Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 15:33

Deux frères de 23 et 30 ans, Giuseppe et Vincenzo Falduto ont disparu depuis le 30 juin. Proches de la mafia montréalaise, les 2 frères sont connus de la police, notamment Vincenzo pour des affaires de détention d’armes. Leurs parents ont lancé un appel pour avoir retrouvé ne serait ce que leurs corps.
Le 2 juillet à Laval (banlieue de Montréal), Ferdinando Belmonte, 22 ans, est tué par balles. Il semble lié au parrain Rocco Sollecito et à son réseau de paris illégaux. A son domicile, les policiers ont découvert de l’argent liquide et de la cocaïne. Un suspect est arrêté en octobre à Kitchener, Ontario, Mitchell Robert Cousins, 29 ans.
Le 17 juillet, Piero Arena, 58 ans, est libéré en conditionnelle. En avril 2011, il avait été arrêté pour avoir projeté d’importer de la cocaïne au Canada depuis la Colombie, le Venezuela et la République Dominicaine. 
Il est présenté comme un proche du «Gang de l’Ouest» et du clan Cotroni (clan calabrais).

Assassinat de Ferdinando Belmonte (TVA Nouvelles)

Assassinat de Ferdinando Belmonte (TVA Nouvelles)

Marco Pizzi, 46 ans, a échappé à un règlement de comptes le 2 août à Montréal-Est. Il a réussi à s’enfuir à pied et les 2 hommes armés ont tenté de le poursuivre, avant également de prendre la fuite. Aucuns coups de feu n’a été tiré. Considéré comme un proche de Toni Callocchia, abattu en décembre 2014, Pizzi serait un important importateur de cocaïne pour la Mafia montréalaise. 
L’enquête sur cette affaire a permis l’arrestation de Kevin Rochebrun, 25 ans, lié à un gang de rue. 
Début octobre, les frères Pietro et Salvatore Scaduto ont été condamnés à la prison à vie par un Tribunal de Palerme. Ils ont été reconnus coupables des meurtres de Juan Ramon Fernandez et Fernando Pimentel, deux mafieux canadiens abattus le 9 avril 2013 à Bagheria (province de Palerme). 
Le 8 octobre, Steven Constantinou, 22 ans, disparaît corps et biens. Il est présenté comme un proche de Giuseppe «Closure» Colapelle, abattu en mars 2012. C’est à la suite de ce meurtre que Constantinou se serait équipé d’une arme, avec laquelle il est interpellé en 2013. Il se trouvait en compagnie de Carlo Colapelle, frère de Giovanni, en mai 2014, quand ce dernier est arrêté à la frontière entre le Canada et les Etats-Unis dans le cadre de l’opération Lycose contre la contrebande de tabac. Son corps est retrouvé le 31 octobre dans le coffre de sa voiture.
En fin d'année 2016, la police a informé officiellement Nicola «Nick» Spagnolo, 41 ans, qu’un «contrat» aurait été lancé contre lui.

Steven Constantinou (CTV Montreal)

Steven Constantinou (CTV Montreal)

Vincenzo Spagnolo, réputé pour avoir été le «plus fidèle lieutenant» de Vito Rizzuto, défunt parrain de la mafia montréalaise, a été abattu par balle, le 15 octobre à Laval. 
La victime, âgée de 65 ans, était considéré comme le confident et le bras droit du parrain lorsqu’il est revenu de son emprisonnement dans le Colorado, en 2012.
Cet assassinat vient une nouvelle fois totalement affaiblir le clan Rizzuto, dont les membres commencent à se compter sur les doigts d'une main.
«Il ne reste plus beaucoup de visages connus. Un des seuls survivants c’est le fils cadet de Vito, Leonardo Rizzuto, qui est en prison. Et il doit actuellement être soulagé d’être dans sa cellule», souligne Pierre de Champlain, spécialiste du crime montréalais, au journal La Presse.
Le nom de Vincenzo Spagnolo avait été cité dans des documents du projet Colisée, qui ont été présentés dans le cadre de la Commission d’enquête sur l’octroi de contrat dans la construction.
Le fils de Vincenzo Spagnolo, Nicola, siégerait d’ailleurs au sein de la nouvelle table mafieuse qui gère les activités de l’organisation, où il serait chargé du secteur de la construction.
Il aussi géré plusieurs cafés de Laval au nom des Rizzuto, cafés qui servaient aussi à instalelr des machines de loterie vidéo qui leur permettait de toucher 22% des gains des machines via Loto-Québec.
Selon les autorités, 64 établissements disposant de licences pour des machines à sous sont clairement liés au crime organisé (Mafia montréalaise, gangs de motards et gangs de rue).
Face à cette instabilité, la police a mené 5 perquisitions aux domiciles de proches de la Mafia, comme Steve Ovadia, considéré comme un homme de main du parrain Stefano Sollecito, ou Charles Chouchani, travaillant pour Ovadia. Par ailleurs, les policiers suivent de très près la posture d’Antonio «Tony» Mucci, 61 ans. Approché par le clan Rizzuto pour prendre la tête de la Mafia de Montréal, il aurait décliné la proposition, jugeant la situation trop instable.

Vincenzo Spagnolo (La Presse)

Vincenzo Spagnolo (La Presse)

Si la Mafia traditionnelle connait revers sur revers, c'est l'inverse pour les Hells Angels, qui eux surfent sur les succès.
L'opération SharQc (voir épisodes précédents) est en train de terminer en un gigantesque flop judiciaire. Les Procureurs ont demandé l’arrêt des poursuites et le retrait des mandats d’arrêts contre 8 membres de l’organisation en fuite. Ces membres pourraient donc, sous peu, rentrer chez eux, librement. Il s’agit de : Michel Bergeron, 60 ans ; Gaetan Brisebois, 46 ans : Antonio Costella, 54 ans, tous du chapitre South ; Marcellin Morin, 49 ans du chapitre de Trois-Rivières ; Marc Bordage, 53 ans, du chapitre de Québec et Luc Émond, 49 ans, associé du chapitre de Montréal. Le dernier Hells Angels en cavale est Mario Bergeron, 52 ans, du chapitre de Québec, mais il est présumé mort depuis 2008. 
Selon les policiers québécois, le gang de motards aurait détrôné la Mafia montréalaise au sommet du crime organisé québécois. 
Le club de motards a créé une sorte de «superstructure» rassemblant les 3 chapitres actuellement ouvert au Québec (Montréal, Trois-Rivières et South). On compterait 80 membres, sans compter les clubs-écoles (160 membres) travaillant directement pour eux. Les Hells Angels québécois disposeraient d’un «comité de décideurs» composé de Mario Brouillette, Martin Robert et les frères Sylvain et François Vachon.


La puissance du gang lui permet de contrôler environ 80% du territoire du Québec, mais aussi des territoires au Nouveau-Brunswick et même d’étendre son influence en Ontario. Leur force permet d’imposer une «taxe» de 10% sur les activités criminelles se déroulant sur leurs territoires. Même si les relations sont cordiales avec les mafieux, ceux-ci doivent aussi, dans certains cas, payer pour leurs commerces situés sur le territoire des motards. Le refus de payer cette dime explique plusieurs affaires de règlements de comptes, y compris contre leurs «frères» Hells Angels Nomads de l’Ontario. Ca expliquerait les fusillades contre Martin Bernatchez, Président des Nomads Ontario, blessé le 12 août, et contre Philippe «Crazy» Boudreault, blessé le 16 avril. 
En fin d'année, les Hells Angels ont fêté le 39ème anniversaire de la création du chapitre Montréal, le premier chapitre créé au Canada le 5 décembre 1977, dans l’Hôtel de la Rive dans la banlieue de Montréal. A cette occasion, les policiers ont noté la première sortie publique du chapitre Nomads du Nouveau-Brunswick, créé récemment par des membres de chapitres québécois. Des motards portant des couleurs «Quebec City» ont aussi été vus, preuve de la réactivation du chapitre Hells Angels de Québec, 7 ans après sa fermeture.

(Huffington Post Canada)

(Huffington Post Canada)

Durant tout ce temps, les tentatives de coups de pression se multiplient et les principales cibles sont les cafés et bars à striptease régulièrement incendié ou vandalisé ur fond de contrôle des paris sportifs.
Le 9 septembre, le café italien «Empire» a été ciblé par un incendie ; le même jour, des inconnus ont tenté de vandaliser le restaurant voisin Dilallo, appartenant à Vito Salvaggio et à Leonardo Rizzuto. 
3 jours plus tard, le café «Bellerose» (que fréquente de Desiderio Pompa, 39 ans, un «soldat» de la Mafia en charge des paris illégaux) est visé. Dans la nuit du 14 au 15 septembre, c’est le restaurant «Liège» (fréquenté par des trafiquants d’héroïne liés à la Mafia), appartenant à Haralambos «Bobby» Labos, frère de Costa Labos, inspecteur-chef aux affaires internes de la police de Montréal et enfin, le 15 septembre, un cocktail Molotov est jeté dans les locaux du commerce de distribution alimentaire John & Dino (ayant appartenant à Agostino Cuntrera, abattu en juin 2010). Un message hostile au clan des siciliens aurait été retrouvé dans une bouteille près du café Empire et du restaurant Dilallo.
A Montréal, c'est le club de strip-tease «Solid Gold» qui a été la cible d’une tentative d’incendie qui a fait peu de dégâts. Quelques semaines plus tôt, les pompiers avaient du intervenir pour éteindre une voiture en feu sur le parking du «Solid Gold». L’établissement était considéré comme le QG de Moreno Gallo. Le club était ensuite passé sous le contrôle de Stefano Sollecito. 

(La Presse)

(La Presse)

Dans la nuit du 26 au 27 novembre dernier, un incendie, a détruit le restaurant «Linguini» dans l’ouest de Montréal. Salvatore Rubbo, un des propriétaires, a été associé il y a plusieurs années avec Leonardo Rizzuto, seul fils vivant de Vito Rizzuto. 
La police a aussi relevé qu’un ancien employé, jusqu’à récemment, était Danny «Danny Arm» De Gregorio, 48 ans, qui a été condamné il y a quelques jours à 32 mois de prison pour détention d’arme.
Ce restaurant avait accueilli début octobre une réunion d’une vingtaine de convives, au nombre desquels Dominic Violi et Michel Cotroni. «Héritiers» de grands noms du crime organisé calabrais au Canada.
Deux affaires d’incendie volontaire ont aussi ciblé des immeubles liés à des proches du boss mafieux Marco Pizzi. L’immeuble avait déjà été visé en 2012 par deux incendies criminels, il appartenait alors à Domenico Arcuri, autre boss de la Mafia montréalaise. Moins de 72 heures plus tard, un incendie a touché une salle d’exposition d’un commerce de voitures d’occasion, appartenant à un membre de la famille de Pizzi.
Au 21 décembre 2016, les services de police de Montréal ont recensé 12 incendies et une tentative d’incendie liés à la Mafia montréalaise, dont 12 depuis le début de septembre 2016. Ce type d’incendies était au nombre de 7 en 2015 et de 9 en 2014. 11 de ces incendies ont visés le clan des Siciliens (dont 4 liés à Marco Pizzi) et les 2 autres leurs ennemis. 

Marco Pizzi (Canoe)

Marco Pizzi (Canoe)

Du côté des gangs de rue, pour une fois ça bouge pas trop, on apprend juste que même s’il a été expulsé du Canada par la Commission de l'immigration en 2014, Richard Goodridge, un ancien proche des Hells Angels était déjà de retour en juillet à Montréal.
A l’occasion des enquêtes Magot et Mastiff, menées en novembre dernier, les policiers ont découvert que le parrain Vito Rizzuto avait ordonné à ses hommes d’enlever le chef de gang Ducarme Joseph pour ensuite le torturer, l’accusant d’avoir participé au meurtre de son fils, Nick Rizzuto Jr, abattu le 28 décembre 2009.
Et début décembre, le procès d'Arsène Mompoint, 43 ans, surnommé «BM» («Big Mouth») et considéré comme le chef du gang «Unit 44», affilié aux Bloods, commence. Plusieurs membres du gang avaient été arrêtés, accusés du meurtre de Gaétan Gosselin, bras-droit du caïd Raynald Desjardins, abattu en janvier 2013. 
En septembre 2015, la police de Montréal recueille des renseignement sur Mompoint : il aurait reçu un «contrat» pour un règlement de comptes. Le 18 septembre 2015, Marco Campellone, 24 ans, est abattu. Les policiers reliaient également Mompoint à un trafic de cocaïne et à un trafic d’héroïne géré par le boss mafieux Salvatore Scoppa. Le chef de gang avait comme ambition de remplacer Gregory Woolley.

 

Sources (La Presse, JDM, Canoe, TVA Nouvelles, Huffington Post Canada)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Mafia Canada
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages