Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 23:57

Le 6 juin, Shinobu Tsukasa (le boss du YG, souvenez-vous) rend visite au clan Soai-kai à Ichihara (face à Tokyo, sur la baie de Tokyo). Il venait officiellement assister à un changement de direction à la tête du Soai-kai, mais surtout renforcer les liens avec ce clan.

 

08/06/16 Japon

La police de Saitama a fouillé la maison de Mitsuru Takano, un boss de 36 ans d'une bande d'affiliée au Kobe Yamaguchi-gumi, grâce à des éléments de preuve liés au jet d'un cocktail Molotov dans un bureau du Yamaguchi-gumi à Gyoda City le matin du 16 mars. L'attaque a brisé une fenêtre et a brûlé le sol et un mur. Il n'y a pas eu de blessés. Takano, qui fait actuellement l'objet de poursuites pour des violations liées au trafic de drogue, et deux autres personnes ont été arrêtées.

Shinobu Tsukasa

Shinobu Tsukasa

14/06/16 Japon

Vers 11h30, environ 80 enquêteurs sont entrés au siège du Yamaken-gumi (affilié au KYG), à Kobe, et dans cinq autres bureaux du gang, à la recherche d'éléments de preuve suite à une bagarre qui s'était déroulée sur une route près de la gare Takenotsuka à Adachi quartier de Tokyo dans les premières heures du matin du 20 mars.

Ce jour- là, la police a arrêté Toshiyuki Abe, un membre de 47 ans du Kobe Yamaguchi-gumi, pour avoir agressé avec l'aide d'une bouteille de bière plusieurs membres du Yamaguchi-gumi, qui ont tous subi des blessures à la tête.

Depuis lors, la police a arrêté 10 autres membres du Kobe Yamaguchi-gumi pour leur participation.

 

21/06/16 Japon

Depuis le début du conflit, les autorités ont remarqué que le prix des armes à feu au Japon a considérablement augmenté. Ainsi, une arme de poing est passée d’un prix au marché noir oscillant entre 200 000 et 300 000 yens (de 1 680 à 2 515 euros), à un prix atteignant 800 000 à 1 million de yens (6 700 à 8 400 euros). Le prix d’une balle est également passé de 7 000 yens (58 euros) à 10 000 yens (84 euros). Eh oui au Japon avoir une arme et s'en servir ça coûte cher.

Yakuza en mode chill (credits photos Anton Kusters)

Yakuza en mode chill (credits photos Anton Kusters)

15/07/16 Japon

La police de Tokyo a arrêté deux membres de gangs pour une bagarre qui a éclaté lors d'un festival à Taito Ward l'an dernier. En novembre 2015, Kiyoshi Nakahara, un membre de 55 ans d'une bande d'affiliation du Kobe Yamaguchi-gumi, aurait frappé à la tête Koichi Narui, un membre de 44 ans du Yamaguchi-gumi, au festival «Tori no Ichi» à d'Asakusa.

Narui est également accusé d'avoir agressé Nakahara. Tenu chaque novembre, le festival «Tori no Ichi» propose des stands de vente de râteaux en bambou colorée appelée «kumade», qui symbolisent la collection de la richesse ou la bonne fortune.

Juste avant l'incident, Nakahara se promenait avec un groupe de cinq personnes sur le terrain du festival quand ils sont arrivés devant Narui, qui a dit: «Il semble assez désagréable pour une personne comme vous d'être ici». Les coups de poing, se sont ensuivies. La police soupçonne que le différend soit lié à la scission entre les deux camps.

Le vendredi matin, la police a perquisitionné le siège du Yamaken-gumi, situé à Kobe, Hyogo Prefecture à la recherche d'éléments de preuve. Le Yamaken-gumi est l'un des gangs clés qui s'est détaché du Yamaguchi-gumi l'an dernier pour former le Kobe Yamaguchi-gumi.

 

Le même jour, la guerre fait une nouvelle victime.

Vers 16h30 à Nagoya, deux inconnus sont entrés dans une résidence au quatrième étage d'un immeuble dans le quartier Shinsakae et ont tiré sur Tatsuo Saiki, 64 ans, membre de niveau supérieur du Kobe Yamaguchi-gumi.

Saiki, touché à la tête et à la poitrine, a été confirmé mort environ une heure et demi plus tard après avoir été transporté dans un hôpital voisin. Les assaillants ont tiré de l'entrée dans la résidence. Ils ont ensuite fui la scène dans une berline argentée.

Environ 20 minutes après l'incident, le véhicule a été retrouvé en feu dans un parking d'un sanctuaire situé à environ deux kilomètres de la résidence. La police plus tard a confirmé que la voiture avait été volée. Un gilet pare-balles a été retrouvé dans un coffee shop non loin du parking où la voiture en flammes qui a servi à l'assassinat 20 min plus tard.

Vadrouille de Yakuza

Vadrouille de Yakuza

20/07/16 Japon

Des sources d'enquête avec le concours de la police préfectorale de Hyogo a révélé qu'un pistolet et des munitions ont été trouvés à l'intérieur d'un petit sac coulé au large de la côte de Awaji City.

Le 17 juillet à 16h40, un pêcheur d'Osaka a récupéré le sac à une profondeur d'environ trois mètres et un mètre au large d'un quai dans la zone Shizuki. Le sac, mesurant 15 centimètres de hauteur et 20 centimètres de longueur, contenait un revolver et environ 10 cartouches de munitions.

L'emplacement de la découverte se trouve à environ 400 mètres du siège du Kyoyu-kai. Le bureau est également le siège du Kobe Yamaguchi-gumi, qui s'est formé l'an dernier après les dissensions de plusieurs gangs, y compris le Kyoyu-kai.

 

21/07/16 Japon

La police d'Hokkaido a lancé une enquête sur un incident dans lequel un véhicule a percuté la maison d'un patron d'une bande affilié au Kobe Yamaguchi-gumi à Sapporo.

A 01h30, un break noir à traversé une clôture de la maison de Kazushige Aoki, le président du Goryo-kai, et a percuté la porte du garage. Le conducteur du véhicule a abandonné le véhicule et a fui la scène.

Selon les agents du poste de police Kita, le véhicule a été volé sur un parking de dépanneur environ une heure avant l'incident.

En novembre, Aoki s'est retiré du Yamaguchi-gumi et ce mois-ci, il a rejoint le Kobe Yamaguchi-gumi.

 

10/08/16 Japon

Le 9 août, à Ishioka (préfecture d’Ibaraki), la police a arrêté un homme de 23 ans, Fuyuki Kagamida, affilié au Yamaguchi-gumi. Au volant d’un camion de 2 tonnes, il avait percuté un véhicule garé devant des locaux appartenant à la fédération rivale du Kobe Yamaguchi-gumi. Le lendemain, un autre camion, de 4 tonnes cette fois-ci, a été projeté contre le siège du Kokuryoyaikka, un clan affilié au Yamaguchi-gumi, à Hamamatsu (préfecture de Shizuoka). 20 minutes plus tard, un autre camion entrait en collision avec des bureaux d’un autre clan affilié au Yamaguchi-gumi.

 

19/08/16 Japon

La police de Miyazaki a arrêté deux membres du crime organisé après qu'un ancien gangster ait été battu à mort dans une bagarre la semaine dernière dans la ville de Miyazaki.

Vers 01h00 environ, le vendredi, la police a reçu une information qu'une bagarre incriminant une dizaine de personnes se déroulait sur une route dans la région de Tashirocho.

Les agents arrivant sur les lieux ont trouvé cinq hommes et 5 femmes. Shinichi Honda, un ancien membre de 43 ans du Yamaguchi-gumi, avait demandé l'aide à des gens vivant dans une résidence à proximité pour une grave blessure à l'abdomen. Il a été transporté à un hôpital voisin où il a été confirmé mort plus tard dans la matinée en raison du choc causé par la perte de sang.

Avant l'arrivée de la police, plusieurs autres personnes avaient fui la scène, et un certain nombre d'entre eux placés sur une liste de personnes recherchées.

Vers 18h00, le mardi, Ken Taniguchi, 44 ans, membre de niveau supérieur du Kobe Yamaguchi-gumi et Satoshi Fujino, un cadre de 35 ans de la même bande, se sont rendus aux policiers au poste de Miyazakikita. Ils sont accusés du meurtre de Honda.

(credits photos Anton Kusters)

(credits photos Anton Kusters)

Fin août, l'Agence nationale de la police a annoncé que la scission au sein du Yamaguchi-gumi a provoqué au moins quatre décès officiellement (d'autres cas sont à l'étude).

Au total, la police a répondu à 83 attaques à l'échelle nationale, dont 18 voitures/camions-béliers et 10 fusillades.Le 8 mars, le NPA avait créé une unité spéciale pour faire face à l'«état de confrontation» entre les deux puissances.

Au cours d'une trêve, les deux syndicats ont été engagés dans des pourparlers de paix à la Préfecture de Shizuoka le 14 mai. Toutefois, une résolution n'a pas été trouvée. Plus tard ce mois-ci, la querelle a repris sa course.

Entre le 7 mars (la date à laquelle les autorités ont déclaré les deux camps en «guerre totale» et le 21 août, 976 yakuzas (623 membres du Yamaguchi-gumi et 353 membres du Kobe Yamaguchi-gumi) ont été arrêtés, parfois pour des motifs mineurs. Cette stratégie épuise les clans yakuzas, notamment en amendes et en frais d’avocat. Depuis le début de ce harcèlement policier, les attaques ont diminué et se sont reportées sur les réseaux sociaux, alimentés par les rumeurs de défections d’un camp vers l’autre. Si le conflit devait encore s’aggraver, les autorités envisagent de durcir la législation en interdisant la réunion de plus de 4 yakuzas ou l’interdiction de pénétrer dans les bureaux des clans.

Tsukasa chahuté à Kobe

Tsukasa chahuté à Kobe

05/09/16 Japon

Une scène chaotique s'est déroulé dans une gare à Kobe, alors que le kumicho du Yamaguchi-gumi a été chahuté par les membres rivaux du Kobe Yamaguchi-gumi.

A 10h40, des membres du Kobe Yamaguchi-gumi ont été retenus par une dizaine de membres de la police préfectorale de Hyogo alors qu'ils invectivaient Shinobu Tsukasa, portant des lunettes de soleil et un blazer violet clair, à la station Shin-Kobe. Tout en tenant des draps cartons blancs et des stylos, les gangsters ont crié au patron, «Donne-moi ton autographe !»

«Le Kobe Yamaguchi-gumi voulait montrer le fait que l'organisation n'a pas implosé depuis la scission et qu'ils sont plus unis que jamais» selon une source.

Avant l'arrivée de Tsukasa, des officiers, portant des gilets pare-balles et des patrouilles à l'intérieur de la station ont effectué des fouilles corporelles sur les membres du Kobe Yamaguchi-gumi.

Tsukasa devait assister à la réunion mensuelle régulière du Yamaguchi-gumi à son siège à Nada Ward.

Quelques jours plus tard, la police d'Hyogo a perquisitionné une nouvelle fois le QG du Kobe Yamaguchi-gumi après un l'incident en gare de Kobe.

Le matin et l'après-midi, 59 enquêteurs sont entrés dans les quartiers généraux du Yamaken-gumi, une bande d'affiliation du Kobe Yamaguchi-gumi, et huit autres emplacements de bandes affiliées.

voir la vidéo ici 

Accueil rigolard à Kobe

06/09/16 Japon

En lien avec la mort d'un boss du Kobe Yamaguchi-gumi à Naka Ward, Aichi le 15 juillet dernier. La police a arrêté 3 personnes dont un membre du Yamaguchi-gumi, Tatsumasa Katakura, 47 ans et deux anciens membres Tatsuki Mitsui, 44 ans et Masami Yokoyama, 65 ans.

 

Quel bilan peut on tirer de cette année de lutte fratricide ? Déjà que cette guerre va continuer pour encore pas mal de temps. Cette scission a mis à mal une organisation qui commençait déjà à s'essouffler et ce dû à la répression accrue et à la crise économique. Crise économique à laquelle on doit ajouter une perte de la superbe du statut symbolique du yakuza. Ce conflit a encore fait un mort il y a quelques semaines lors d'une bagarre de rue. Il est évident que les autorités auront du mal à faire asseoir les deux camps pour des pourparlers d'autant plus si les victimes continuent à s'accumuler de la sorte. Pour certains observateurs, la fin des Yakuza est proche. Selon les statistiques de la police japonaise, non seulement le nombre de yakuzas est en baisse, mais en plus ces yakuzas sont de plus en plus âgés. En 2006, le pourcentage de yakuzas de plus de 40 ans étaient de 60,3 % mais de 73,7 % en 2014.

Dans le détail, voici la pyramide des âges chez les yakuzas en 2006. Moins de 20 ans, 0,1% ; entre 20 et 30 ans, 10,7 % ; entre 30 et 40 ans, 29,9 % ; entre 40 et 50, 23 % ; entre 50 et 60, 21,6 % ; entre 60 et 70 ans, 13,1 ; plus de 70 ans, 2,6 %.

Et en 2014 : moins de 20 ans, 0 % ; entre 20 et 30 ans, 5,1 % ; entre 30 et 40 ans, 21,2 %; entre 40 et 50 ans, 33,2 % ; entre 50 et 60 ans, 18,5 % ; entre 60 et 70 ans, 25,8 % ; plus de 70 ans 6,2 %.

Un signe des temps, les Yakuzas vieillissent, à l'image du Japon et leur ombre continuera à décroître au fur et à mesure mais il ne faudrait pas sous-estimer malgré tout, la capacité d'adaptation de cette mafia. Comme on l'a vu, elle intègre des nouvelles données (ouverture recrutement de non japonais, capacité à tisser des réseaux à l'étranger ect...) et l'envie de faire profil-bas dorénavant dans ses activités. Les Yakuza évolueront c'est un fait même si leur mode de vie au grand jour qui a fait leur spécificité n'aura plus cours. Pour vivre heureux, vivons caché.

 

source (Mainichi, NHK, Tokyo Reporter, Crimorg)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Yakuza
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages