Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 14:51

01/02/16
Une nuit de querelle ni plus ni moins que cette nuit du samedi au dimanche avec 3 épisodes de violence entre deux groupes criminels se disputant la zone entre Bagnoli et Cavalleggeri (voir plan ci-dessous). Hier soir vers 23h30, un groupe les Giannelli (lié aux Giannelli) a fait exploser une bomba carta à l'entrée d'un bar avec peu de dommage. A 2h00 du matin, la réponse, une grêle de balles de kalachnikov tirés contre plusieurs bâtiments, notamment un salon de beauté. Des biens immobiliers appartenant au groupe Monti. Et vers 7h30, le troisième épisode via Amerigo Crispo, plusieurs balles tirés sur l'interphone d'une maison (où vit des membres du groupe Monti) et quelques voitures garées là.
D'autres épisodes de bomba carta se sont déroulés les semaines précédentes. Mais l'affaire la plus sérieuse remonte au 8 juillet dernier avec une fusillade qui a blessé Roberto Pinto lié aux Giannelli. Cette tentative visait à freiner la montée en puissance des Giannelli dans la zone qui était orpheline de leader depuis l'assassinat de Rodolfo Zinco en avril 2015.
Les Giannelli ont étendu leur zone d'influence allant jusqu'à faire des alliances avec des clans d'autres quartiers et disposer de leur espace de vente de stupéfiants à Traiano mais aussi à Pianura sur les terres du clan Mele profitant de la guerre de leur guerre contre les Marfella-Pesce.

La zone où se dispute les deux groupes criminels (Bagnoli-Cavalleggeri)

La zone où se dispute les deux groupes criminels (Bagnoli-Cavalleggeri)

02/02/16 
Coups de feu la nuit dernière dans le centre de la Piazza San Paolo à Casoria. Un tireur isolé a tiré dans les jambes de Graziuso Mauro, 34 ans et Luigi Mango, 36 ans, les deux déjà connus de la police. Le tireur avait le visage couvert d'un foulard, et il s'est enfui dans une voiture. Les blessés ont été sauvés par des passants et l'un des hommes a été emmené par ambulance à l'hôpital San Giuliano di Giugliano, mais l'autre a été transporté dans une voiture dans une salle d'urgence à proximité de san Giovanni Bosco à Naples. Sur place la police a trouvé et saisi un étui de cartouche calibre 9.Les blessés ont déclaré se divertir tout en bavardant, quand ils ont été attaqué par ce mystérieux tueur. Une version qui ne pas du tout convaincu les enquêteurs. 

03/02/16
Giugliano. Des semaines d'enquête, de harcèlement et d'écoute, jusqu'à l'opération finale qui a conduit à l'arrestation de cinq personnes et la saisie de 52 paquets, contenant un total de 1595 kg de haschisch. Menottés, Antonio Crispino, de Marano, 34 ans ; Giuseppe Guarino, 38 ans, de Villaricca ; Salvatore Sarracino, 24 ans, de Calvizzano ;  Pietro Festive, 41 ans, de Pomigliano D'Arco, propriétaire du magasin de Sant'Anastasio, où il a été découvert dans un camion et Nicolas Navarro, 40 ans, espagnol et conducteur du camion. 
Le dépôt, dans une zone de campagne du Vésuve, près de Sant'Anastasia, avait été identifié comme un terminal d'une cargaison de 1,6 tonnes de haschich d'Espagne et destiné à être vendu dans l'arrière-pays du nord de la Campanie et, sans doute, aussi dans d'autres régions. Une fois sur le marché la drogue aurait rapporté plus de 10 millions d'euros.

03/02/16 
A San Giovanni a Teduccio. Au moins 10 hommes dans des voitures ou en scooter armés de fusils ont mené un raid de terreur dans le quartier, vandalisant et tirant ne l'air et sur la maison d'un détenu, Raffaele Oliviero qui vit dans un immeuble sur la Via Ottaviano Comunale, au coeur de la zone Pazzigno. Oliviero est considéré comme proche du groupe criminel dominant dans la région, le clan Rinaldi-Reale.

03/02/16

Angelo Cuccaro, le boss (l'espresso)

Angelo Cuccaro, le boss (l'espresso)

Une condamnation à perpétuité et trente-quatre condamnations pour un total de 322 ans de prison au total. Ainsi se termine le maxi-procès de la camorra de Barra et Ponticelli, les dirigeants et les membres des familles Cuccaro, Andolfi, De Micco. 
Le juge a lu le verdict qui signifie la condamnation pour tous les accusés en commençant par le chef Angelo Cuccaro, accusé des crimes les plus graves, association mafieuse et assassinat: pour lui la plus sévère d'emprisonnement la peine, prison à vie. Les autres membres de la famille de Barra ont été condamnés:. Raffaele Cuccaro 16 ans ;  Luigi Cuccaro à 10 ans ; Michele Cuccaro 10 ans, Antonio Cuccaro 4 ans. Egalement condamné le patron du clan des tatoué, les Bodo, à savoir les De Micco de Ponticelli: le tribunal a statué 10 ans de prison pour Marco de Micco. Le jugement prévoyait également la condamnation des autres accusés. La liste commence par Giusy Mariarco Acampa, à 4 ans et 5 mois de prison ;  Vincenzo Amodio, à 14 ans et 4 mois ;  Andrea Andolfi, 37 ans, à 14 ans ;  Andrea Andolfi, 42 ans, à 16 ans ; Ciro Andolfi à 4 ans en continu avec une condamnation antérieure. 
Et encore: Nunzio Andolfi, 8 ans ;  Diego Ascione, 8 ans et 10 mois ;  Attilio Camillo, 10 ans, Ciro Bottiglieri, 10 ans ;  Salvatore Busiello, 10 ans ;  Mario Campisi, 12 ans ; Angelo Coratella, 12 ans ;  Luigi Cristiano, 8 ans ;  Raffaele Cuccaro, à 16 ans ;  Sergio D'Aponte, 4 ans.
Et le verdict a également condamné Francesco Esposito, 13 ans ; Luigi et Ciro Imperatrice, respectivement à 10 et 4 ans de prison ;  Alessandro Migliaccio, 5 ans ;  Nunzio Miranda, 14 ans ; Felice Orabona, 4 ans ; Carmela Parisi, 10 ans ;  Giuseppe Petrone, 5 ans ; Giuseppe Pisani, 10 ans ;  Riccardi Rosario, 10 ans;  Veronica Russo, 6 ans ;  Vincenzo Salzano, 10 ans;  Annamaria Scherma, 6 ans ;  Luigi Valda a été condamné à dix ans de prison et la même peine a été décidée pour Raffaele Velotto. 

05/02/16 
Guet-apens dans Naples durant la nuit. Giuseppe Calise, 24 ans a été tué par balles. Le jeune homme, déjà connu de la police pour drogues, a été abattu par des coups de feu au visage, dans la rue, dans le quartier de Don Guanella, à la périphérie nord de Naples. Emmené à l'hôpital Giovanni Bosco, Calise est mort peu de temps après.
Lorsque les tueurs ont agi le jeune homme était devant sa maison dans sa voiture et parlait au téléphone avec un ami: c'est ce dernier qui a secouru Calise et l'a emmené à l'hôpital, avec cette même voiture.

Don Guanella

Don Guanella

05/02/16
Assassinat à Naples, le deuxième en quelques heures dans la région napolitaine. Pasquale Zito, 21 ans, a été tué la nuit dernière avec huit blessures par balles. Dix douilles de calibre 9x21 ont été trouvés sur place. L'embuscade a eu lieu vers minuit via Maiuri à Bagnoli (dixième municipalité de Naples). Le jeune homme après avoir été blessé est arrivé seul à bord d'une Audi A2 à l'hôpital Fuorigrotta où il est mort peu de temps après. Zito, avait des condamnations antérieures pour extorsion et corruption faisait partie selon les enquêteurs du clan d'Ausilio.
Son père, Salvatore Zito, boss présumé du même groupe, a été assassiné en 2007 dans une embuscade via Diocleziano. Ce dernier acte de violence selon les enquêteurs de la police Bagnoli pourrait rentrer dans le cadre de la guerre qui se déroule dans la zone entre les différents clans pour le contrôle de l'économie criminelle entre Bagnoli et Cavalleggeri. IL y a quelques jours il y a eu des jets de cocktails molotov et de grenades contre un bar et deux immeubles. Le lendemain, l'une des maisons déjà touchée a de nouveau été visé par des cocktails molotov. Sur fond de rivalités notamment entre les Giannelli et les Monti (mais aussi entre les Ausilio et les Sorrentino). 

Assassinat de Pasquale Zito (il gazzettino vesuviano)

Assassinat de Pasquale Zito (il gazzettino vesuviano)

05/02/16 
La police de Torre del Greco a exécuté un mandat de saisie d'un appartement et d'un garage ainsi que de deux voitures d'une valeur totale d'environ 600 000 euros contre un condamné Mario Ascione, 27 ans, actuellement incarcéré, il est considéré proche du clan Ascione-Papale.

06/02/16 
Embuscade à Marigliano, dans la province de Naples, où Francesco Esposito, âgé de 33 ans connu pour trafic de drogues, a été tué par balles la nuit dernière.
L'embuscade a eu lieu alors que le jeune homme était dans sa maison, à l'entrée de l'immeuble où il habitait, via Pontecitra. C'est l'alarme incendie qui s'est déclenchée, peu après minuit, qui a fait intervenir la police. Marié, il était père de deux enfants de 7 et 12 ans.

Assassinat de Francesco Esposito à Marigliano (Il Mattino)Assassinat de Francesco Esposito à Marigliano (Il Mattino)

Assassinat de Francesco Esposito à Marigliano (Il Mattino)

06/02/16
Cette fois , la Cour de révision a ordonné le retour en prison du boss présumé de Vomero, annulant la décision prise, il y a quelques mois. Luigi Cimmino, jugé pour association mafieuse et racket avait été libéré sous contrôle en juillet dernier. Mes de nouvelles enquêtes ont permis de nouveaux développements dans l'affaire notamment grâce à des écoutes. Cependant le boss semble avoir disparu de la circulation. l'Enquête menée par le procureur Ivana Fulco, prouve le rôle décisif de Cimmino dans la gestion des affaires criminelles entre Vomero et Arenella. Un rôle de premier plan dans la ville, dans un quartier plein de magasins et d'activités commerciales, qui coûtent l'arrestation d'autres membres présumés du clan Cimmino, notamment Pasquale Palma. 

07/02/16
3 meurtres ces dernières 26 heures. Le journal Il Mattino, s'alarme de la recrudescence d'assassinats et embuscades camorristes en 2016. 10 assassinats et une dizaine de représailles armées, c'est énorme et n'annonce rien de bon pour la suite. Il Mattino rappelle aussi que 110 clans co-éxistent actuellement dans Naples et sa région pour plus de 5000 affiliés (sans compter les mineurs). 

07/02/16 
Pour la police, le chaos que connaît Bagnoli depuis quelques mois a un nom, Alessandro Giannelli, 37 ans. C'est lui qui serait à la base des tensions entre clans dans le quartier. Sorti de prison après une lourde condamnation il a été le bras droit de Massimiliano Esposito, boss du clan d'Ausilio. Les quartiers Bagnoli et Cavalleggeri sont instables car il n'y a plus de clans dominants et les vendettas privées se multiplient. En juillet un jeune de 21 ans a été blessé par balles, il était considéré comme un proche de Giannelli et responsable d'une extorsion commise avec Giannelli. Puis une bombe en papier a explosé en face de l'appartement d'un parent de Giannelli, des dégradations ont lieu contre plusieurs logements appartenant à des personnes liées au clan Monti de Cavalleggeri. Une affaire personnelle remontant à 2012 quand une femme liée au Monti dénonça les exactions commises par un nouveau groupe criminelle menée par Giannelli.

09/02/16 
La police et la Guardia di Finanza ont mené l’opération «Poseidone – Passion Fruit» contre les intérêts du clan Moccia dans le secteur agroalimentaire. 7 personnes ont été arrêtées, notamment le chef du clan, Luigi Moccia, 60 ans, mais aussi Gennaro Moccia, 24 ans, et Gennaro Moccia, 44 ans. Ils sont accusés d’association mafieuse, transfert frauduleux de valeurs, tentative d’extorsion et concurrence illicite avec menaces et violences. L’enquête avait débuté suite au meurtre le 3 juillet 2012 de Modestino Pellino,considéré comme le principal lieutenant de Luigi Moccia. Le clan était présent dans le secteur de la distribution des fruits et légumes et des produits laitiers dans les restaurants de Rome et via la grande distribution. Les mafieux projetaient de développer leurs activités dans l’agroalimentaire à Barcelone et d’investir au moins 15 millions d’euros dans l’hôtellerie. 
(Crimorg - Il Mattino)

09/02/16

Arrestation d'Alessandro Giannelli (Il Mattino)

Arrestation d'Alessandro Giannelli (Il Mattino)

Les carabiniers ont interpellé Alessandro Giannelli, 37 ans, sur l’autoroute entre Naples et Rome. L’homme, qui n’a pas opposé de résistance, a été retrouvé en possession de faux documents, une Rolex, 5.000 euros en liquide et 3 téléphones portables. Boss du clan homonyme, basé dans le quartier de Cavalleggeri à Naples, il s’était soustrait à son contrôle judiciaire fin 2015 et un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui mi-janvier pour tentative d’extorsion, dégradation,violences et détention d’armes, le tout aggravé par la méthode mafieuse. 

09/02/17
Acquittement pour Vincenzo Troia qui avait été condamné en première instance à la prison à vie pour l'assassinat de Vincenzo Liguori, ouvrier mécanicien tué par erreur lors d'un règlement de comptes entre clans.
En première instance, les juges avaient condamné à perpétuité Troia, sur la base des allégations formulées par le repenti Giovanni Gallo. Il y a cinq ans, les tueurs via San Giorgio Vecchio à San Giorgio a Cremano, visaient Luigi Formicola,  du clan groupe Abbate, en guerre contre le clan de Troia.
Les tueurs ont touché Formicola, mais une balle perdue a également frappé un homme au travail, dans un garage à quelques mètres de là. Vincenzo Liguori, qui est le père de la journaliste d'Il Mattino Maria Liguori.
Aujourd'hui, cinq ans plus tard, vient un jugement qui remet en question les enquêtes menées à ce jour et laisse la famille de la victime dans la peine et le doute.

10/02/16

Enrietta Cordua (Il Mattino)

Enrietta Cordua (Il Mattino)

10/02/16
Ça tremble à Ercolano après l'annonce faite par les autorités sur la repentance d'Enrietta Cordua, 45 ans, qui a dirigé le clan Birra-Iacomino pendant des années. C'est la deuxième femme à devenir repenti depuis Antonella Madonna, femme du régent Natale Dantese. Mais cette dernière l'était devenue pour des raisons bien différentes. Elle avait trompé son mai, boss des Ascione-Papale, avec un marin. L'affaire a été découverte, la femme et l'amant ont été battu et les filles d'Antonella enlevé, sa famille menacé de mort. C'est là qu'elle a décidé de rejoindre le programme de protection de témoins.
Enrietta, elle, n'a pas le même passé. Froide, lucide, jamais dépassé par ses passions et ses sentiments, son choix du repentir cache surement une envie d'échapper à une longue peine de prison. Elle qui a est détentrice de tant de secrets sur le milieu criminel d'Ercolano depuis les années 90, années charnières où la drogue a commencé à inonder le marché sur les pentes du Vésuve.
Ironie de l'histoire c'est à cause de repentis, qu'Enrietta a été condamné à vie en 2015 pour sa participation au meurtre d'un autre repenti Gennaro Brisciano en 2001. Les nouvelles de son nouveau statu a fuité il y a 2 jours après sa condamnation à 10 ans et 8 mois de prison pour l'assassinat d'Alfonso Guida. Cordua a bénéficié de l'usufruit de l'article 8 du statut de repenti.

11/02/16 
La nuit dernière, deux personnes ont été tuées dans une zone rurale à Saviano, dans la province de Naples Nola. Ils auraient été surpris par un tueur alors qu'ils étaient en voiture et ont été abattu de dizaines de coups de feu. Un corps a été retrouvé à l'intérieur de la voiture tandis que l'autre non loin.
Les victimes, Francesco Tafuro, 33 ans et Domenico Liguori, 32 ans, ne sont pas particulièrement connus de la police, sinon pour certains méfaits liés aux jeux de hasard.
Leur profil n'avait rien de mafieux, la police s'interroge sur ce qui a pu amener une telle violence dans cette zone.

Saviano

Saviano

11/02/16
Le procès en appel des auteurs de l'assassinat d'une jeune tatoueur, Gianluca Cimminiello le 2 février 2010, a démarré. Premier accusé, Vincenzo Russo, lié au Abete-Abbinante-Notturno-Aprea. Le jeune tatoueur avait été tué pour des motifs futiles, la jalousie de Russo pour une photo de la victime avec Ezequiel Lavezzi. Confronté une première fois, Gianluca donna une correction à Russo qui vexé demanda de l'aide à Cesare Pagano. Ce dernier demanda à Arcangelo Abate de s'occuper de ça. Abete voulait rendre service à Cesare car ce dernier lui avait offert une place de deal à géré à sa sortie de prison.
Le but était seulement de donner un avertissement à Cimminiello en lui tirant dans les jambes, mais une balle a touché une artère et le jeune homme est décédé. 
Un doute subsiste sur l'identité du tireur, Russo nie être l'auteur mais reconnaît avoir été présent. Cette enquête a bénéficié de l'aide de 3 repentis principaux, Rosario Guarino (Vanella Grassi), Giuseppe Ambra (ex Abete-Abbinante) et Giovanni Illiano (ex Amato-Pagano).

13/02/16
A Casalnuovo, des annonces de décès ont été placardées sur les murs de la ville, sauf que le défunt n'est pas mort. Une blague de très mauvais goût pour la police qui se demande s'il ne faut pas y voir là une menace de mort. Mario Barone, dit «Sicario» la personne visée par ces affiches est en effet un homme connu de la justice bien que non affilié à un clan camorriste. En particulier les policiers s'interrogent concernant un épisode datant d'il y a quelques jours lorsqu'un incendie criminel a frappé un commerce de rue viale dei Cedri, commerce appartenant à une personne proche de Barone (voire à Barone lui-même).

(Il Mattino)

(Il Mattino)

13/02/16
Trois jeunes proches du clan Sibillo ont été arrêtés par la police à Naples. Ils sont tenus pour responsables de tentative d'assassinat, de coups et blessures, de possession illégale et port d'arme à feu, aggravée par la méthode mafieuse, d'avoir blessé à coups de casque un mineur, puis d'avoir tiré sur ce même jeune et son père. Les faits remontent au soir du 3 février, et se sont déroulés à Forcella, près de la Via Duomo. Le plus âgé a été enfermé dans le centre pénitentiaire de Secondigliano et les mineurs ont été amenés dans le centre d'accueil de Viale Colli Aminei. 

13/02/16
Des armes appartenant au clan D'Alessandro de Castellamare di Stabia ont été retrouvés dans des couches de bébés.

15/02/16 
Les policiers de San Carlo Arena, ont découverts dans la région de Capodichino un petit arsenal et ont plus tard identifié les «propriétaires». Deux hommes ont été arrêté : Vincenzo De Vivo, 29 ans et Giuseppe Cozzolino, 25 ans, tous deux bien connus de la justice et selon les enquêteurs affiliés aux Sibillo. La police de San Carlo Arena a trouvé, deux grandes valises contenant un petit arsenal d'armes de guerre, des armes à feu ordinaires, un gilet pare-balles, un masque d'airsoft, des sachets contenant environ 200 grammes de haschich et 90 grammes de marijuana, une balance, deux brouilleurs fréquences radio et de nombreux vêtements de couleurs noirs, probablement utilisé lors d'actions de représailles et menaces.
Ils ont aussi trouvé une mitraillette UZI, deux pistolets et un chargeur, une grenade à main de l'ex-Yougoslavie, 710 cartouches de différents calibres et deux couteaux de 25 cm. Vincenzo De Vivo Giuseppe Cozzolino vont donc être traduits en justice pour détention illégale d'armes de guerre et d'armes à feu, de biens volés, de possession et de trafic de stupéfiants avec la circonstance aggravante de collusion avec la mafia. 

16/02/16 
Une saisie à eu lieu aujourd'hui pour 100 millions d'euros organisé par la Dia de Rome à l'encontre de biens appartenant à 5 personnages d'une famille criminelle, responsables d'un vaste système d'usure et de jeu sur la côte romaine, en particulier à Ladispoli où les cinq résident.
Certains d'entre eux, déjà arrêté lors d'une opération en juin dernier seraient proches du clan Giuliano de Naples. Parmi les biens saisis 60 propriétés, 11 entreprises, 200 comptes bancaires, 20 véhicules et 10 terres agricoles. Patrizio Massaria, Angelo Lombardi , Giuseppe D'Alpino, Carlo Risso et Francesco Naseddu, ont été tenu pour responsable de la gestion d'actifs importants, provenant d'activités criminelles, en raison d'un système complexe d'usure au détriment des citoyens et des entreprises locales dans la crise économique.  Massaria et d'Alpino devenus collaborateurs de justice ont grandement contribué à l'enquête.

17/02/16

Case dei puffi (Voce di Napoli)

Case dei puffi (Voce di Napoli)

17/02/16 
Opération anti-drogue à Naples dans la zone surnommé «maisons des Schtroumpfs» (à cause de leur couleur) à Scampia. La zone est contrôlée par le clan Vanella Grassi. Lors de l'opération un homme a été arrêté alors qu'il était en train de jeter plus de 2 000 doses de drogues diverses pendant que la police intervenait chez lui. Alessandro Lubrano, 33 ans, considéré par les enquêteurs comme proche du clan a été conduit à Poggioreale. Toute la drogue a été récupéré, en tout 1 420 doses d'héroïne, (1,3 kg.), 475 doses de cocaïne (405 grammes) et 10 doses de marijuana (10 grammes). 

18/02/16 
150 carabiniers ont été déployés à Villaricca (ouest de Naples), fief du clan Ferrara, pour interpeller 7 personnes, accusées d’extorsion de fonds mafieuse. Parmi les personnes arrêtées figurent Domenico «O’Moccuso» Ferrara, 58 ans, boss du clan, et ses deux principaux lieutenants, Vittorio Amato et Rocco Ruocco. Le parrain se trouvait devant la télévision, à regarder le match du club de foot de Naples.
En février 2013, les enquêteurs avaient saisi à son domicile 320 téléphones portables, utilisés pour soutenir sa fille Vania, candidate à l’émission de télé-crochet «Tu lascio una canzone», sur RAI 1. Elle a fini seconde du programme grâce aux votes des téléspectateurs. C’est à çà qu’ont servi les téléphones : le clan Ferrara les a distribués à la famille, aux amis et aux voisins pour qu’ils votent. Après l’émission, les camorristes ont récupéré les portables pour vérifier que les gens avaient suffisamment voté pour la fille du parrain… 

19/02/16

 

Le jeune Vincenzo Amendola assassiné (NapoliToday)

Le jeune Vincenzo Amendola assassiné (NapoliToday)

Vincenzo Amendola, âgé de 18 ans qui avait disparu dans la nuit 4 février dernier à Naples, a été retrouvé mort. Après des jours de recherche, il a été retrouvé par la police aujourd'hui enterré dans un terrain dans son quartier de San Giovanni a Teduccio, surnommé «Bronx».
Après des enquêtes complexes la police est intervenue dans un champ agricole Viale 2 giugno, où le jeune homme a été enterré après avoir été tué.
Amendola, 18 ans, vivait dans le quartier. Ce sont ses parents qui ont donné l'alarme à propos de sa disparition. Vincenzo avait quitté la maison vers minuit ce jeudi soir, ce qui était pas inhabituel pour lui, mais cette fois, le garçon n'est pas revenu.
Il aurait été abattu dans la matinée de deux balles dans la tête, puis enterré. Pas de détails pour le moment sur le motif possible de l'assassinat.
Le lendemain a été arrêté un ami, Gaetano Nunziato, 23 ans, ayant des antécédents de crimes contre les biens et trafic de drogues. Il est accusé d'assassinat aggravé par la méthode de la mafia, possession illégale d'une arme à feu et dissimulation d'un cadavre. Les enquêteurs tentent toujours de faire la lumière sur le motif de l'assassinat. Finalement Nunziato déclarera à la police qu'Amendola s'était vanté d'avoir eu une relation avec la femme d'un boss du clan Formicola de Taverna del Ferro (une zone de San Giovanni a Teduccio) et qu'il a été enlevé par 3 tueurs et assassiné alors qu'il implorait pour sa vie. Il a reçu 2 balles dans la tête. C'est donc bien un crime mafieux derrière l'assassinat du jeune Vincenzo.

Naples : la camorra dézingue aussi 36

19/02/16
Castellammare di Stabia. Il avait caché la drogue dans ses sous-vêtements pour tenter d'échapper aux contrôles de police: F.I., 32 ans, déjà connu drogues et autres infractions a été arrêté. Il était déjà en résidence surveillée pour extorsion contre un proche.
La police de Castellammare a procédé à une série de contrôles dans la vieille ville et en particulier dans le quartier «Capo Rivo». Au cours d'une perquisition chez F.I., les autorités ont du matériel de conditionnement et 80 euros en espèces, produit d'une activité illégale présumée.

20/02/16 
Il purgeait déjà une peine en résidence surveillée car objet d'une enquête pour vol, mais, il faisait aussi dans le trafic de cocaïne.
La police a, en fait, au cours de contrôles de personnes soumises à la résidence surveillée, ce matin procédé à une perquisition dans la maison d'un condamné de 24 ans et ils ont remarqué dans le garde-manger qu'il avait gardé les boîtes de tomates de poids différents. Dans une boîte, parfaitement étanche, les agents ont découvert que l'homme avait caché la cocaïne. Dans un paquet de snacks, également, la police a également trouvé et saisi une balance.Trouvé et également saisi la somme de 2.300 euros.

20/02/16 
Un homme de vingt-six a été blessé à coups de fusil, peu avant 19 h via Vicinale Verdolino, dans le district de Soccavo à Naples. L.T., résidant dans la zone, a été touché par deux balles; l'un des coups de feu lui a éraflé dans le dos, l'autre l'a touché à hauteur de poitrine. Le jeune homme a été transporté à l'hôpital San Paolo, sa vie n'est plus en danger.

21/02/16 
Castellammare di Stabia. Un père et son fils ont été arrêtés par les policiers pour trafic de drogues. P.A., 51 ans et C.A., 22 ans, sont déjà connus de la police.
La police a pendant des jours effectué des surveillances dans le quartier «Savorito», considéré par les autorités comme une place forte du marche de la drogue du Vesuviano. Les 2 hommes ont été vus en train de vendre de la cocaïne à différents acheteurs. Après leur arrestation le père a attaqué les policiers dans une tentative pour empêcher la perquisition de son domicile. Après l'avoir immobilisé, les policiers ont découvert et saisi dans la maison 5 grammes de marijuana et 2 de cocaïne.

21/02/16 
Torre del Greco. Un ex-tueur de la NCO (Nuova Camorra Organizzata) a été surpris à tirer avec une arme à feu, la police est intervenue: saisie l'arme et arrêté  le septuagénaire. Dans son pantalon, l'ancien cutoliano portait une arme à feu chargée à blanc avec 8 coups. En y regardant de plus près c'était en fait une réplique presque parfaite d'un Beretta 92 F, le revolver de service fourni aux policiers.
Jusqu'en 2012, l'homme était dans le système de probation après avoir purgé une peine de 30 ans de prison. 

22/02/16

Antonio Nuvoletto (Cronache della Campania)

Antonio Nuvoletto (Cronache della Campania)

Les carabiniers ont mené une opération contre le puissant clan Nuvoletta de Marano (ouest de Naples) qui a repris cette affaire au clan Polverino. 22 personnes ont été arrêtées, accusées notamment d’importation de cocaïne depuis l’Espagne, pour sa revente à Naples mais aussi en Sicile. Certaines personnes sont également accusées d’avoir importé des cigarettes de contrebande depuis la Grèce. L’enquête a également permis de résoudre une tentative de meurtre contre le fils d’un boss sicilien ainsi qu'un trafic de cigarettes de contrebande en prison via la Grèce organisé par Vincenzo Polverino, Fulvio Fregassi et Michele Baratti. Le boss du réseau était Antonio Nuvoletto. Parmi les personnes interpellées figure Giuseppe Iacolare, fils de Gaetano, un des tueurs de Giancarlo Siani, journaliste napolitain abattu le 23 septembre 1985, et Celestino Esposito, 23 ans, fils de Luigi un affilié historique du clan Nuvoletta. 35 kg de cocaïne et 2 kg de résine de cannabis ont été saisis. 
Liste des personnes arrêtées : Gabriele Andreozzi, Salvatore Avolio, Achille Baratti, Modestina Barbato, Massimo Cacciapuoti, Anna Maria Carbone, Bruno Carbone, Gaetano Chianese, Gianpaolo Chianese, Giulio Ciccarelli, Celestino Esposito, Fulvia Fragasso, Giuseppe Iacolare, Antonio Nuvoletto, Caterina Pisani Gennaro Pollastro, Vincenzo Polverino, Andrea Stanzione, Vincenzo Stanzione, Tommaso Riccio, Teresa Vallefuoco et Giovanni Viespoli. 

23/02/16
Francesco Tafuro et Domenico Liguori ont été victimes d'un piège, tendu par 3 hommes.
C'est l'un des trois, Domenico Altieri qui a raconté ça à la police. Il a tenté de se disculper d ces assassinats mais les bandes de vidéo surveillance ont vu clair das son rôle. On le voit sur son scooter coupé la route à la voiture des deux victimes et c'est là que ses deux complices, Eugenio D'Altri et Nicola Zucaro sont arrivés en voiture et ont commencé à tirer ne laissant aucunes chances aux deux hommes. Une dette de jeu accumulé dans un centre de paris (on savait les deux victimes mêlé à des histories de jeux illicites) serait à l'origine des meurtres. Eugenio D'Altri, joueur invétéré aurait contracté ces dettes auprès de Tafuro et Liguori jusqu'à 30 000 euros et il n'aurait eu aucune intention de les rembourser.

23/02/16
Aldo Gionta, a été acquitté de l'assassinat de Natale Scarpa, survenu à Torre Annunziata le 16 août 2006. Par contre Giuseppe Coppola qui a donné le signal du meurtre a été condamné à vie. Le tueur Vincenzo Amoruso est lui décédé depuis. Les deux repentants, Vincenzo «sciabolone» Saurro et Aniello  «quarto piano» Nasto ont été condamnés à 8 ans chacun. Le frère d'Aldo, Pasquale a lui aussi été acquitté.

23/02/16
Recherché depuis 2006, Faith Agabi, 49 ans a été arrêté à Qualiano alors qu'elle était avec son mari et ses 3 filles. Elle est accusé de trafic international de drogues importés via l'Afrique du Sud. Elle avait échappé à l'arrestation en 2006 après le démantèlement du réseau et l'interpellation de 80 personnes. Elle a été appréhendé pour défaut de permis de séjour mais on a vite établi sa vraie identité. Elle a été emmené à la prison des femmes de Pozzuoli.

23/02/16
Marco DeMicco, 32 ans, le boss du clan des tatoués rebaptisé les «Bodo» a été transféré dans une prison de sécurité maximale et sera dorénavant détenu sous le régime 41bis (isolement total).

(Il Mattino)

(Il Mattino)

24/02/16
Il avait été tué par erreur, parce que sa voiture a été confondue par des tueurs avec celle d'un boss de la Camorra, la véritable cible de l'attaque. C'était à Ercolano, près de Naples il y a 7 ans. La police de Torre del Greco a mené aujourd'hui 4 arrestations des commanditaires et des exécutants.
Salvatore Barbaro, avait 29 ans. C'était un chanteur néomélodique, connu sous le nom de «Salvio», mais il travaillait comme ouvrier. Le 13 novembre 2009, le jeune, étranger à toute dynamique criminelle, a été frappée par une pluie de plomb, une douzaine de balles.
Toutes les personnes arrêtées selon les enquêteurs sont des membres du clan Ascione-Papale. L'embuscade a été réalisée près du site archéologique d'Ercolano, les assassins ont cru tiré sur un boss de l'organisation rivale des Birra-Iacomino.

24/02/16 
Mugnano. Giosuè Fioretto, 50 ans, condamné à 7 ans et 5 mois de prison pour association mafieuse, a été arrêté ce matin par la police. L'homme, sous surveillance particulière et avec l'obligation de rester dans la ville, a été arrêté sur ordre de la Cour d'appel de Naples. Les faits allégués se sont déroulés dans la province de Caserta au cours de l'année 2005. L'homme, après les formalités, a été transféré à la prison de Secondigliano.

24/02/16 
Caivano. Il avait mis en place une véritable serre pour la culture de la marijuana, dans le grenier de sa maison. Et pour alimenter les grandes lampes et les panneaux réfléchissants, il avait jugé bon de connecter son système électrique à celui de l'éclairage public, il aurait ainsi volé l'électricité pour environ 7 000 euros. Pasquale Natale, 54 ans, de Caivano, déjà connu de la police, a été arrêté par la police locale. Lors d'un raid, l'armée a investi le grenier de sa maison, où ont été exposés une douzaine de plantes de cannabis de déjà environ 40 centimètres.
La serre était pleine avec deux lampes géantes de 600 watts.

24/02/16
Gragnano. Démantèlement d'un espace de vente de marijuana dans le centre de Gragnano. Antonio Carfora, 26 ans, fils du patron Nicola aka «o'  fuoco» condamné à la prison à vie et proche dans le passé du clan «Di Martino - Afeltra» des monti Lattari, a été arrêté.
Le raid a été effectué hier soir par la police qui a longtemps surveillée la vente de drogues dans les rues de la ville et plus particulièrement des mouvements Carfora. Carfora portait 20 grammes de marijuana, prêts à être vendus, et 350 € en espèces sur lui. Le nom de Carfora a acquis la notoriété il y a quelques années quand un chanteur néomélodique «saluant» Nicola «o' fuoco». Nicola Carfora a été condamné à la prison à vie définitivement pour l'assassinat de l'entrepreneur laitier Michele Cavaliere, tué en novembre 1996, «coupable» d'avoir refusé de payer le pot de vin au clan de Di Martino - Afeltra. 

24/02/16

Naples : la camorra dézingue aussi 36

Développement dans l'enquête sur la guerre qui menace la ville de Casalnuovo. La police a arrêté deux hommes pour un assassinat le 10 décembre dernier dans lequel Giuseppe Ilardi, un reprise de justice, a été abattu par un commando de 4 personnes. Onofrio Mosti, arrêté à Arezzo, et Giovanni Romano Gallucci, respectivement oncle et le neveu, tous deux déjà connus de la police et en particulier tous deux appartenant à la famille Gallucci, clan dominant sur le territoire de Casalnuovo. A seulement 22 ans, Giovanni Romano Gallucci a été victime d'une embuscade, où il a été blessé en septembre 2014. Pour cet incident ont été arrêtés deux jeunes hommes à la fois considéré comme proche du clan Veneruso.
Selon les enquêteurs, en fait, l'assassinat de Ilardi, l'embuscade échoué le jour du Carnaval, et la fusillade contre la maison d'Antonio Barone, un homme proche du clan Rea-Veneruso, tout ces événements seraient liés à une guerre entre deux groupes criminels opposés pour le contrôle du trafic de drogue. Mais il pourrait y avoir de nouveaux développements. 

25/02/16 
Quatre mandats d'arrêt pour assassinat ont été exécutés par la police dans l'enquête sur l'assassinat de Giuseppe Candela, surnommé «Peppe tredici anni», tué le 15 juillet 2009 dans une embuscade. Considéré comme un homme important de la faction criminelle maranese, il était progressivement devenu autonome. Pour cette raison, il a été puni de mort.
Le boss Giuseppe Polverino accusé d'avoir ordonné le crime lors d'un sommet tenu en Espagne où il était fugitif fait partie des 4 arrêtés. Polverino, déjà détenu pour d'autres infractions, s'est vu notifié de son arrestation en prison. Le 3 autres sont : Raffaele d'Alterio, Giuseppe Simioli et Biagio Di Lanno, ce dernier est devenu repenti. 

 

25/02/16 
Une histoire glaçante comme seule ma mafia peut en donner.  Celle de l'assassinat de Giuseppe Candela, 30 ans, le 15 juillet 2009 à Marano, lié aux Polverino, il a été tué sur ordre de son boss pour plusieurs incartades envers d'autres membres du clan. Le meurtre est l'oeuvre de Giuseppe Simioli (selon le repenti Di Biagio).
A l'époque Candela était rémunéré par le clan environ 2000 euros par mois. Il est d'usage de donner le salaire du mort à la veuve. C'est donc Simioli qui charge Antonio Granata d'aller porter non pas 2000 mais 5000 euros à la veuve. Simioli dit aussi à Granata d'annoncer à madame Candela qu'il ne sait pas qui a tué son mari. Toujours selon le repenti, Granata répète bien les mots de Simioli mais la femme de Candela n'est pas dupe et rétorque  «je sais que c'est Simioli qui a tué mon mari, ça ne peut être que lui, vous auriez pu lui laisser une chance». Plusieurs mois plus tard, le repenti raconte qu'il a vu qu'une nouvelle enveloppe de 5000 euros avait été donné à la femme. 
Salvatore Cammarota, Sabatino Cerullo, Carlo Nappi et Roberto Perrone ont également participé au meurtre de Candela.

26/02/16 
Claudio Riccardi, 48 ans, a été arrêté peu après 13h00 aujourd'hui, par des agents de police de «S. Giovanni-Barra» pour possession et trafic de drogue. 
L'homme a été vu par les officiers de police dans Via Comunale Ottaviano, en plein deal de drogue. L'acheteur, à la vue de la police, a fui dans la direction de Via Pazzigno alors que le trafiquant de drogue a été stoppé. Il a tenté inutilement de se débarrasser d'un sac, avec 9 doses d'héroïne, peine perdue. Une somme de 195 euros a aussi été trouvé. L'homme a été emmené à la prison «Giuseppe Salvia-Poggioreale». 

26/02/16 
Agressé en plein milieu de la nuit et à son domicile, sauvagement battu lui augurant une commotion cérébrale et une fracture de deux côtes. Un chauffeur routier a été et contraint de payer un pizzo à une personne se présentant comme un camorriste. Pour cet incident, qui a eu lieu le 12 décembre 2013, la police Arzano a notifié une ordonnance d'arrestation pour extorsion par la méthode de la mafia, de trois membres présumés du clan Moccia. Annicella Di Pasquale, 34 ans, Giuseppe Cimmino, 38 ans, et Marco La Cava, 49 ans.
Le juge d'instruction de Naples a confirmé l'arrestation pour les deux premiers et ordonné la même mesure de précaution pour la troisième personne.

27/02/16
Dix grammes de cocaïne caché dans le rectum, sur des accusations de possession à des fins de trafic de drogue, Edoardo Nocella, a été arrêté par la police d'Ischia. Après une fouille corporelle, qui a été suivi par un examen radiologique à l'hôpital Rizzoli à Lacco Ameno, il a été établi qu'il était en possession de dix grammes de cocaïne dans le rectum.

27/02/16
Onofrio Mosti et Giovanni Romano Gallucci, respectivement cousin et neveu ont été arrêtés l'un à Arezzo dans une pizzeria alors qu'il regardait un match du Napoli et l'autre chez lui à Casalnuovo. Ils étaient recherchés pour l'assassinat le 10 décembre de Giuseppe Ilardi, 26 ans, un affilié du clan Rea-Veneruso, en guerre contre les Piscopo-Gallucci.
Onofrio est le fils du défunt boss Vittorio Gallucci.

29/02/16
17 arrestations au sein du clan Vanella Grassi pour possession et trafic de drogue. Saisie de 30 kilos de drogue.

 

(Sources Il Mattino, NapoliToday, Crimorg, l'Espresso, Il Roma)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Camorra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages