Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 20:56

03/06/15
Attanasio Liguori, 37 ans, originaire de Mugnano et affilié au clan "Amato-Pagano" a été arrêté. Il était recherché pour complicité d'assassinat, possession et port d'armes illégales, aggravés par l'association mafieuse. Au cours des enquêtes l'homme a été identifié comme l'un des responsables de l'assassinat de Francesco Feldi, 41 ans, le 19 février 2011 à Secondigliano pour case de tensions entre le clan des «Amato - Pagano» et celui des «Sacco - Bocchetti» à propos de la gestion des affaires illégales dans la zone. La police a identifié trois autres auteurs du crime, qui sont devenus plus tard des collaborateurs de justice. Mirko Romano, 27 ans un des trois, a été tué par balles le 3 décembre 2012 sur l'autoroute 162.  Mirko était proche des Amato Pagano, il avait déjà été arrêté en avril 2012 pour un vol commis à la fin 2011.



04/06/15
Les arrestations contre un réseau de trafic de drogue effectuées d'aujourd'hui ont été réalisées dans la province d'Avellino - Solofra, Serino, Montoro - à Nocera Inferiore (Salerne), Amalfi (Salerne), Ottaviano (Naples) et San Miniato (Pise).
9 personnes ont fini en prison, 9 autres en résidence surveillée, huit listés dans un rapport d'enquête et 4 ont été soumis à l'obligation à résidence. Les mesures les plus restrictives ont été menées à Solofra.
La drogue était vendue dans les bars et les aires de stationnement à proximité des autoroutes à Solofra et Serino, souvent après des conversations téléphoniques entre les acheteurs et les dealers qui parlaient de «cd» et «pizza» pour cacher le vrai but de l'appel téléphonique. 


04/06/15
La police de Naples a exécuté une ordonnance de placement en détention provisoire à l'égard de quarante personnes tenues responsables de diverses façons d'association mafieuse, trafic de drogue, possession et port illégal d'armes et tentatives de meurtre. 
La police de Naples, a également, exécuté un mandat pour saisir des biens pour environ 4.000.000 d'euros contre un certain nombre de suspects. Pendant l'enquête, la police et les carabiniers ont établi que des projets de vengeance, y compris des meurtres, étaient fomentés dans le cadre du conflit entre les clans «Leonardi» et «Vanella Grassi», qui sont les groupes auxquels appartient les personnes arrêtées, et le clan «Abete – Abbinante- Notturno». Le conflit - selon les enquêteurs - a été causé pour le contrôle des activités illégales dans la région du nord de Naples et les villes environnantes de Mugnano et Melito. 

Il y a eu un total de 44 mandats d'arrêt à l'encontre du clan Vanella Grassi actif à Secondigliano et dans les autres quartiers de la périphérie nord de Naples. En effet, de nombreuses armes ont été saisies par la police lors de l'opération, y compris une Kalachnikov et un fusil Skorpion. Les personnes arrêtées appartiennent principalement à la famille Leonardi, l'un des clans ayant créé de nouvelles tensions à Scampia il y a trois ans, au cours d'une 3ème querelle de Scampia. Beaucoup de biens ont été saisis par la Guardia di Finanza, y compris des voitures et bâtiments dans Secondigliano et Scampia. Les enquêtes ont aussi démontrées l'implication du clan dans la gestion des machines à sous à la fois à Rome et dans les différents domaines de Campanie.  Les arrestations ont été possibles par les déclarations du boss repenti Antonio Leonardi et ses fils Alfredo, Felice et Giovanni. Des accusations concernent 4 événements violents : la tentative de meurtre en juillet 2012 contre Giovanni Esposito (le boss du clan Abbinante), une autre tentative contre un membre du clan en novembre 2012 et 2 raids armés contre des lieux de deal.


04/06/15
Diminution des braquages de banque en Campanie en 2014. 38 ont été enregistrés dans la région contre 52 de 2013, soit une baisse de 26,9%. Au niveau national : les braquages sont passé de 941 en 2013 à 587 2014 (-37,6%). 


04/06/15
A Caserta, la police a arrêté en flagrant délit, Giovanni Pasquale Topo, 25 ans, Napolitain et connu des services et L.T., 28 ans, casier vierge, et les ont mis en détention pour trafic de drogue. Les policiers ont saisis environ 300 grammes de stupéfiants.
Les deux hommes fournissaient les trafiquants de drogue locaux.
Les agents de l'équipe de la police judiciaire de Santa Maria Capua Vetere ont interpellés les deux jeunes hommes à l'intérieur d'une sandwicherie où il dealait. 


04/06/15
La police de Baiano a arrêté sur ordre du procureur de la République d'Avellino, Rosario Cantelmo, 40 ans repris de justice d'Avella. L'homme était assigné à domicile pour une peine de 9 mois. Il était devenu l'auteur de nombreux abus dans la construction. Après les formalités, l'arrestation a été effectuée à son domicile. 


05/06/15 
Quarto. Jusqu'à il y a quelques années, c'était la résidence d'un boss mafieux mais bientôt, elle abritera les plus nécessiteux. La villa de Salvatore Cerrone, le leader historique du clan Longobardi-Beneduce, surnommé «Bivio». Après son acquisition par la municipalité, il a été décidé que la maison soit transformée en un «lieu de réunion, d'accueil et d'assistance pour les personnes vivant dans la pauvreté et la marginalisation sociale. 
La villa a été confisquée en janvier 2007. En attendant une conversion similaire a également concerné la villa d'un autre gros bonnet du crime organisé, Roberto Perrone, condamné à 16 ans de prison en avril dernier. Aujourd'hui il est devenu collaborateur de justice, mais pendant des années il a été le bras droit de Giuseppe Polverino du clan de Marano. 


05/06/15
Les carabiniers de Santa Maria Caputa Vetere ont procédé à 10 arrestations au sein de la faction Schiavone des Casalesi. Ils sont accusés d'association mafieuse, extorsion de fonds, détention d'armes et trafic de stupéfiants. Les enquêteurs avaient identifiés 350 commerçants qui payaient le racket. Les mafieux utilisaient la société publicitaire «ADV Service» (qui a été saisie) dirigé par Emanuele Libero Schiavone fils de Francesco pour «vendre» des gadgets publicitaires aux victimes de racket. 300 noms de «clients» ont été trouvés dans cette entreprise. Parmi les personens arrêtées figure Omar Schiavone, 26 ans, neveu de Francesco «Sandokan» Schiavone, boss du clan, incarcéré.


06/06/15
Santa Maria la Carità. Deux hommes ont été interpellés pour vente de cocaïne dans la municipalité de Lattari. G.D., 34 ans et C.D., 23 ans, tous deux de Gragnano et déjà connu de la police. 5 autres personens ont été arrêtés pour le même motif : C.C et R.R., 27 ans et 32 ans de Sant'Antonio ; A.G., 35 ans de Torre Annunziata; M.G. 34 ans et 35 ans et R.F., 35 ans. Ils ont été accusés de plus de 300 cas de vente de drogue à Santa Maria la Carità, Sant'Antonio Abate, Lettere et Gragnano. 


07/06/15
Les agents  de police de Vicaria Mercato ont arrêté Emilia Barretta, 46 ans napolitaine accusé de possession d'armes. Après une enquête minutieuse, la police a effectué une inspection au domicile de la femme Via Oronzio Costa. Dans un sac à dos placé se trouvait un revolver .38 spécial avec des munitions, un pistolet 7,62 mn, un M57 avec série abrasée, 18 balles de 357magnum, 21 calibres 30 Mauser, 42 calibres 38 spécial etc.... Elle a été écrouée à la prison de Pozzuoli.


07/06/15
La police de Sorrento ont arrêté pour possession à des fins de trafic de stupéfiants et possession illégale d'armes, Youseff Ghounati, 22 ans et Abdlewaed Mili, 29 ans, tous les deux Marocains. Au cours d'un contrôle les policiers ont perquisitionné leur domicile Via Saverio Mattei, les trouvant en possession de 103 grammes de haschisch et 3 couteaux avec lame de 25 cm chacun.Tout le matériel a été saisi. Les personnes arrêtées ont emmenés dans la prison de Poggioreale. 


08/06/15
Trois cambriolages en moins de deux heures, avec des raids entre les quartiers d'Arenella et de Vomero. Avec l'arrivée de l'été les cambriolages dans les appartements connaissent un pic et samedi soir dernier lors de la finale de LDC, l'a prouvée. Le gang de voleurs qui semble avoir ciblé certains parcs résidentiels dans les districts montagneux de Naples n'a pas chômé. Le groupe - selon les témoignages de certains habitants d'un parc privé qui se trouve Via Domenico Fontana à Arenella - a réussi à disparaître quelques secondes avant l'arrivée des policiers à travers un chantier de construction via Montedonzelli. Le premier épisode a eu lieu dans un appartement au sommet de Vomero via Tasso. Les deux autres vols dans le même bâtiment, un bâtiment qui se trouve dans un parc par Domenico Fontana. Les cambrioleurs ont attendu le début du match de la finale de la Ligue des Champions entre la Juventus et Barcelone pour commencé leurs méfaits.


08/06/15
A Pozzuoli la police s'inquiète d'une recrudescence de bagarres organisées entre différentes bandes sur le front de mer de Pozzuoli. Ce serait la nouvelle "mode" au sein de la jeunesse désœuvrée locale, plusieurs combats se sont déroulés les deux derniers week-ends. Des dizaines de jeunes, répartis en groupes, essaient par ce biais de déterminer que est la bande la plus forte. Tous sont des mineurs et ils ont été remis à leurs parents après avoir été soigné pour des contusions:. Un seul a été blessé plus sérieusement.


08/06/15
A Marano, des cambriolages et des vols dans les maisons habitées par des parents des Polverino et d'affiliés au clan ont été commis. C'est notamment le cas de la villa de Giuseppe Simioli, régent du clan, un temps fugitif, et de celles de parents de ce même Simioli. L'incident a été signalé à la police locale. Les voleurs ont emporté de l'argent mais surtout des objets de valeur. Ils ont également violenté par quelque gifle, un des fils de la propriétaire de l'immeuble qui avait essayé de résister. Selon la reconstruction préliminaire pourrait être une bande d'étrangers, peut-être des Roms. 


08/06/15
La Brigade volante de Salerne a exécuté un ordre de mandat d'arrêt émis par le juge d'instruction à la demande du procureur, contre 3 délinquants napolitains considérés comme auteurs de nombreux vols dans la ville de Salerne, dans sa province et dans d'autres territoires du Sud italien. On soupçonne les suspects d'association de malfaiteurs visant à commettre des vols contre des entreprises et de autres 13 événements spécifiques entre octobre et février. 


08/06/15
A Torre del Greco une bande de jeunes a enlevé un homme de 25 ans et, après des menaces et des coups, elle l'a forcé à prendre sa voiture et à aller acheter de l'alcool. L'histoire s'est terminée seulement après l'intervention de la police, alertée par un ami de la victime, qui a bloqué la voiture dans la zone de la Via San Giuseppe alle Paludi et qui a identifié trois des cinq membres de la bande. Gennaro Cozzolino, 22 ans et Francesco Grillo, 24 ans, ont tous deux été arrêtés pour enlèvement, violence domestique et corruption; le troisième larron de 21 ans a été identifié comme un jeune à la dérive. La police locale recherche maintenant les deux autres hommes. 


08/06/15
Surpris, battu et enlevé par trois inconnus à son domicile à Naples, où il purgeait une assignation à domicile et blessé par un coup de feu lors d'une tentative de fuite, il s'est ensuite rendu à l'hôpital par ses propres moyens. Telle est la version des événements qu'un condamné de 34 ans du quartier de Ponticelli, Antonio Annunziata, a raconter à la police quand celle-ci lui a demandé d'expliquer comment il s'était blessé et pourquoi, la nuit dernière, il était absent de sa maison lors d'un contrôle.
L'homme qui était censé être en résidence surveillée, a "réapparu", la nuit dernière, à la clinique Villa Betania de Ponticelli avec une blessure par balle dans son mollet gauche. Les médecins, disent qu'il a une fracture au tibia.
Les enquêteurs ont des doutes sur la version des faits et ils enquêtent pour établir la vérité.


09/06/15
Dès les premières heures de la journée, la police de Naples, coordonné par la Direction de district anti-mafia locale et le procureur du tribunal pour mineurs, a effectuée une soixantaine d'arrestations de personnes appartenant aux familles Giuliano-Sibillo-Brunetti-Amirante. 
Les interpellés sont accusés d'association mafieuse, assassinat, tentative d'assassinat, trafic de drogue, possession et port d'armes illégal. Les enquêtes de l'équipe de Naples a permis de démantelé et mettre au jour la formation d'un véritable «cartel» composé en majorité par les jeunes des familles camorristes du centre-ville historique, en particulier à Forcella et Maddalena.
Ce Cartel Giuliano-Sibillo-Brunetti et Amirante a évolué très rapidement arrivant par la violence à monopoliser la gestion des activités illégales de la zone centrale de Naples et a géré en particulier les carrés de trafic de drogue et l'extorsion de fonds au détriment des opérateurs économiques et les pizzerias du centre historique. 


Les auteurs d'une agression à l'encontre d'un émigrant indien, blessé par balles le 31 décembre 2013, Antonio et Cristiano Giuliano ont notamment été arrêté. Trois autres accusés - Vincenzo Costagliola, Pasquale et Emanuele Sibillo - ont été arrêtés pour l'assassinat du jeune Maurizio Lutricuso, tué à Pozzuoli le 10 février 2014. Lutricuso avait été attaqué pour un prétexte futile (une cigarette) à l'extérieur d'une discothèque. Pasquale Sibillo avec Francesco Lucenti, est également accusé d'extorsion envers le propriétaire d'une papeterie. L'enquête a en lumière de nombreux cas  d'extorsion de fonds, à Forcella, Maddalena envers des commerçants et petits entrepreneurs, mais aussi sur la gestion du stationnement non autorisé (parchegiatorri) au prix de 500 euros par mois. Le commissaire Guido Marin, lors de la conférence de presse, a souligné que la coopération des citoyens à l'enquête était «égale à zéro», se référant également aux victimes d'extorsion. Le procureur Giovanni Colangelo a souligné que «tout le monde ne peut être un héros.» «Mais ils connaissent les gens – il a ajouté - et si vous nous donnez un coup de main, le travail peut être effectué de manière plus efficace.» 


09/06/15
A Caserta se tient le procès de l'entrepreneur Angelo Grillo. Son premier accusateur, Salvatore Belforte, est appelé à témoigner et devra confirmer ce qu'il a déjà dit aux enquêteurs ces derniers mois. L'ancien boss de Marcianise a dit que l'assassinat d'Angelo Cortese a été suggéré par Grillo. Il voulait qu'il soit supprimée - a dit le repenti - car Cortese s'était présenté à la CESAP (une des sociétés du groupe Grillo) avec un bidon d'essence et avait menacé de mettre le feu à l'immeuble si celui-ci ne payait pas le pizzo.


10/06/15
Bien qu'il était en résidence surveillée, il gardait dans la maison un véritable arsenal utilisé par des camorristes. Pour cette raison, les agents de Torre Annunziata ont arrêté Gerardo Colantuono, 21 ans de Boscoreale.
Les charges contre lui sont possession illégale d'armes de guerre, d'armes à feu ordinaires, de munitions et de biens volés fournis avec le numéro de série gravé. La découverte d'armes a eu lieu lors d'une perquisition dans la maison lors d'un contrôle lié à son régime de détention.
Cette opération de la police a été mise en place dans le cadre d'enquêtes plus larges lancées dans le sillage des affrontements armés qui se sont produits entre Boscoreale et Boscotrecase impliquant principalement des membres du clan Vangone et certains jeunes opérant dans les bâtiments du «Piano Napoli» de Boscoreale. 
La police a trouvé et saisi dans la chambre de Colantuono trois fusils, un pistolet Beretta 9 X 19, un Luger 9mm et un 9X2 Tanfoglio ainsi que de nombreuses balles de différents calibres et types. Par la suite et après une fouille, ont a trouvé un fusil de calibre .22 Benteler Vore, une vieille mitraillette 9mm Beretta, un Beretta, Bref, un Colt 19R, un pistolet Bernardelli, Une VB 9mm court, un pistolet Luger 9mm et plusieurs cartouches de munitions. Gerardo Colantuono, après les formalités a été transféré à la prison de Secondigliano. 


10/06/15
Dans une parcelle de leur maison, la police a trouvé huit plants de cannabis et caché dans une poubelle, 288 cartouches à grenaille de carabine de calibre différents et trois fusils de chasse. Les policiers d'Anacapri ont arrêté un père et son fils de 66 ans et de 39 ans, pour vol aggravé, recel, possession illégale d'armes et production de drogue. Pendant la fouille la maison on a également découvert une connexion illicite à l'eau. Les personnes arrêtées, après les formalités, ont été assignés à domicile. 


10/06/15
Le boss du clan des Casalesi, Francesco Schiavone aka «Sandokan» a été transféré à la prison de Bancali, dans la province de Sassari (Sardaigne). Il y a aussi cinq autres détenus incarcéré sous le régime 41bis qui sont arrivé à la nouvelle prison sarde.
Ceci est l'acte politique le plus grave du gouvernement Renzi - a dit le député et ancien président de la région - qui donne vie à ce transfert pour faire de la Sardaigne un «État Cayenne» (sic) et qui prend effet une semaine après l'approbation de la motion au Parlement dans lequel il dit que ces transferts devaient être bloquées pour discuter avec les institutions. La réalité est que le gouvernement Renzi ne tient pas compte de ces engagements même une semaine plus tard. «C'est un fait d'une gravité institutionnelle sans précédent». 


10/06/15
Suite du procès d'Angelo Grillo, accusé par le patron Salvatore Belforte devenu repenti d'avoir commanditer un assassinat en 1998: la victime, un homme d'affaires qui avait "soufflé" un contrat de l'ASL Caserta et ses services de nettoyage. 
L'ancien boss de Marcianise, a témoigné par vidéoconférence avec le tribunal de Santa Maria Capua Vetere.
Belforte ainsi confirmé dans la salle ce qu'il a déjà dit dans l'interrogatoire initial et inclus dans le rapport déposé à la Cour. Vincenzo Passariello a été tué avec deux coups de feu alors qu'il quittait son bureau. Le repenti a déclaré que Grillo avait essayé de convaincre Passariello de renoncer à participer aux appels d'offres pour les contrats ASL, misant sur ses amis politiques, mais ce fut en vain, «c'est pourquoi - ajouté Belforte - que nous l'avons éliminé physiquement».»


10/06/15 
La Guardia di Finanza a interpellé dans la région de Milan 10 personnes liées au clan Nuvoletta de Marano (ouest de Naples). Ils sont accusés d'association de malfaiteurs et trafic international de stupéfiants. Parmi les personnes arrêtées figure Giovanni Nuvoletta, fils de Lorenzo (boss historique du clan). Sa femme, ses fils et 2 de ses neveux ont aussi été arrêtés et placés aux arrêts domiciliaires. Une partie de l'argent de la drogue était blanchie dans la restauration en Lombardie. Des biens, estimés à 13 millions d'euros, ont été saisis : 39 immeubles, 13 voitures, 8 motos, 8 sociétés (dont une ferme de 93 hectares et de 500 bufflonnes), des parts dans 8 autres sociétés et des comptes bancaires.
Lorenzo Nuvoletta, le père de Giovanni, est né en 1931 à Marano et est décédé de maladie en prison en avril 1994. Le clan Nuvoletta a été très puissant à partir des années 70, du fait de son alliance avec les corléanais de Cosa Nostra. Cette union a permis au clan de s'impliquer fortement dans le trafic de cigarettes, puis d'héroïne. A la fin des années 70, les Nuvoletta entrent en guerre au sein de la Nuova Famiglia (NF) contre la Nuova Camorra Organizzata (NCO). Une fois la guerre gagnée, un nouveau conflit éclate avec les anciens alliés : les Nuvoletta-Gionta, affrontent les Bardellino-Alfieri-Galasso-Verde. C'est au cours de cette guerre qu'à été tué Ciro Nuvoletta, frère de Lorenzo. Un autre frère, Angelo, a été arrêté en mai 2001 et est mort de causes naturelles en octobre 2013. Bien qu'affaibli par rapport à la «grande époque» des années 70, le clan Nuvoletta reste puissant, notamment grâce à son implication dans le trafic de stupéfiants, disposant de bases solides en Espagne. (crimorg)


11/06/15
Un jeune homme de 21 ans, Giuseppe Esposito, a été blessé de trois balles à Gragnano. Le garçon a été emmené à l'hôpital de Castellammare di Stabia.


11/06/15
Douze entrepreneurs courageux ont décidé de se rebeller contre l'emprise du racket et ont créé le FAI antiracket Alto Caserta, dont le siège a été ouvert à Vairano Patenora (Caserta). 
Les locaux ont été alloués par un ancien entrepreneur. L'association a été fondée dans le cadre de l'action «Pon Sicurezza», promu par la Fédération des associations anti-racket (FAI), en octobre 2014. Parmi les projets de l'association un «Marcia della legalità» qui s'effectuera entre le siège de l'association, via Rimenbranza, jusqu'à l'école primaire Giuseppe Garibaldi. Dans la salle de conférence de l'institut sera présenté le livre «Never Alone» qui contient les actes de la conférence tenue à Naples les 16 juin 2014 sur «Les victimes d'extorsion et d'usure dans les procédures pénales". Le volume est édité par Tano Grasso et contient un essai du président du Sénat Pietro Grasso. 


12/06/15
Vincenzo De Luca, le maire de Salerne, s'est fendu de propos durs envers Roberto Saviano dans une interview accordée à Panorama. «Saviano a de grands mérites mais il semble être tombé en amour de son personnage et de ce qu'il incarne» et il ajoute «parfois ça donne l'impression qu'il invente la Camorra là où elle n'existe pas».


12/06/15 
On en sait plus sur les circonstances de la mort de Maurizio Lutricuso à Pozzuoli en février dernier. Les vidéos des caméras de surveillance montrent que Maurizio s'était approché d'un groupe pour leur demander une cigarette, il y a un bref échange de mots, puis des gifles partent et ensuite des coups de feu...13 détonations, Maurizio est touché de cinq balles dans la poitrine, deux à l'abdomen, deux à l'épaule, une dans le bras et encore trois autres dans d'autres parties du corps.  Le tueur selon l'enquête serait un adolescent connu sous le pseudo de «o' malegno».


12/06/15
Les résidents de Scampia signalent à la police nombre d'abus d'appropriation ou de construction de box servant à la camorra habituellement pour entreposer la drogue. Pendant des mois, au numéro 160 via Micheluzzi, les squatters et la police se sont livrés à des courses poursuites sans que les autorités judiciaires ne demande la démolition de cette construction illégale.
Les derniers endroits scellés il y a trois jours, l'avaient été précédemment en octobre.


12/06/15
Descente de police via Antonio Luise à Torre del Greco, un jeune criminel de 22 ans a été arrêté à son domicile. De la marijuana et du haschich déjà emballés dans des sacs prêts à être vendus ont été saisis lors de la perquisition. TP était le kit parfait poussoir. La police avait remarqué des allées et venues suspectes dans la rue derrière la Piazza Luigi Palomba. Les policiers ont suivi un jeune et sont venus directement à la maison du trafiquant de drogue, T.P., déjà connu de la police pour des infractions liées à la drogue. 


12/06/15
Après plus de huit années de recherche et grâce à aux témoignages de repentis, l'assassinat de Raffaele Ecuba, 30 ans a été résolu. L'ancien affilié au clan Gargiulo, tué à Torre del Greco le 3 mai 2007 concernant sa façon de travailler.
Le tireur était Francesco Paolo Raiola, du clan sécessionniste Di Gioia, qui a été arrêté ce matin sur des accusations d'assassinat prémédité, détention, port et tir dans un lieu public à des fins mafieuses. Tué avec 10 coups de feu parce qu'il avait osé voler l'appartement de son meurtrier: un crime (sgarro) payé avec le sang et avec la vie. La vendetta personnelle de Raiola, à l'époque simple membre du clan, lui a permis de gagner du prestige au sein de l'organisation. Une ascension criminelle formidable scellée par un autre assassinat, celui du parrain Gaetano «o'tappo Di Gioia» - tué à Torre del Greco le 31 mai 2009 - et la tentative d'assassinat de son fils Isidoro. Crimes odieux qui fera éclaté le clan et pour lesquels il a déjà été condamné à la réclusion à perpétuité. 


13/06/15
La police d'Ailano, a arrêté un homme de 34 ans, dans les environs de Quattroventi, pour possession à des fins de trafic de stupéfiants.
Il a été trouvé en possession de deux grammes d'héroïne. L'arrêté a été placé en résidence surveillée, en attendant sa comparution directe. 


13/06/15
La police de Castellammare di Stabia a identifié une plantation de cannabis le long d'une crête des montagnes Lattari près de Stabies entre les villes de Lettere et Sant'Antonio Abate.
Le site a été identifié lors de l'inspection aérienne des montagnes Lattari, ils ont compté environ 300 plantes de différentes hauteurs entre 1,5 et 2,5 mètres. La marijuana produite par la plantation aurait rapporté plus de 250 000 euros.

 

13/06/15
La «bande des acrobates» a frappé de nouveau. Un groupe de criminels qui s'est spécialisé dans les cambriolages d'appartements en escaladant les bâtiments, a sévit à Ercolano.
Trois vols en demi-heure pour un butin d'environ dix mille euros. La même bande ces derniers jours a fait des raids similaires dans toute la région du Vésuve. En particulier, des épisodes comme à Parco San Luigi, Portici et Torre del Greco, où le week-end dernier les voleurs ont dérobé des dizaines de milliers d'euros en bijoux via Tironi.


14/06/15
Deux jeunes ont été blessés par balle dans des incidents séparés, sur lesquels enquête la police et qui ont eu lieu la nuit dernière à Naples. V.D.M., 23 ans connu des services, a dit aux enquêteurs que pendant qu'il était via Pallonetto a Santa Lucia il a été touché par un tir à la cuisse droite. Sur la place les policiers n'ont relevés aucunes traces de sang ou de cartouches vides. Un autre jeune, A.P, 32 ans, également connu des services, a été blessé par deux jeunes à Sant'Anna di Palazzo, qui lui ont tiré cinq balles dont l'une l'a atteinte à la jambe droite.

 

15/06/15

L'écrivain Roberto Saviano et Mondadori, qui a publié le best-seller "Gomorra", ont remporté une victoire devant la Cour suprême contre la maison d' édition "Balance", qui avait été entendu par la Cour d'appel de Naples en 2013 - et le paiement de 60 000 euros de dommages et intérêts pour trois articles reproduits dans le livre sans l'indication de l'auteur et de la source, mais qui avaient été publiés dans la Corriere di Napoli et Corriere di Caserta. Selon la Cour suprême il est évident "que ce cas sur le droit d'auteur n'a pas remettre en cause l'originalité et la créativité du livre Gomorra, mais seulement le plagiat de certains passages limités - quantifiée par le même Saviano à 0,6% du livre sur 331 pages. Selon la cour suprême, est ouvert à la question de réévaluer l'ensemble de la compensation parce que les juges n'ont pas expliqué "ce qui pourrait matérialiser la perte de Balance'' en relation avec les particularités de l'affaire, dans laquelle le travail plagié (articles publiés dans les journaux) et le travail plagiat (roman) ne se sont pas mis en concurrence les uns avec les autres.

15/06/15
Trois personnes ont été arrêtées après une bagarre à Villaricca. La bagarre a démarrée suite au stationnement dans les espaces communs. La police a arrêté R.C., 38 ans, S.C. 36 ans et M.B., 41 ans, tous de Villaricca et déjà connu de la police. Accompagné à l'hôpital "San Giuliano" de Giugliano in Campania, une des personnes arrêtées avait un traumatisme crânien et un nez cassé. Les deux autres avaient des blessures moins graves. Après les formalités les trois ont été accompagnés dans leurs foyers en résidence surveillée, en attendant une audition.


15/06/15
Coupable de deux vols en janvier et mars 2015, la police a arrêté un homme de 34 ans, identifié grâce aux caméras de vidéo-surveillance.
Le 12 janvier, A.S., accompagné d'une autre personne pas été identifié, masqué et armé d'un fusil, a volé une femme près de la Via Galloppo, en prenant possession de sa valise. Le 4 mars, toujours avec leurs visages couverts et armés d'un fusil, ils se sont introduit dans un bureau de tabac et ont pris la caisse. L'homme a été interpellé à Salerne.


16/06/15
Grosse opération de police contre des carrés de vente de drogues sur l'axe Angri-Pagani, sept arrestations ont été réalisées ce matin dans le cadre de l'opération «Charcutier». Trois personnes ont fini en prison (Giuseppe Villani, 51 ans, résident d'Angri ; Carmine Fortino, 23 ans et Giacomo De Risi, 30 ans, tous deux de Pagani), trois de plus en résidence surveillée (Antonio Cesarano, 25 ans ; Massino Fortino, 45 ans et Giovanni Ferraioli, 32 ans tous de Pagani). Une femme, la seule non connue des services se trouve parmi les suspects, D.T. Aussi de Pagani. Deux autres suspects sont en fuite, mais les policiers seraient sur leurs traces. Ces arrestations découlent d'une enquête lancée par la section opérationnelle du département territorial en mai 2014 sur Giacomo De Risi, fils de boucher et qui a permis d'identifier un réseau de vente de cocaïne active entre Angri et Pagani avec la participation de délinquants connus qui se sont fournis en drogues à Torre Annunziata et Boscoreale.


17/06/15
L'assassin présumé de Mario Piccolino, le blogueur antimafia, a été arrêté. Michele Rossi, casier judiciaire vierge a été interpellé sur la route entre Santi Cosma et Damiano et Castelforte. Il a avoué le meurtre et a évoqué des motifs privés (né d'une querelle à propos de l'occupation illégale d'une cave à Ventotene) comme mobile du meurtre. La piste camorriste s'éloigne donc et l'enquête n'aura duré que 18 jours. Rossi avait laissé à son domicile une lettre d'adieu évoquant ses pulsions suicidaires.


17/06/15 Colombie/Italie
La Guardia di Finanza a mené l'opération «Holiday» contre un réseau d'importation de cocaïne, basé Messine. 14 personnes ont été arrêtées dont Angelo Gangemi, 50 ans, intermédiaire avec les fournisseurs colombiens. Gangemi se rendait souvent en «vacances» (d'où le nom de l'opération) en Colombie, en République Dominicaine et au Panama. La cocaïne revenait en Italie par des passeurs. Deux d'entre eux ont été interceptés à l'aéroport de Bogota avec 6 kg de drogue dans leurs bagages. Une fois en Italie, la drogue était revendue par 3 réseaux différents : l'un dans le nord du pays (Milan, Bergame, Aoste) ; l'autre dans la région de Rome (dirigé par Giuseppe Bellinghieri, 75 ans, un proche du boss Carmine Fasciani, parrain camorriste du littoral romain) ; le dernier en Sicile (dirigé par Vincenzo Torrisi, 54 ans, neveu du boss de Cosa Nostra Nitto Santapaola).


17/06/15
Une enquête Anti-Mafia de Rome a permis l'arrestation de trois personnes appartenant au clan Giuliano, parce qu'ils avaient organisé en lien avec une association liée à la Camorra, une affaire d'usure dans la gestion de jeux de hasards jeu à Ladispoli, sur la côte romaine.
Ils avaient organisé sur la côte romaine «une véritable colonie camorriste». En particulier, le boss de l'organisation a été identifié comme étant Patrizio Massaria, déjà élément important des Giuliano, «particulièrement redouté» pour sa violence et ses méthodes d'intimidation pour pratiquer l'usure. Les deux arrêtés sont Angelo Lombardi et Carlo Risso.
L'organisation avait mis en place un système à Ladispoli pour exploiter les citoyens et les entrepreneurs en crise économique, beaucoup d'entre eux avaient une dépendance au jeu et étaient encouragé par les usuriers à jouer.
Les écoutes téléphoniques et le témoignage de victimes harcelés a permis l'arrestation des usuriers et leurs prêts usuraires à un taux atteignant 120%.
Un business qui a rapporté plusieurs centaines de milliers d'euros aux camorristes. Un fonctionnaire, en particulier, accro au jeu et aux paris sportifs illégaux, a déclaré qu'il avait accumulé en trois ans de jeu une dette de plus de 10.000 euros et qu'il a été menacé, car incapable de rembourser, bien qu'il avait déjà remis de l'argent provenant représentant un cinquième de son salaire mensuel.


17/06/15
On en sait plus sur le double assassinat de Fratte (près de Salerne) Antonio Procida et Angelo Rinaldi auraient été tué par Roberto Esposito et le commanditaire serait Matteo Vaccaro qui était présent sur les lieux au moment du double meurtre. Il a ensuite quitté la scène du crime à bord d'une voiture conduite par son Guido Vaccaro.


17/06/15
Ercolano. Nouvelles condamnations contre des membres de clans. Douze, dix et huit ans: ce sont les sanctions imposées à trois éléments importants du clan Ascione-Papale.
La peine la plus lourde est contre Luigi Papale coupable de complot, d'association mafieuse, d'extorsion et de possession d'armes à feu.
Seul le crime 416 bis, association mafieuse, a été reconnue à Alfio Papale qui a été condamné à dix ans et Pietro Sepe a été condamné à huit ans.
Pour la même infraction sont toujours en procès les femmes du clan, Antonietta Papale et Gelsomina Sepe. Les arrestations de membres du clan d'Ercolano, engagé depuis des années dans une vendetta contre des rivaux de Birra-Iacomino pour le contrôle du trafic illicite local, avaient eu lieu en janvier 2014. Les enquêtes ont ensuite conduit à une autre découverte: les «Ascione-Papale" avaient fourni des armes utilisées plus tard par leurs rivaux des Birra-Iacomino.


17/06/15
Annulation d'une condamnation à vie pour Marco Di Lauro, le quatrième fils du patron Paolo Di Lauro, toujours en fuite. La Cour de cassation jugeait Marco Di Lauro pour son rôle dans la mort d'Attilio Romano, un garçon sans rapport avec la Camorra, tué par erreur. Condamné en première instance et en appel à la prison à vie, aujourd'hui est venu l'acquittement, qui récompense le travail de la Défense, Andrea Imparato, Sergio Cola et Gennaro Pecoraro. Il y a quelques mois, Marco Di Lauro a été acquitté pour l'assassinat de Cangiano, qui s'était déroulé en 2008 au Parc Magic World.


19/06/15
A Afragola, la nuit dernière, une bombe a ciblée le quartier général des services funéraires de l'agence Salomone. La bombe, très puissante, a explosé autour des trois heures du matin. L'explosion, ressentie dans un rayon d'un demi-kilomètre, a soufflé la porte, brisé toutes les vitres et endommagé le mobilier et l'ameublement au sein de l'agence.
La bombe ce soir, se déroule après une attaque contre la société de pompes funèbres Plutone, Via Tasso à Afragola, qui a été touché par une bombe d'environ cinq kilogrammes. L'explosion a endommagé trois voitures garées en face de l'objectif de l'attaque et les fenêtres de trois magasins. Depuis l'année dernière, y compris à Afragola et Casoria, en tout 25 attentats à la bombe ont frappé principalement les agences de services funéraires.
«J'ai demandé une réunion urgente avec le Préfet de Naples, Gerarda Maria Pantalone, après l'explosion» a commenté le maire Domenico Tuccillo. «Je souhaite exprimer ma préoccupation au préfet sur l'émergence d'une stratégie d'intimidation au détriment des entreprises», a-t-il ajouté.

19/06/15
Quatre trous de balles ont été retrouvés peu avant 17h dans un mur de la zone de Cavalleggeri, à proximité d'un bar. Il pourrait s'agira d'un acte d'intimidation qui pourrait être lié avec les deux fusillades enregistré il y a quelques jours entre la cavalleggeri et Bagnoli, lorsque certains jeunes, vers minuit, ont mitraillé des bâtiments et des voitures. 


19/06/15
4 hommes ont été arrêtés après une opération contre la contrebande. Le poste de police de Scali mer de Naples, avec le personnel de la fraude douanière et de Monopoli et de la Guardia di Finanza industrie, ont arrêté un octogénaire et trois employés du port d'Irpiniqui ont tenté tenté d'introduire clandestinement 80 kg de cigarettes sur des navires. V.I., 81 ans de Napoli, L.R., 48 ans de Mercogliano, P.P., 47 ans et  L.S., 49 ans de Monteforte Irpino. 


20-21/06/15
La police a arrêté à Naples cette nuit, dans le quartier de Barra, le patron fugitif Luigi Cuccaro, qui dirige le clan homonyme et qui était recherché depuis deux ans.
L'homme se cachait dans la maison d'un parent, où il avait fait une cachette. Il est recherché pour assassinat, association mafieuse et conspiration criminelle pour trafic de drogue et contrebande. Le patron devoir voir sa femme et son jeune fils dans la maison du parent où il avait été organisé une petite fête.
Au moment de l'arrestation beaucoup de gens étaient dans les rues entourant les voitures de la police et en tentant même de libérer le boss. Peine perdue.


21/06/15
Guet-apens à Naples, Aniello Di Martino, 24 ans, déjà connu de la police, a été touché par balles à l'abdomen et a été emmené à l'hôpital de Boscotrecase. Le jeune homme - qui est le fils de Ciro Di Martino, 50 ans, considéré comme un affilié du clan Pesacane, actif dans la zone du Vésuve a immédiatement subi une intervention chirurgicale.


22/06/15
Les réquisitions sont tombés dans le super procès contre 31 membres et affiliés du clan Lo Russo. En tout près de 500 années de prison cumulées pour les prévenus et 1 acquittement. Ce procès arrive après la repentance du leader historique du clan, Salvatore, figure de proue de la Camorra de Miano, Secondigliano et de la zone au nord de Naples et maintenant devenu collaborateur de justice. 
L'acte d'accusation comporte plusieurs charges, notamment association mafieuse et complot de trafic de drogues. 18 ans d'emprisonnement ont été demandés pour les frères Carlo et Mario Lo Russo, éléments importants du clan. La même peine a été proposé pour Antonio Cardillo, Luigi Russo (plus huit pour un autre chef d'accusation) et Pietro Polverino.
Vingt ans de prison pour Ciro Culiersi, Vincenzo Bonavolta, Gennaro Palumbo, Salvatore Silvestri (plus huit pour un autre chef d'accusation). 
12 ans d'emprisonnement demandé pour Maria Barato, Daniele Culiersi, Ignazio D'Angelo, Gianluca Madonna, Salvatore Marino, Alessandro Paravano, Salvatore La Hara, Carlo Nappello; 10 ans pour Angela Borzacchiello et Emmanuel D'Able ; 15 années pour Antonio Cinicolo, Pietro Simonetti, Salvatore Cerchio, Francesco Brillante; 16 ans de prison pour Francesco Saverio Cinicolo, Gabriele Vallefuoco, Antonio De Simini, Valerio Nappello, Luciano Pompeo ; 14 ans pour Pasquale Luongo et Emanuele Prota ; 9 ans pour Massimo Della Ragione. L'acquittement a été demandé pour Vincenzo Agrillo. L'enquête a abouti après l'opération d'arrestation de septembre 2014, à l'encontre du nouvel organigramme du clan de Miano et les changements opérés après la repentance du chef historique Salvatore et l'arrestation de son fils, Antonio Lo Russo, le jeune boss et sa passion pour le football, connu pour avoir été photographié sur le banc de touche au stade San Paolo. 


Chaque clan avaient des tâches claires: de l'extorsion armée, de la gestion de trésorerie au contrôle des rues de trafic de drogue et ceux qui avaient les compétences et les tâches pour tuer. Le clan Lo Russo est historiquement connue sous le surnom de «Capitone». 
A travers les documents de l'enquête, il apparaît que les surnoms est un aspect auquel les affiliés du clan devaient se soumettre. Tous ceux qui ont un rôle dans l'organisation dispose d'un alias. Il existe une liste variée et controversée de surnom camorriste révélé par la repentance ou intercepté pendant des écoutes : «O Cardillo, Padre Pio, Birretella omm'bello, o Biondi, o calabrese, cenzore , o cecato, o Giggiotto, Lelle, o pavone, Totore Attila, masaniello, Luchetto, o pazzo, o chiatto, o becchino, Giovannone, Bijioux».


22/06/15
Perpétuité pour les deux tueurs et des condamnations, entre 4 et 14 ans de prison pour les membres présumés du groupe Abrunzo-Amodio. Huit accusés en tout faisant partie des clans influents dans la banlieue est de Naples, à Barra principalement. 
La sentence a été prononcée aujourd'hui, à l'issue du premier procès, qui a eu lieu en vertu de la procédure rapide.
Avril 2014, l'enquête avait reconstituée les détails de l'assassinat de Giovanni Bottiglieri, tué le 23 octobre 2013 dans une salle de jeux. 
Les phases de l'exécution ont été filmés par les caméras de la salle, on y voit la victime entrer, et deux jeunes jouant aux machines à sous le remarquant et le montrant du doigt, puis l'un des deux sort son téléphone portable de sa poche et effectue un appel (peut-être le tueur) et puis l'homme armé venu en scooter, entre dans la salle de jeux, dégaine son pistolet et tire, tuant Bottiglieri, et s'éloignant peu de temps après.
Et le tout sous les yeux d'autres clients qui ont continué à jouer et à parier.
Pour ce crime ont été condamnés à la peine maximale, la prison à vie, Raffaele Valda et Ciro Niglio. Les autres accusés ont été accusés dans diverses implications de complot pour assassinat, le crime pour lequel ils ont été condamnés par jugement sommaire, puis en tenant compte des réductions de peine prévues par le choix du procès.
14 ans d'emprisonnement pour Luigi De Martino, 18 pour Vincenzo Amodio, 10 ans pour Salvatore Cianiello, 4 ans à Ciro Valda, 4 pour Giuseppina Niglio, tandis que huit ans d'emprisonnement ont été décidé pour Vincenzo Vilmi, l'homme arrêté comme un fugitif par la police et ayant prix peur à leur arrivée avait dit: «Dieu merci ce n'est que vous...» car il avait peur  d'avoir été la cible des tueurs de clans rivaux.
Le procès a levé le voile sur un nouveau groupe criminel, né après la mort de deux frères tués par les Cuccaro, la reconstitution de l'histoire récente de la faction Abrunzo-Amodio, sa composition et sa tentative de contrer le puissant clan Cuccaro de Barra. 


23/06/15
Boscoreale. La police a découvert une cache d'armes et de munitions dans un bidon enterré dans la zone Piano Napoli à Boscoreale. Emanuele Gallo, 67 ans et son fils Stefano, 38 ans, ont été arrêtés pour possession illégale d'armes de guerre et de munitions, ainsi que de vol d'électricité. 
L'arrestation a eu lieu dans le cadre d'enquêtes commencées par la police à la suite d'affrontements entre les clans Limelli-Vangone contre les Orlando-Tasseri pour le contrôle du célèbre quartier de Boscoreale "Piano Napoli".
Lors d'une tournée de patrouille, alors qu'ils traversaient la Via Settetermini de Boscoreale, les policiers ont remarqué les deux hommes dans une parcelle de terrain en cours d'utilisation par la famille Gallo notoirement consacré à la vente de moules.
Les policiers ont saisi deux mitrailleuses, un Beretta MAB 38 et un AK 47 + deux chargeurs pour ce dernier, ainsi que de nombreuses balles de différents calibres. Pendant la recherche de la parcelle de terrain, la police a également trouvé que la famille Gallo a été connecté au réseau de distribution électrique illégalement. Dans la matinée, Emanuele et Stefano Gallo, ce dernier déjà connu de la police, feront l'objet d'une comparution immédiate.


24/06/15 
Naples. Trois meurtres commis par la Camorra sont au cœur d'un procès en appel qui a pris fin aujourd'hui. La peine maximale, la prison à vie, a été décidé - confirmant la décision en première instance - pour Domenico D'Ausilio, considéré par les enquêteurs comme le boss de Bagnoli, pour Roberto Tripodi et Gennaro Marigliano. 
La seule réduction de peine a été accordée à Luca Scarpa, l'accusé a obtenu la reconnaissance de circonstances atténuantes et a été condamné à 28 ans de prison au lieu de la prison à vie. Ceci termine le deuxième chapitre judiciaire ouvert pour faire la lumière sur les trois crimes camorristes, qui ont eu lieu entre 2007 et 2009 entre Fuorigrotta et Agnano. L'assassinat de Salvatore Zito, 38 ans, tué au milieu des passants via Diocleziano à Fuorigrotta, alors qu'il était sur une moto; le guet-apens du 14 juin 2008 effectué à proximité de l'hippodrome d'Agnano et dont la victime fut Giovanni Toller et le passage à tabac qui a coûté la vie à Amedeo Colle, le 15 janvier 2009 via Augusto Righi à Agnano. Meurtres ayant été réalisés selon l'enquête, sur fonds d'extorsion de fonds.


24/06/15
Dans la nuit du 21 Juin, un groupe de 10 personnes, principalement des mineurs, ont attaqué sauvagement 3 autres ados via Scarlatti à Scampia.
La police est intervenue, ils ont réussi à localiser et interpeller deux garçons, malgré la résistance de leur côté pour éviter d'être identifié, l'un des deux étaient en possession d'un couteau à cran d'arrêt, qui a été saisi, un des jeune a 15 ans et est originaire de Scampia et l'autre est de Villaricca et a 19 ans.
Les deux ont été identifiés et sont accusés de violence domestique, blessures volontaires et ussage d'arme. Les victimes ont été sérieusement blessés au visage, traumatismes cranio-facial avec fracture des os du nez, 20 jours d'ITT, et qui va nécessiter une intervention chirurgicale et d'autres traumatismes. Les enquêtes se poursuivent pour identifier les membres restants du groupe et savoir pourquoi cette agression a eu lieue. 


24/06/15
Quatre condamnations à perpétuité, cinq peines de 15 à 30 ans et un acquittement. C'est la conclusion hier du procès d'un double assassinat commis par le clan Casalesi il y a six ans.
Résultat d'une condamnation à mort émise par Nicola Schiavone, régent et fils de l'ancien patron Francesco "Sandokan" Schiavone contre Antonio Salzillo (neveu du patron des Bardellino) tué avec Clémente Prisco à Cancello ed Arnone. C'est la euxième condamnation à vie pour Nicola Schiavone. 


27/06/15
Un «sommet» de la Camorra a été interrompu par l'intervention de la police dans un complexe résidentiel à Giugliano. A.D.F. 45 ans, déjà connu de la police considéré comme un élément important du clan Contini, + deux autres personnes de 53 et 28 ans du même clan Contini, un autre homme de 47 ans, casier vierge proche des Mallardo et enfin deux frères de 57 et 54 ans, dont l'un est affilié au clanTolomelli.
Les policiers ont trouvé 6 000 euros en espèces. Ils ont démantelés et saisi également 3 systèmes de surveillance vidéo et 18 caméras placées pour protéger les locaux. 

27/06/15
Un avocat pénaliste napolitain, Vittorio Trupiano a été arrêté pour collusion mafieuse. Il est soupçonné d'être un ambassadeur du puissant clan de Vomero, comme «nuncius», une pièce importante dans la structure criminelle visant à la gestion des services dans des hôpitaux de la région.
Ce sont ces éléments qui ont conduit le procureur de Naples à demander et obtenir l'arrestation de Vittorio Trupiano après avoir essuyé un premier refus du juge d'instruction Rovida. 
La collusion avec la Camorra est suggérée par une écoute dans une salle d'interrogatoire de la prison où Trupiano s'entrenetait avec son client, le boss Antonio Caiazzo. 
Trupiano est en prison pour quelques jours, quinze ans après une 1ère arrestation pour complicité présumée avec le clan Nuvoletta, pour laquelle il a été acquitté par la suite.
Selon le Procureur, Trupiano est entré en jeu au cours de "négociations délicates" remontant à 2011, entre le clan Caiazzo et le clan Lo Russo, pour la gestion du racket contre les hôpitaux de Vomero.
L' Hôpital Monaldi et Secondo Policlinico étaient au milieu de l'attention entre les deux groupes criminels.
Antonio Caiazzo aurait montré sa main en mimant un pistolet.
Ensuite, il a indiqué dans un langage codé à l'avocat qu'il fallait envoyer quelqu'un pour assumer le rôle de représentant auprès du clan Lo Russo afin de rejeter les conditions imposées par le groupe de Miano.  C'est Trupiano qui a donc assumé le rôle d'«ambassadeur» du clan Caiazzo.


29/06/15
Fusillade dans le centre historique de Naples. trois mineurs blessés, dont 1 dans un état désespéré. L'incident est survenu avant 2 heures, via Oronzo Costa, derrière la Via Duomo. La police est intervenue sur les lieux et a trouvé 11 douilles de calibre 7,65. Les trois garçons ont été transportés à l'hôpital de Loreto Mare. 
Le jeune homme de 17 ans au pronostic vital très engagé était connu de la police. Le plus jeune, 16 ans, qui est aussi pour plusieurs antécédents, a été légèrement touché dans l'épaule. Il s'est fait soigné et s'est éhappé ensuite. Mais il a été identifié et est recherché par la police. L'autre jeune homme de 17 ans, a été touché à l'avant-bras et à la poitrine. Il a été le seul à être interrogé par les enquêteurs. Il a dit que les tireurs étaient sur un scooter, sans se souvenir quel était le modèle.


29/06/15
Embuscade dans la nuit via Catone, à Fuorigrotta: un homme, a été atteint par de nombreuses balles dont deux l'ont atteint à l'abdomen et à la gorge. Dans un état grave, il a été emmené à l'hôpital San Paolo. La victime est Angelo Caiazza, 46 ans, résidant dans la zone. Le tireur se trouvait passager d'un scooter.  


30/06/15
5 personnes (dont 1 mineur) ont été interpellées dans le cadre d'un assassinat survenu le 18 mars dernier. Ce jour-là Raffaele Canfora, 25 ans était retrouvé mort près de Caserte, son corps portait des traces de coups et de blessures par balles. Il aurait été tué dans un règlement de comptes entre dealers pour le contrôle d'une zone de vente à Ercolano.  Les tueurs ont ensuite tenté de dissimuler le corps sous terre. Ces derniers auraient tendu une embuscade à Canfora qui venait pour livrer de la drogue.


30/06/15
4 hommes, cagoulés ont volé 120 000 euros au bureau de poste via Arena à Sanita (Naples). Ce matin, peu après l'ouverture des bureaux, tandis que les camions effectuait le transfert d'argent dans les locaux a eu lieu le braquage. 
Le gardien de sécurité qui était entré dans la banque avec l'argent qu'il est agressé par quatre voleurs, tous armés de fusils et qui attendaient à l'intérieur. Les hommes avaient creusé un trou dans le mur via un local adjacent abandonné à côté de la poste. Personne n'a été blessé, pas de coups de feu.


30/06/15
Deux personnes sur un scooter ont tiré plusieurs coups de feu sur le porche d'une maison au premier étage d'un immeuble donnant sur Oronzio Costa dans le centre de Naples. 6 douilles de cartouches ont été retrouvés.

 

(Sources Il Mattino, NapoliToday, Crimorg, l'Espresso, Il Roma)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Camorra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages