Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 20:22

06/08/15
Il avait des condamnations antérieures pour des infractions contre les biens, Giovanni Panico, 33 ans, a été tué dans une embuscade à Mariglianella (Naples). Selon les rapports initiaux «l'homme travaillait dans une chambre dans sa maison, quand il a été attiré à l'extérieur par des hommes armés, qui ont tiré plusieurs coups de feu». Panico est mort avant que les secours n'arrivent.


08/08/15 
Assassinat dans la rue à Torre Del Greco, une véritable exécution a eu lieue à la suite d'un argument trivial entre deux groupes de garçons et qui a coûté la vie à Piero Spineto, 19 ans.
L'assassinat a eu lieu vers 22h30. La dynamique exacte est encore à l'étude par les enquêteurs, mais selon les rapports des amis de la jeune victime, une lutte a éclatée avec certains sujets peu recommandables,supposément lié au clan Falanga, le clan qui contrôle la zone.
Spineto, casier judiciaire vierge, a essayé de fuir, mais il a été pourchassé et criblé de balles.
Quelques heures plus tard, un jeune mineur de 15 ans se présente au poste de police et avoue être l'auteur des coups de feu qui ont tué Spineto mais qu'il s'agit d'un tragique accident.
Les deux, selon les rapports de l'adolescent de 15 ans, avait trouvé un pistolet semi-automatique et ils ont commencé à jouer avec. Le coup serait parti accidentellement et a touché Spineto.
La version fournie par le jeune de 15 ans n'a pas encore été vérifiée. 
Le 10 août, malgré l'aveu complet fourni par le jeune de 15 ans, la mort de Pietro Spineto continue d'être enveloppé d'une aura de mystère. La version du meurtrier présumé, n'a pas convaincu tous les enquêteurs.
L'arme n'a pas été retrouvé. Le jeune homme a indiqué l'endroit où il a laissé l'arme mais elle ne s'y trouvait pas.
Il Mattino, indique dans son édition du jour que l'adolescent de 15 ans serait le neveu d'un membre important du clan Falanga.
Dans les années 90, sa grand-mère, affiliée au clan Falanga, a été considérée comme la reine incontestée du trafic de drogue dans la ville. Alors que son père est toujours un des principaux membres du clan de corso Umberto.
Alors que les enquêtes se poursuivent et d'essayer de faire la lumière sur l'incident, au moins trois parents des deux garçons ont été signalés comme recherché par les autorités pour des affaires de recel.
Le 11 août, nouveau coup de théâtre, le père du tueur présumé, Armando Gaudino, 44 ans, proche du clan Falanga, est arrêté après plusieurs jours de recherche. L'homme, accusé de possession illégale d'armes à feu, a indiqué aux agents l'endroit où il avait caché l'arme du crime, un pistolet semi-automatique de calibre 7,65 qui lui appartiendrait.
En attendant son audition, la version de son fils est privilégiée et elle pourrait être confirmée par un couple résidant d'un appartement donnant sur le hall de l'immeuble où la tragédie a eu lieu.


10/08/15
La police de Castello di Cisterna, a arrêté l'assassin présumé de Giovanni Panico le 6 août, Antonio Palermo, 47 ans, déjà connu de la police, natif de Brusciano. Palermo se cachait à Marigliano dans la maison d'un parent, Vincenzo De Simone, 32 ans, lui aussi déjà connu de la police. A l'aube, la police fait irruption dans la maison et arrête les deux hommes. Palermo était toujours en possession de l'arme du crime. Le meurtrier présumé a été accompagné à la prison de Poggioreale, tandis que De Simone a été assignée à résidence.


11/08/15
Torre Annunziata. En juillet, Carmela Gionta, la sœur du superboss Valentino Gionta, avant d'être arrêtée, avait été mis sous pression par trois femmes, pour une dette de 15 000 euros dû à un prêt à un entrepreneur qu'elle ne pouvait pas payer. Donc, pour récupérer l'argent elle aurait été menacé à plusieurs reprises. Carmella a été arrêté avant une expédition punitive de trois femmes voulant la poignarder à son domicile.
Elles croyaient que Carmela Gionta voulait s'approprier «la caisse» du clan. Menottés, les femmes du clan Valentini. Nunzia Caso (épouse d'Aldo Gionta), Gemma Gionta (fille d'Aldo et Nunzia) et Pasqualina Apuzzo (la mère de Nunzia, la grand-mère de Gemma) seront poursuivis pour association mafieuse.


12/08/15 
La police italienne a interpellé Giuseppe Ammendola, né en 1962, alors qu'il se trouvait à Torvajanica, sur le littoral romain. Régent du clan camorriste des Contini, il était en fuite depuis mai 2012 et était placé sur la liste des 100 fugitifs des plus recherchés d'Italie. Surnommé «Peppe 'o Guaglione», il était recherché pour association mafieuse, extorsion et blanchiment. Ammendola était porteur d'une fausse carte d'identité et d'un faux permis de conduire. La fouille de son appartement a permis de saisir 3 500 euros en liquide, un ordinateur et 2 téléphones portables.


14/08/15
La cocaïne était caché dans le double fond de la table de salle à manger. C'est ce qu'a découvert la police de Giugliano au cours d'une perquisition dans une maison dans la Via Mazzini, à Melito di Napoli. Plus de 50 grammes de cocaïne et de l'argent ont été saisis. La police a arrêté les membres de toute une famille: la mère, 54 ans, la fille de 25 ans et le fils de 29 ans pour détention et trafic de drogues.


14/08/15 
Pasquale Sibillo a échappé à l'arrestation encore une fois. Celui-ci qui est depuis plusieurs mois en cavale, aurait été prévenu de l'arrivée imminente de la police. 


17/08/15
Les polices de Stella et Vomero ont effectuées un contrôle du territoire visant à s'opposer au trafic de drogue. Deux jeunes de 20 ans et 25 ans, tous deux connus pour police ont été arrêtés. L'un des deux a été trouvé en possession de 40 doses d'héroïne, d'un poids total de 43,9 grammes et cinq doses de cocaïne, d'un poids total de 4,1 grammes, en partie cachés à l'intérieur d'un haut-parleur stéréo et 98 euros en espèces. Ils ont été conduits à Poggioreale


19/08/15
Le signalement immédiat à la police a permis à celle-ci d'appréhender un homme alors qu'il cambriolait en pleine nuit une pizzeria à Vomero, Naples. A la vue de la police , un individu à bord d'un scooter a réussi à disparaître sur la Via Mascagni. Les policiers ont remarqué des signes d'entrée par effraction et ont décidé d'inspecter les lieux, à l'intérieur de la salle de bains de la pizzeria, ils surpris et arrêté Renato Scamaccia, 45 ans. L'homme a été trouvé en possession de quelques pièces de monnaie (sept euros) qui, très probablement, se trouvaient à l'intérieur de la caisse enregistreuse. Il va faire de la prison pour 7 malheureux euros.


20/08/15
Les agents de Portici – Ercolano ont arrêtés dans la nuit trois Napolitains pour tentative de cambriolage. Deux sont natifs de Barra (43 et 24 ans) et l'autre de 39 ans est originaire de San Giovanni a Teduccio. Les policiers les ont en effet surpris alors qu'ils forçaient la porte d'une fenêtre d'un appartement dans la Via Roma à Portici actuellement inoccupé parce que le propriétaire était en vacances à l'étranger. 


19/08/15
Torre Annunziata. Plusieurs fois, il avait quitté sa maison, même s'il en avait été interdit par le tribunal parce qu'en résidence surveillée. Giuseppe Avvisato, 35 ans, un résident de Boscoreale jusqu'à son interpellation l'année dernière pour une accusation de possession illégale d'armes à feu a été placé en détention. Giuseppe Avvisato, mécanicien de profession, avait été arrêté l'année dernière avec deux autres personnes après la découverte par la police d' un véritable arsenal dans un garage. 2 fusils calibre 9mm (un Luger avec série abrasée, un autre non déclarée), qui ont été soumis à la balistique à Rome pour assurer qu'ils avaient pas été utilisé pour des affaires criminelles antérieures , une grenade et un stock de 109 balles de différents calibres.


20/08/15
Une affaire en moins pour Pasquale Sibillo, recherché depuis des mois pour association mafieuse, il était soupçonné aussi avec son frère Emanuele (abattu en juillet dernier) et ses amis d'avoir été les auteurs du meurtre de Maurizio Lutricuso, une jeune homem tué devant une discothèque à Pozzuoli en février 2014.
Les bandes de vidéo-surveillance ne démontrent pas l'implication de Pasquale dans cet assassinat selon la justice.


20/08/15
Le journal Il Mattino se fend d'un article sur la contrefaçon en Campanie. Traduction
«Depuis plus d'une décennie, le phénomène de la contrebande de cigarettes - un moteur clé de l'économie illégale de la ville - avait été mis à l'écart grâce à la réussite des enquêtes et offensives judiciaires qui avaient frappé l'un des «métiers» les plus rentables pour la Camorra.
Aujourd'hui le marché géant des "blondes" revient en force sur les marchés napolitains, parce que dans un monde de plus en plus globalisé et secoué par les turbulences d'un crime de plus en plus transnational, ils ont changé les formes et les moyens de commettre des infractions.
Mais à côté de la flambée de la consommation de cigarettes de contrebande aujourd'hui, nous devons faire face à un autre danger: celui de la mauvaise qualité des produits et, de plus en plus, leur haut degré de toxicité.
Naples est un terminal principal de ce nouveau trafic de cigarettes produites dans certains pays d'Europe orientale et même d'Extrême-Orient.
Achemiéns, ces stocks de marques de cigarettes inconnus sont géré ensuite par la Camorra. Il suffit de déplacer à travers les rues étroites de Forcella, de Sanità, ou de traverser le marché de Borgo Sant'Antonio Abate pour réaliser à quel point ces produits ont inondé les marchés.
Les noms de ces marques ne vous diront rien ou peu : D & B, Yesmoke, 777, etc..., pour ne pas mentionner les innombrables marques imprononçable parce écrit en cyrillique. Les étales qui défilent, l'une après l'autre à une distance de seulement dix à quinze mètres les unes des autres dans ce «salon du tabac». L'offre est énorme et les prix restent moins cher: des paquets de vingt cigarettes sont vendus à des prix allant de2 à 3,50 euros. Sans parler des fausses boîtes de Chesterfield et de Marlboro parfaitement imité dans le moindre détail fait en Ukraine et en Chine.


20/08/15
Après un coup de feu dans un supermarché, deux jeunes ont fui sur un scooter, mais ils ont perdu le contrôle du véhicule et ont eu un accident. Ce qui a permis à la police d'arrêter les deux voleurs de 20 ans et de 17 ans. L'incident est survenu dans la via Alveo Artificiale, dans le quartier de San Giovanni a Teduccio. On a retrouvé également 1200 Euros de coupons alimentaires pour 278 euros.


21/08/15
Giovanni Maiale Jr a été arrêté après l'explosion d'une bomba carta (une sorte de gros pétars rudimentaire) à Paterno, devant la maison de son ex compagne.
Le neveu du patron, connu dans la ville comme Giovanni 'a minaccia (la menace), est actuellement détenu à la prison de Salerne. Maiale a été dénoncé par son ex compagne pour un certain nombre d'agressions physiques subies ces derniers mois. La femme, intimidé par les menaces qui pèsent sur son fils et sa famille, s'est tourné vers la police après cette dernère intimidation.


25/08/15
Assassinat à Pontecagnano, dans la province de Salerne, où Aldo Autuori, 45 ans, a été tué par balles dans une rue près de la ville, sous les yeux de sa femme, qui a été blessé légèrement. Il était environ 20 heures.
Autuori dirigeait avec son frère une entreprise de transport locale.
L'entrepreneur du secteur des transports, selon Il Mattino, avait le 14 décembre 2000 tué un repris de justice, Luciano Merola, et il était récemment sorti de prison après avoir purgé une peine de 14 ans d'emprisonnement. Il était accompagné de son frère Fabio ce jour-là qui lui n'a pas été condamné faute de preuves. Inévitablement un point de départ pour les enquêteurs.


29/08/15
Un travailleur ukrainien de 37 ans est mort par balles lors du braquage d'une épicerie à Castello di Cisterna. Anatoliy Korol, s'apprêtait à finir ses courses après avoir laissé sa fille d'1 an et demi dans la voiture quand 2 voleurs se sont présentés à l'entrée, Anatoliy aurait tenté d'arrêter un des voleurs, une lutte s'en est suivi puis le deuxième homme a tiré deux fois sur Korol pour le faire lâcher prise  puis de nouveau deux coups à la tête, puis ils ont pris la fuite sans leur maigre butin de 300 euros.


30/08/15
Un jeune homme de 27 ans a été hospitalisé à San Paolo après avoir été touché par une balle au genou. C.M., résident de Chiaia, a dit aux policiers qu'il se trouvait via Pisciscelli près de son domicile à Chiaia quand deux inconnus sur un scooter ont essayé de lui voler sa montre, devant sa réaction les voleurs lui auraient tiré dessus. Cependant sur place la police n'a trouvé ni douilles, ni traces de sang.


31/08/15 
De la fausse monnaie et des munitions ont été trouvés par la police à Afragola à l'intérieur d'un garage. Les policiers ont arrêtés pour possession de monnaie contrefaite et de possession illégale de munitions d'un homme de 33 ans, déjà connu de la police. Au cours de contrôles, la police a fouillé la maison et a trouvé en possession de l'homme, dans une glacière caché dans son garage, 75 180 euros en billets contrefaits en coupures de 20, 50, et 100 euros, et 37 cartouches de calibre 9. L'homme a été emmené à la prison de Poggioreale. 

 

(Sources Il Mattino, NapoliToday, Crimorg, l'Espresso, Il Roma)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Camorra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages