Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 17:06

01/11/15
Les carabiniers de Naples lors d'une perquisition dans la maison d'une femme de 51 ans, déjà connue de la police, dans le quartier de Scampia, ont saisie des armes et des munitions. La femme a été arrêtée. Dans certaines cavités dans le plafond se trouvait un 9mm Beretta semi-automatique avec 15 cartouches dans le chargeur, un revolver .357 Magnum avec chargeur, plusieurs cartouches de calibre .38 et dix de 9mm, un gilet pare-balles et 8 montres (7 Rolex de différents modèles et Philip Watch). Dans la cavité a également été trouvé 74 455 euros en espèces. 

02/11/15
La police a arrêté une jeune fille de 21 ans sur la place nationale, qui gérait un carré de stupéfiants. La police a saisie six doses de marijuana, plusieurs téléphones portables et 300 euros. 

03/11/15
Un nouveau clan camorriste à Naples ? 
Des dealers se sont présentés comme des «amis de Cercola et Caravita» à des commerçants de l'est de Naples et leur a demandé un «cadeau». Les agents de la station de police de Ponticelli, ont longtemps été engagé dans une enquête dans la municipalité de Cercola, où une organisation criminelle est en train d'émerger et qui voit à sa tête d'anciens capi prisonniers appartenant à des clans dissous. Les deux hommes accusés d'extorsion, ont été arrêtés. Les deux, avec des précédents pénaux, et ont été emmenés à la prison de Secondigliano. 

01-02/11/15
Des coups de feu à 22h30 dimanche soir Pallonetto de Sant-Lucia : trois, peut-être quatre tirs rapides, histoire d'envoyer un signal clair à ceux qui ont commis des irrégularités graves et ainsi leur montrer qu'on ne les respecte plus, selon les préceptes d'un code qui fait loi chez les camorristes.
C'est une porte d'entrée, celle de Stanislao M., 47 ans, via Egiziaca, qui était visé, trois balles ont été retrouvées sur la porte par la police, qui est intervenue sur place après un appel téléphonique anonyme.
Heureusement aucunes victimes même si Stanislao M. était bien chez lui et pour cause car l'homme est en résidence surveillée depuis quelques jours pour une affaire violente.
Récemment Stanislao M. avait violé les restrictions qui avaient été imposées par la justice: il doit maintenant rester loin de sa famille et de ce milieu qui lui avait fait devenir violent. Mais la violence cette fois-ci est venue à lui.

03/11/15

Nello Liberti en pleine introspection musicale (copyright bbc)

Nello Liberti en pleine introspection musicale (copyright bbc)

La 4ème chambre du tribunal de Naples est le théâtre du procès du chanteur neo-melodico, Aniello Imperato alias Nello Liberti pour sa chanson hommage «O Capoclan» à un des patrons du clan Birra. Il doit se défendre contre des accusations du repenti Gerardo Sannino sur «radiocamorra».

03/11/15
Tir dans les rues du quartier de Capodimonte, résultat d'un vrai raid de la Camorra, autour de 19 h, via Sant'Antonio. Quatre hommes armés de fusils et à bord de deux motos ont tiré au moins cinq coups de feu en l'air. Quelqu'un a donné l'alarme et la police est intervenue. Il est pas exclu que les quatre préparaient un guet-apens.

04/11/15
Gennaro De Tommaso, mieux connu sous le nom de «Genny la charogne (genny a' carogna) a échappé à l'arrestation dans le cadre d'une opération anti-drogue (qui a lieu à Naples, en Espagne et aux Pays-Bas) qui a permis d'arrêter 23 personnes en flagrant délit et de saisir 53 kg de résine de cannabis, 164 kg de marijuana et 1 kg de cocaïne. Il a échappé à l'arrestation avant de se constituer prisonnier., ainsi que son cousin du même nom. Fini menottés, à la place, les deux oncles paternels et un autre cousin, Giuseppe, Gaetano et Rosario De Tommaso (68, 56 et 33 ans). L'enquête, porte sur des événements qui datent de 2010 à 2011.
Genny est le bénéficiaire d'une ordonnance de détention, et est accusé de trafic de drogue international. 

 

Genny la Charogne (copyright : sportmediaset)

Genny la Charogne (copyright : sportmediaset)

04/11/15
La cavale a pris fin aujourd'hui à Terni, en Ombrie, Pasquale Sibillo, âgé de 20 ans considéré par les enquêteurs comme le patron du quartier napolitain de Forcella et la tête de la querelle dans le centre historique de la ville entre la fin de juin et août ayant entraîné la mort de trois personnes.
La querelle principale aurait démarré après la mort d'Emanuele Sibillo, le frère, qui a été tué le 2 juillet lors d'une fusillade contre le clan Buonerba pour le contrôle du trafic de drogue.
Quelques semaines plus tard, a été tué Salvatore D'Alpino, Luigi Galletta et blessé Sabatino Cardarelli et Giuseppe Memoli. Plusieurs membres du clan Buonerba ont été arrêtés pour ces faits récemment. Mais ces faits pourraient être imputés à Pasquale Sibillo maintenant.
Pasquale Sibillo, était en fuite depuis juin dernier, recherché pour assassinat, tentative d'assassinat et association de malfaiteurs.  

Pasquale Sibillo (napolitan.it)

Pasquale Sibillo (napolitan.it)

04/11/15 
Course-poursuite ce matin à Naples. 7H30, à la suite d'un vol d'une moto BMW, commis par une bande de quatre jeunes sur l'axe de Melito. La police de la route a réussi à intercepter, deux voleurs, après qu'ils se soient écrasé dans la glissière de sécurité. Malgré tout, ils ont continué à s'échapper à pied, pointant une arme sur la police. Les policiers ont tiré deux coups de feu en l'air pour intimider, les deux jeunes gens ont sauté une clôture d'une propriété agricole, fuyant en direction de la route. Atteint la route, les deux jeunes hommes ont été capturés, enfin, par une patrouille d'agents de la police de Secondigliano. C.S. seulement 16 ans, et Vincenzo Ferri, 22 ans, tous deux de Secondigliano, ont été arrêtés pour vol de motos, tentative de fuite et de blessures à agent.

06/11/15 
Embuscade à Cardito, dans la province de Naples, où la nuit dernière Pasquale Russo,45 ans, a été abattu par balle. Le drame s'est déroulé via Kennedy.
Russo, entrepreneur en bâtiment avec une histoire de favoritisme et de violation des sceaux, a été secouru dans la rue mais il est mort pendant son transport à la clinique Villa dei Fiori d'Acerra.
Selon les premiers rapports, l'homme était seul dans une voiture, une Mercedes, quand il a été atteint par les deux tueurs sur un scooter, ils ont tiré sur la voiture à de multiples reprise. Pasquale Russo a été touché à la tête et au corps.
Un membre proche de la famille de la victime serait lié au clan Moccia d'Afragola.

06/11/15
Un repris de justice de 35 ans, Domenico Tibello, a été admis, peu après minuit à l'hôpital Loreto Mare de Naples pour un coup de couteau au bas du dos. Il a déclaré avoir été poignardé lors d'une tentative de vol de son scooter, par deux jeunes aussi en motocyclette alors qu'il se trouvait via Repubbliche Marinare. La version des faits rapportés par la victime est actuellement étudiée par les enquêteurs de police. 

06/11/15 
Pasquale Sibillo est toujours mutique lors de ses interrogatoires par la police.

06/11/15
La police a effectué à Villa di Briano (Caserta) la saisie et la confiscation simultanée de la villa d'un condamné, Vincenzo Conte, 48 ans, surnommé «naso 'e cane». Conte est considéré comme affilié à la faction Schiavone des Casalesi. La valeur estimée de la propriété est d'environ 600 000 euros. Son nom est apparu dans la liste des affiliés habituel lors d'une opération de saisie d'un autre membre éminent Vincenzo Schiavone, dit «Copertone». 

Vincenzo Conte (casertace.net)

Vincenzo Conte (casertace.net)

07/11/15
Placée en résidence surveillée Silvia Seno, la jeune fille de Capaccio qui a été surprise il y a quelques jours à Battipaglia avec 300 grammes de cocaïne cachés dans sa voiture.

10/11/15 
Le carabiniers de Naples ont mené l'opération «Azimut» contre les Casalesi. 19 personnes ont été arrêtées et accusées d'association mafieuse, extorsion, détention d'armes et séquestration. Des biens estimés à 34 millions d'euros ont été confisqués. Une des accusations concerne l'enlèvement en 2010 de 2 enfants du camorriste Massimo Alfiero par le beau-frère de ce dernier. Il s'agissait de faire pression sur Alfiero, alors détenu, pour éviter qu'il collabore avec les autorités anti-mafia.

10/11/15
Un gang de voleurs de Naples actifs du nord au sud du pays a été démantelé. Au centre de l'enquête,  une «structure criminelle féroce basé à Naples tenu pour responsable de plusieurs dizaines de cambriolages et de vols à travers le pays et en particulier en Lombardie, Piémont, Basse Latium, Campanie, Pouilles et Calabre». Vingt-trois personnes ont été arrêtées. Toutes les personnes arrêtées sont des résidents dans les quartiers de Barra et de San Giovanni a Teduccio de Naples. Trois autres membres de la bande sont actuellement recherchés.

11/11/15 
Des affiliés présumés du clan Piccolo de Marcianise, dans la province de Caserte, ont été arrêtés ce matin sur des accusations de tentative d'assassinat, possession illégale et port d'armes, extorsion et corruption, toutes ces infractions aggravées par la méthode de la mafia.
L'enquête de police a permis de reconstituer la tentative d'assassinat, qui a eu lieu le 24 avril 2009, celle de Franco Cortese, considéré par les enquêteurs comme un membre du clan opposé pour le contrôle de Marcianise, entre les Piccolo aussi appelé Quaqquaroni, et les Belforte, autrement connu comme Mazzacane.

14/11/15 
Il était sur un scooter T-Max, il roulait dans la direction de Via Foria mais, arrivé sur la piazza Sanità, il n'a pas pu aller plus loin. Pietro Esposito, 45 ans, le patron incontesté du district et plus connu sous le nom de «Pierino», a été fauché par un commando, prêt à agir. Une action rapide, effectuée, sans aucun doute, par des experts de ce genre de contrat.
L'homme est décédé sur place, tués par des balles l'yant atteint dans le dos et avec le coup de grâce dans la tête, pour être sûr de ne pas laisser l'œuvre inachevée.
Pietro Esposito, apparemment, n'était pas été armé. Il a dû se sentir en sécurité «à la maison» dans «son» quartier, considérant que son ennemi juré, Pasquale, Lino pour ses acolytes, Sibillo en prison pour quelques semaines ne pouvait plus l'atteindre désormais.
Mais des tueurs déjà posté un certain temps l'attendaient bien au cœur de son quartier. Esposito a cherché à fuir à pied, en essayant d'atteindre une des ruelles afin de trouver un abri dans une maison «ami». Tout cela en vain: le tueur avait probablement prévu aussi une réaction du patron. Le corps du patron sera retrouvé par les hommes de l'escouade Fausto Lamparelli avec son visage contre la route pavée, bras juxtaposés en parallèle au corps. Malgré le professionnalisme apparent, le tueur a aussi atteint un innocent dans la fusillade, Giovanni Catena, 29 ans, employé du pub «Pocho», qui est atteint alors qu'il dans la rue pour jeter un sac poubelle: une balle l'a touché à l'abdomen. Le tueur, s'est ensuite enfui avec une moto.
Le mobile de l'assassinat ne sera pas difficile à trouver, car une arrestation, même au plus haut niveau, ne pouvait pas avoir été bouleversé radicalement la géographie de deux quartiers en guerre, les Esposito de Sanità et les Giuliano-Sibillo-Brunetti de Forcella.
Pietro Esposito avait été libéré de prison à la fin de 2014. Le contentement pour sa liberté retrouvée a été de courte durée: le 7 janvier 2015, son fils Ciro est assassiné, avec neuf blessures par balles: il avait 21 ans, il a été le premier tué de 2015. Des dizaines de tués ont été depuis comptabilisés à des dizaines de mètres à la ronde. Des amis l'ont accompagné au sprint à Vecchio Pellegrini, mais il n'y avait plus rien à faire. Dans la même place à l'aube du 6 septembre a été tué Cesarano Gennaro, dit Genny, 17 ans dans le cadre des affrontements entre les deux factions. 

Assassinat de Pietro Esposito, boss du clan (napoli.fanpage.it)

Assassinat de Pietro Esposito, boss du clan (napoli.fanpage.it)

18/11/15
Encore un assassinat dans les rues de Secondigliano. Les tueurs étaient en action cet après-midi via Gherardo Marone, près de la maison de la victime, Vincenzo Alloco, 58 ans. L’homme était déjà connu de la police pour association mafieuse et pour des crimes liés à l’utilisation et la possession d’armes. Il a été surpris par un tueur dans la rue (peut être 2) et il a été criblé de balles. La victime avait servi au sein du clan Licciardi par le passé mais il est encore trop tôt pour cibler un clan spécifique.

20/11/15 
Un jeune, Raffaele Esposito, 22 ans, connu pour contrebande et résistance à agent, a été blessé à l'aube à Afragola par deux personnes qui, à bord d'un scooter, et le visage couvert par des casques lui ont tiré trois coups balles dans les jambes.
L'homme a été transporté à l'hôpital “Villa dei fiori” d’Acerra. L'embuscade est survenu quand le jeune, avec deux collègues, se préparait à monter dans un fourgon de la société de nettoyage pour laquelle il travaille. Selon les premiers rapports, les deux tireurs ont exécuté leur tâche sans prononcer un mot.

21/11/15
Dernier épisode de l'enquête sur l'arrestation de Michele Zagaria. Le nom d'un officier de police actuellement en poste, est apparu, celui-ci aurait vendu une clé USB à un homme d'affaires en odeur camorriste, après l'avoir soustrait pendant pendant une perquisition.
Le 7 décembre 2011, après quinze ans de cavale, Michele Zagaria est interpellé par la police. Un cas apparemment sans zone d'ombre, sauf qu'il y a quelques mois, le procureur de Naples a braqué les projecteurs sur ce coup de filet. L'opération «Medea», concernant la gestion de l'eau, liée à l'arrestation de l'entrepreneur Orlando Fontana: Selon l'accusation, il a remis 50 000 euros dans les mains d'un agent de police véreux, qui lui aurait remis des documents confidentiels prélevés lors d'une perquisition sur cette affaire. Fontana a ensuite transmis ces documents au clan Zagaria. Vrai ou faux? Le scénario est compromettant.Un nom  revient dans l'enquête celui d'un proche collaborateur de l'ancien chef de la police de Naples, Vittorio Pisani, qui il est bon de préciser, n'a jamais été touché par une enquête formelle.
Le policer aurait agi seul mais l'enquête qui reste ouverte, va connaître de nouveaux développements avec les témoignages croisés: entre Fontana et l'entrepreneur Maurizio Zippo,(lié aux frères Raffaele et Augusto Pezzella). D'autres témoins occulaires dont une femme serait en mesure d'identifier l'agent corrompu. 

Michele Zagaria (edizionecaserta.it)

Michele Zagaria (edizionecaserta.it)

22/11/15
La police espagnole, assistée des carabiniers, a procédé à l’arrestation de Vincenzo Nettuno, 42 ans, alors qu’il fêtait son anniversaire près de Marbella, en Espagne. Membre du clan Nuvoletta, il était recherché depuis juillet 2012 pour association mafieuse et trafic de stupéfiants. Nettuno importait des stupéfiants depuis l’Espagne et les Pays-Bas, vers l’Italie.

22/11/15
Guet-apens à Miano, via Lazio ont été blessés avec une arme à feu, Umberto Russo, 23 ans, connus pour trafic de drogue, et Antonio Di Tota, 44 ans, connu pour association criminelle. Le premier a été touché à l'épaule et l'autre au bras. Russo a été transporté à San Giovanni Bosco, où il a été immédiatement emmené à la salle d'opération. Di Tota a été transporté à Cardarelli.

24/11/15 
Pas de réduction de peine en appel: c'est la demande du procureur général Carmine Esposito contre Vincenzo Troia, reconnu comme l'instigateur de l'attaque le 13 janvier 2011, à San Giorgio a Cremano, qui a coûté la vie à Vincenzo Liguori, mécanicien, père de la journaliste d'Il Mattino, Maria Liguori, victime innocente de la Camorra, abattu par erreur par une des balles que les commandos ont tirés pour tuer Luigi Formicola, véritable cible du raid.
Il a demandé la réclusion à perpétuité, ce qui confirme de nouveau le verdict de première instance, pour les deux autres accusés : les frères Giuseppe et Andrea Attanasio, indiqué comme responsable de l'assassiner d'Augustino Ascione, un crime a eu lieu en janvier 2009.
L'objectif des assassins était le seul Formicola, l'homme propriétaire d'un club situé à côté du garage de Liguori. Le motif de l'attaque a été identifié dans la volonté de Troia pour venger la plainte pour extorsion de fonds contre lui des années auparavant, qu'avait présenté le directeur du club détenu par Formicola.
Décisif pour la reconstitution des faits, les déclarations de Giovanni Gallo, pris de remords pour avoir fait impliqué une personne innocente dans cette guerre, il a décidé, un an plus tard, de se repentir et de coopérer avec l'Etat.

24/11/15
Un homme de 49 ans, identifié comme Khalil Triki, ouvrier tunisien de 49 ans, a été retrouvé mort dans la campagne de San Paolo Belsito dans la province de Naples. Son corps portait les traces de 4 impacts de balles. Il a été découvert tôt le matin près d’un vélo abandonné sur la route.

27-28/11/15
La police va commencer une enquête sur une tentative d'extorsion contre l'entrepreneur Ciro Moccia. Surnommé le «roi des pâtes», Moccia a été blessé aux jambes par des tirs à son domicile. Depuis plusieurs semaines, la famille recevait des lettres anonymes de menace comme le confirme Susanna la sœur de Ciro. En cette période, les clans camorristes ont pour habitude d'exiger une «taxe de Noël» aux entrepreneurs de la région afin de garantir leur protection. 

28/11/15 
Carmine Vorraro, 56 ans, était l'un des hommes de confiance de l'ancien patron Pasquale Galasso, qui a rejoint l'organisation criminelle connue sous le nom «Nuova Famiglia» de Carmine Alfieri, autrefois dominant dans la municipalité de Poggiomarino. Les agents du Commissariat de "San Giuseppe Vesuviano", ce matin, ont arrêté Vorraro pour qu’il purge une peine de six ans et huit mois de prison, en plus de la mesure de probation pour une durée d'un an, pour des crimes commis entre 1980 à 1992, comme association de malfaiteurs aggravée par la méthode de la mafia. 

Carmine Vorraro (tuscia.web.eu)

Carmine Vorraro (tuscia.web.eu)

29/11/15
Angelo Carillo, 41 ans de Terzigno, a été arrêté par la police à son domicile, ils ont trouvé 256 grammes de marijuana (déjà divisés en paquets), 15 grammes de cocaïne et du matériel d'emballage. L'homme tenait les médicaments cachés dans différentes pièces de la maison: dans la cuisine, dans la chambre à coucher et même dans les revêtements de canapés, ainsi que dans des paquets de biscuits qui sont généralement donnés aux enfants. Angelo Carillo est déjà connu de la police pour des crimes liés au trafic de drogue. Il y a quelque temps, il a été arrêté à Battipaglia pour un carjacking et a reçu l'obligation de rester à Terzigno. Malgré l'ordonnance de protection, il n'a pas arrêté son activité illégale: la police a gardé un oeil sur lui tout du long, puis ils ont effectué le raid sur sa maison. Dans l'attente d'une comparution, le juge d'instruction a validé l'arrestation et l'a envoyé en résidence surveillée.

30/11/15
Ils étaient dans une voiture avec des doses d'héroïne et de cocaïne. Ils ont été arrêtés par la police à Telese. Deux hommes âgé de 22 ans et 23 ans, résidant à Campobasso. 
La police les a appréhendé, lors d'un contrôle, auquel les deux hommes ont tenté d'échapper. Après une brève poursuite, au cours de laquelle les agents ont remarqué que l'un d'eux avait jeté quelque chose par la fenêtre, quelques kilomètres après les deux fugitifs sont coincé et arrêté. La chose jeté par la fenêtre a été récupéré et la fouille de la voiture permet de retrouver 70 doses d'héroïne et 4 doses de cocaïne. 
Les deux, en état d'arrestation, ont été conduits dans le quartier de la maison d'arrêt de Benevento. 

30/11/15
Plus d'un kilo de cocaïne a été saisi par la Guardia di Finanza à Naples dans un Bed and Breakfast à Pompéi, près de l'autoroute A3.
La drogue était caché dans un double fond spécial à la place de l'airbag. L'un des deux transporteurs est considéré comme appartenant à l'une des ndrine les plus violente de Locri, impliqué dans la querelle sanglante en cours depuis plusieurs années dans la ville de San Luca, qui a culminé dans le massacre de Duisburg en 2007. Drogue payé par le gestionnaire du B & B, résidant à Torre Annunziata et déjà connu pour des précédents de trafic de drogue. A été saisi aussi un pistolet semi-automatique et un considérable nombre de munitions, caché à l'intérieur deux compartiments situé sous le plafond de la salle à manger du B & B. La police a procédé à l'arrestation de trois dirigeants, amenés en prison de Poggioreale. Les drogues saisies auraient eu sur le marché une valeur de plus de 100 000 euros pour plus de 3500 doses. 

 

(Sources Il Mattino, NapoliToday, Crimorg, l'Espresso, Il Roma)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Camorra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages