Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 19:57

La fin d'année 2011 sera encore mouvementée notamment au sein des gangs de rue qui eux aussi se recompose selon le camp qu'on a choisi, calabrais ou siciliens ? Toronto ou Montreal ? Bleus ou Rouges ? Wooley ou Ducarme ?
Jephté Rénélique, 24 ans, lui était un Bleu et il a été poignardé à mort dans le quartier Saint-Michel de Montréal. Il s’agirait des conséquences d’un conflit personnel mais les policiers craignent des représailles. Surnommé «J-Light», la victime était un membre connu des Crips de la 15ème Avenue et était en attente de son procès pour une fusillade datant de 2010. Rénélique était notamment lié à Ducarme Joseph et aussi le cousin de Whoody Aristilde, impliqué dans le meurtre d’un rival en 2010, et le frère de Daniel Rénélique, basketteur professionnel aux Etats-Unis.

Jephté Rénélique (Journal de Montreal)

Jephté Rénélique (Journal de Montreal)

Le 24 octobre, c'est au tour de Lorenzo «Larry» Lo Presti de tomber, abattu à son domicile de Montréal. Fils de Giuseppe «Joe» LoPresti, trafiquant de drogue lié au clan Rizzuto, et assurant la liaison entre les familles siciliennes, Montreal et New York, abattu le 29 avril 1992 (John Gotti, boss du clan Gambino de New York auraitdonné son accord pour ce contrat), Lorenzo s’était éloigné du clan après la mort du padre et était devenu le bras-droit d’Antonio «Tony Suzuki» Pietrantonio dans des affaires immobilières, mais aussi dans l’usure, le blanchiment et le trafic d’héroïne. 

Giuseppe Lo Presti (coolopolis)

Giuseppe Lo Presti (coolopolis)

Assassinat de Salvatore Montagna (La Presse)

Assassinat de Salvatore Montagna (La Presse)

Le 24 novembre, c'est le corps de Salvatore Montagna, 40 ans, qui est découvert par la police sur une berge de la rivière l’Assomption à Charlemagne (nord de Montréal). Il aurait traversé la rivière pour échapper à ses tueurs mais a succombé à ses blessures par balles.
Né en 1971 à Montréal, il a en fait grandi en Sicile. A l’âge de 15 ans, il s’installe à New York et crée très jeune une société métallurgique, la «Matrix Steel Co.», et gagne son surnom de «Sal the Ironworker». En 2002, il est arrêté dans une affaire de jeux et d’usure. Son attitude devant le tribunal lui permet également de gagner le grade de capo dans la Famille Bonanno en 2003. En 2006, il devient le Boss par intérim de la Famille. Sa condamnation de 2002 justifie la décision des autorités américaines de l’expulser du pays en avril 2009. Montagna s’installe alors au Canada, dont il a la nationalité.
Le vide laissé par les règlements de comptes touchant les Rizzuto profite alors à un groupe de mafieux, présentés comme les nouveaux hommes forts de la Mafia montréalaise : Sal Montagna, Jos Di Maulo (et son beau-frère Raynald Desjardins) et les frères Domenico et Antonino Arcuri. Des dissensions seraient apparues récemment dans ce groupe. Montagna avait multiplié les déplacements en Ontario pour rencontrer les mafieux de Toronto et d’Hamilton. Il s’était aussi montré dans des restaurants mafieux de Montréal et n’avait pas hésité à visiter des hommes d’affaires d’origine italienne pour réclamer le pizzo.
C'est donc un homme fort de la Mafia qui est assassiné, d'une faction ennemie des Rizzuto ou en tout cas qui veut prendre leur place. Mais cet assassinat tendrait à prouver que cette faction là n'est pas encore assez puissante pour régner et que des mécontents sont encore capables de réagir et d'attaquer. En tout cas Desjardins et Mirarchi sont inculpés en décembre 2011 pour le meurtre de Montagna. Desjardins avait assigner plusieurs de ses hommes comme Steven Fracas, Pietro Magistrale à la filature de Montagna. Un autre homme, Steven D'Addario lui était chargé d'intercepter les sms.

Début décembre 2011 justement, la Gendarmerie Royale du Canada a interpellé 4 personnes pour trafic de marijuana et blanchiment. Jacques Perreault, 45 ans, Yvan Chandler, 67 ans, Denis Vachon, 63 ans et Nicola Varacalli, 63 ans. Ce dernier est un proche du clan Rizzuto, qui a dirigé la Mafia montréalaise jusqu’au début des années 2010. L’enquête de la DEA a duré 24 mois et a permis d’intercepter un chargement de 50 kg de marijuana canadienne en octobre 2010 à Providence (Rhode-Island). Le passeur était alors un autre canadien, Stéphane Dorey, ancien athlète de haut niveau, condamné pour cette affaire à 14 mois de prison.

Denis Vachon à gauche et Nicola Varacalli à droite (La Presse)Denis Vachon à gauche et Nicola Varacalli à droite (La Presse)

Denis Vachon à gauche et Nicola Varacalli à droite (La Presse)

Le 1er mars 2012, un autre membre du clan Rizzuto a été abattu devant un bar de Montréal. Giuseppe «Closure» Colapelle, 38 ans, était considéré comme un homme de main du parrain Francesco Arcadi. Colapelle était tombé en disgrâce à l’automne 2004, accusé d’être en partie responsable de la perte de 800 000 dollars canadiens suite à une transaction ratée de marijuana. Il était réapparu en 2005 lors des négociations pour la libération de Nicola Varacalli enlevé par le clan rival des D’Amico.
Le rôle de Colapelle est très ambigu. Selon les journalistes locaux il aurait été un informateur pour le compte de Raynald Desjardins et son complice Vittorio Mirarchi. Il les tenait informé des alliances formées par leur rival Salvatore Montagna, notamment avec Lorenzo «Larry» LoPresti et Antonio «Tony Suzuki» Pietrantonio.
En l'occurence Salvatore Montagna a été abattu le 24 novembre et un mois plus tôt, c’était «Larry» LoPresti qui avait été tué et le 13 décembre 2011 «Tony Suzuki» a été blessé lors d’une tentative de meurtre. Il n'y a pas de coincidence. Colapelle a-t-il été tué par des ennemis ou par des amis ?
Il y a fort à parier que la siciliens sont derrière cette série d'assassinats et tentative d'assassinat.

Giuseppe Colapelle (La Presse)

Giuseppe Colapelle (La Presse)

Le 14 mars, un mort de plus, Salvatore Silletta, 49 ans, abattu par un homme cagoulé dans le quartier d’Ahuntsic à Montréal. Silletta était impliqué dans le trafic de stupéfiants et avait déjà été condamné pour vol, cambriolage, agression armée, port d’arme et recel. 

Le 16 juillet, Walter Ricardo Gutierrez, 60 ans, de fait tuer de plusieurs balles à l’entrée d’un HLM de Montréal. Connu pour deux affaires de cocaïne en 1994 : dont une saisie de 298 kg. Gutierrez était à l’époque en lien avec le clan Rizzuto. Il avait été condamné à 10 ans de prison. Il semblait depuis retiré du milieu criminel et s’était d'ailleurs déclaré en faillite personnelle en décembre 2008.
Les mobiles pour ce meurtre sont nombreux. Là encore, difficile d'y voir clair.  Peut-on y voir une volonté du clan, certes affaibli, des Rizzutto de faire table rase d'éléments n'ayant pas montré leur allégeance à leur cause en ces temps de guerre ?

Assassinat de Salvatore Silletta (Montreal Gazette)

Assassinat de Salvatore Silletta (Montreal Gazette)

Toujours en juillet, la police de Montréal après contrôle d'un véhicule suspect, arrête Osborn Anthony, 35 ans. Ce membre de gang, paraplégique après une tentative de meurtre en décembre 2009, est considéré comme un proche associé du caïd Ducarme Joseph. Anthony a été trouvé porteur d’une arme à feu et de deux couteaux. En 2005, il avait été arrêté dans une affaire de tentative de meurtre puis acquitté en décembre 2008. Il a été ensuite impliqué dans plusieurs affaires de violences en compagnie de Ducarme Joseph. 

Un coup dur pour Ducarme qui perd un précieux affidé et qui va bientôt perdre bien plus que ça dans sa lutte de pouvoir avec Gregory Wooley.

 

(Credits et Sources : La Presse, Le Journal de Montreal, Montreal Gazette)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Mafia Canada
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages