de l'équipe nationale. Le fait remonte à octobre 2014, quand il a été ordonné par la Guardia di Finanza à Naples la saisie d'actifs pour 900 000 euros en raison de l'enquête visant Fabio Cannavaro pour fraude fiscale par le biais d'une société de location de bateaux de luxe que l'ancien défenseur de la Juve a géré avec son épouse.Les enquêtes sur les abus présumés archivées, et sur la violation des sceaux de la villa au Posillipo furent constatées par le procureur.


25/02/15
Trafic et possession de drogues, un nouveau mandat d'arrêt a été émis contre Filippo et Antonio Nuvoletto et Filipo Nuvoletta, alias «o cecato». Les trois, déjà en prison depuis la novembre dernier, et tous les membres du clan Nuvoletta opérant à Marano et dans la région au nord de Naples, sont tenus pour responsables de la possession d'environ 7 kg de haschisch, cachés à l'intérieur d'un seau métallique d'un sous-sol.


26/02/15
Six personnes,affiliées au clan, "Ascione - Papale» et soupçonnées d'être impliqué dans deux tentatives d'assassinat dans une guerre entre clans, ont été arrêtés par la police de Torre del Greco. Ils sont accusés de complot mafieux, tentative d'assassinat et complicité aggravée avec une organisation criminelle.
Les six seraient les instigateurs et les auteurs de deux tentatives d'assassinats en 2009 à Ercolano pour supprimer un affilié du clan des «Birra – Iacomino», Antonio Uliano aka «il morto» et prendre le contrôle des activités illégales dans la région. Dans les deux cas, les tueurs ont manqué sa mission, ne trouvant pas les véritables objectifs et blessant des innocents (dont un est resté dans le coma pendant 1 mois) qu'il a confondu avec ses cibles. Parmi les 6 interpellés se trouvent Natale Suarino, un boss camorriste de Resina et Anna De Luca, qui aurait été le chauffeur de la voiture où se trouvait les tueurs quand ils ont fui après la deuxième embuscade ratée.


26/02/15
La Guardia Civil espagnole, en liaison avec les carabiniers italiens, a procédé à l'arrestation près de Barcelone de Tullio «Ginocchia» Bianco, membre du clan Pagnozzi. Il était recherché dans le cadre de l'opération «Tulipano», menée le 10 février dernier contre ce réseau autonome mais d'essence camorriste basé à Rome. Bianco était installé en Espagne pour coordonner le trafic de stupéfiants en provenance d'Amérique du Sud pour la cocaïne et du Maroc pour la résine de cannabis.


26/02/15
Trois voleurs ont pris d'assaut la nuit dernière la salle de paris Eurobet, sur la Piazza San Francesco à Somma Vésuvina.
Les trois voleurs sont entrés et ont frappé à la tête le propriétaire, le forçant à leur donner 6 000 euros en espèces. Lorsque les trois voleurs ont sauté à bord de la voiture, la police a immédiatement remarqué que la petite voiture se déplaçait à grande vitesse et a engagé une course-poursuite avec la voiture qui avait la plaque d'immatriculation masquée par du ruban adhésif. Après une brève poursuite, la police a réussi à capturer Salvatore Granata, 31 ans de Pomigliano d'Ar
co, tandis que les deux autres se sont enfuis à pied. Dans la voiture des malfrats ont été retrouvés deux pistolets identique à ceux fournis par la police, quatre photos du magasin, trois cagoule et 1 050 euros.


26/02/15
L'objectif des assassins était Antonio Uliano, frère d'un chef du clan de Birra-Iacomino en guerre contre les Ascione-Papale. Mais le 6 pour janvier 2009, les tueurs n'ont pas pu le trouver. Et voulant malgré prouver leur valeur afin de ne pas revenir sans "résultat" ils ont tenté de tuer deux parents du patron qui se trouvaient dans la rue, Ciro Iacomino et Nicola Cozzolino. Uliano a ensuite été traqué quelques semaines plus tard le 29 janvier 2006: il est abattu. La police d'Ercolano a mené six arrestations dans le cadre de cette affaire.


27/02/15
Ils seraient impliqués dans deux fusillades à Sanita: après trois ans d'enquêtes, Gennaro Savarese, 23 ans et Luca Loffredo, 25 ans ont été arrêtés.
Les deux appartiennent au clan «Della Corte», déjà actif dans Rione Sanita (périphérie nord de Naples). Ils sont accusés de complicité dans un assassinat et entative d'assassinat, l'un des deux interpellés est également accusé d'association mafieuse.
Le 30 décembre 2012 a lieu l'assassinat de Francesco Bara aka «O Mekkei», référent du clan Lo Russo pour Sanita et le 7 mars 2013 une fusillade blesse Ciro Orlando et Daniele Pandolfi.


27/02/15
Un dealer a été arrêté aujourd'hui par la police à Naples, à la fin d'un service d'observation via Ghisleri, à Scampia. Yesenia Veronica Gambino, a été retrouvée en possession de 24 doses de cocaïne, d'héroïne et de marijuana. La femme a été jugé et condamné à deux ans et quatre mois de résidence surveillée.


27/02/15
Il était recherché depuis huit mois pour trafic de drogue Antonio D'Angelo, 36 ans, de Traiano, a été arrêté par la police à Naples. L'homme a été interpellé dans un appartement via Livio Andronico avec son épouse. A la vue de la police, D'Angelo tenté de s'échapper par une fenêtre à l'arrière de la maison, mais l'appartement était cerné et la police l'a rapidement arrêté.


27/02/15
Pasquale Barra, 72 ans, ancien loyaliste de Cutolo est mort la nuit dernière dans la prison de Ferrare où il purgeait une peine à perpétuité.
Barra, alias «l'animal», est décédé la nuit vers environ 20h dans la prison de Ferrare. L'homme avait des problèmes cardiaques et depuis quelques semaines des soins médicaux étaient nécessaires.
Pasquale Barra est né à Ottaviano et a eu une très longue histoire criminelle. Ancien bras-droit de Raffaele Cutolo, fondateur en 1970 de la Nuova Camorra Organizzata. Il est coupable de plusieurs meurtres en prison dont celui de Turatello caïd de la pègre milanaise des années soixante-dix.
Après plusieurs autres crimes, l'homme a été tenu pour responsable de 67 meurtres, Barra - autrement connu comme le bourreau des prisons - en 1983, il a décidé de coopérer avec la justice. En juin, après son premier blitz maxi "chanter" a été écrit à la craie que sapé les fondements de la Camorra New organisée qui ont conduit à l'arrestation de 850 douté de quelque chose que des filiales.
Barra a raconté les détails de la guerre de la Camorra qui dans les années précédentes avaient vu sur les côtés opposés les NCO de Cutolo à la Nuova Familia pour le contrôle des activités criminelles dans la province de Naples.

 

(Sources des articles : Il Mattino en majorité ou Repubblica, ou Crimorg)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Camorra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages