Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 13:34

On aurait pu en choisir bien d’autres mais nos collègues s’en chargeant très bien, on s’est rabattu sur une personnalité qui n’attire pas les foudres proportionnels à sa présence médiatique !

Voyage au pays de Mr Thiriez ou la fantasmagorie tutoie les sommets féeriques de Walt Disney.

 

Eu égard à sa récente interview dans l’édition du Parisien du jeudi 24 septembre (interview introuvable désormais sur le net donc pas de lien désolé),  cela méritait un article car en peu de choses et bien malgré lui il met en exergue tout le malaise ambiant au sein du football français et de ses tribunes en particulier !

Une dichotomie du discours relayé par une bonne dose de mauvaise foi, rajouté une totale inculture football et vous obtenez un discours formaté (ce qui n’est pas un scandale en soi) et puérilement sécuritaire !

 

Tout d’abord, Mr Thiriez nous rappelle au cas ou on l’aurait oublié que l’Angleterre est l’exemple ultime non pas au matière de passion mais de répression cela va de soi, on ne peut parler des tribunes sans passer par le prisme de la répression selon lui.

 

Pour quelqu’un qui pourtant s’est fendu lors de différentes réunions il y a plus de deux ans avec un collectif d’ultras de L2 d’un « l’Angleterre n’est pas mon modèle » ça laisse songeur.

 

Cela fait des années qu’ils ressort le même discours, et donc qu’il ressasse les mêmes erreurs.

Pour lui en France il y a un problème car il n’y a pas eu 3000 ids (ndm interdiction de stade) comme en Angleterre, et oui tant qu’il n’y aura pas 3000 ids comme au pays de la perfide Albion les stade français resteront des petits Bagdads en puissance !

Or comparer la ferveur, ou plutôt pour être plus clair, le taux de remplissage des stades anglais avec ceux des stades français revêt un souci de taille car ils n’ont aucune commune mesure. La ou on parle d’un pays ou les trois quarts des stades de 1ère division font moins de 25 000 places et ou le taux de remplissage est famélique (et là on parle que de la L1), le comparer avec un championnat ou ce taux avoisine les 96% (en légère baisse depuis deux ans il est vrai), il faut être un brin à côté de la plaque !

Car oui il y a forcément un premier lien entre le nombre de gens fréquentant les stades et les ids cela coule de source !

Inutile non plus de rappeler le passé des tribunes anglaises et la forte culture hooligan émanant de cette grande île, ce serait une gageure !

 

Mr Thiriez en oublierait presque toutes les autres mesures liberticides pour obtenir ces 3000 ids, de la délation la plus abjecte aux caméras de surveillance scrutant chaque centimètre carré jusqu’à empiéter sur la vie privée des Anglais en passant par une hausse substantielle (euphémisme) du tarif des places et des abonnements, mettant à la porte du stade des millions de fans, mais qui ce soucie des prolos après tout….

Sans oublier aussi des mesures plus intelligentes comme la formation des policiers permettant un nombre minimum d’agent pour un maximum d’efficacité (on est loin des 2000 policiers pour les gros matchs français alors que ceux-ci ont un nombre restreint d’éléments perturbateurs à gérer). 

Et pourtant il aurait tout à gagner à arrêter d’alimenter la fantasmagorie que développent les médias sur les stades de foot français en amalgamant des faits qui se passent hors de nos frontières ou en faisant passer un fumigène pour une arme de destruction massive.

Cette malhonnêteté intellectuelle est chronique est hélas trop répandue dans les discours politiques (cf la dernière interview de Rama Yade à « la dépêche » d’ailleurs à remarquer la similitude du discours avec celui de Thiriez sur certains points link).  Venant d’une personne qui ne connaît rien au foot (certes cela n’empêche pas…) les discours démago ont plus d’attrait clientéliste que la bonne foi de prime abord et c'est bien dommage.
Néanmoins si Rama Yade consent à rencontrer TOUS les acteurs du football et donc les supporters elle y gagnerait en crédibilité et en connaissance intrasèque des tribunes, ce qui serait un moindre mal.

On ne peut pas apprendre à connaître les stades que par le prisme de la violence, c'est inique et injuste.
La mort de Brice Taton ne peut justifier un tel appareil répressif sur un monde qu'il cotoyait lui même, sans violence mais avec passion et pour laquelle ce monde lui a rendu hommage malgré le refus des autorités de lui accorder la moindre minute de reccueillement (à part pour le match télévisé du dimanch soir).
On ne peut pas amalgamer la mort d'un homme et l'utilisation de fumigènes, on ne peut pas parler de situation de violence pour des pétards en France et la mettre au même niveau que la mort de Brice en Serbie. C'est insulter sa mémoire que de le faire et c'est surtout d'un clientélisme abominable.

Le problème de ce genre d’interview c’est que sont les seules existantes transformant cela en débat à sens unique et alimentant les rumeurs les plus folles sur la supposée violence des stades français! Je vous propose ce lien (link) afin de vous faire une autre idée de la teneur du débat, il s'agit d'une série de plusieurs articles sur le monde ultra, la répression, la vision du foot moderne et le folkore des tribunes.


Dépassons un peu le cadre de l’interview à présent et attardons nous sur les autres incohérences de Mr Thiriez, n
otamment en ce qui concerne la L2.

En effet depuis plusieurs années, les amoureux du foot de L2 (déjà peu nombreux) doivent goûter à la joie des matchs le vendredi et le lundi soir.

Mesure totalement incompréhensible puisque seulement mise en place pour plaire aux diffuseurs en l’occurrence Eurosport. Un match de L2 ne peut se dérouler le week-end sous le prétexte fallacieux qu’il ne peut subir la concurrence de la L1 !  C’est en toute logique qu’on pense qu’un supporter d’un club de division inférieure préfèrerait regarder un match (à la tv ou au stade) de 1ère division plutôt que le match de son équipe de cœur ou de sa région ben voyons !

Bref pour le supporter de L2 il faut limite poser un jour de congé pour suivre son équipe à l’extérieur (mais oui quelle idée aussi d’aller encourager son équipe dans un autre stade) et à domicile il faut rentrer du boulot rapidos, autant dire que voir une famille dans un stade de L2 est presque un exploit et pourtant c’est ce que Thiriez souhaite le plus chèrement au monde….voir des familles au stade !

 

Car Frédéric Thiriez est un humaniste, si si, il veut des enfants dans les stades et s’agace que des supporters les mangent ou pire le empêchent d’apprécier les matchs !

Oui le président de la LFP veut des stades avec des familles à 21 h le dimanche soir, et des stades ou chacun aurait le droit de s’asseoir pour manger tranquillement sans qu’une fumée de fumigènes ou d’autres substances ne perturbent le goût de la lotte du client vip !

On se moque mais ce genre de précautions est tellement frivole que ça vaut bien une blague.

Il angoisse que des incidents liés aux fumigènes ne tuent des gens un jour, il est sensible sûrement dû à son passé d’avocat de la Seita entreprise humaniste s’il en est !

 

Une petite anecdote savoureuse !

En 2005/2006 lors d’incidents entre supporters parisiens et qui méritaient que l’on prenne ça au sérieux, le ministre de l’Intérieur de l’époque Mr Sarkosy avait organiser une réunion entre les différents protagonistes et témoins de ces incidents !

Lorsqu’il fut décidé d’une solution Mr Thiriez proposa un système de billetterie géré par les associations elles mêmes, un système existant déjà à Marseille mais qui entraîne pas mal d’irrégularités (qui seront développés dans un autre article), sur ce refus catégorique des associations parisiennes et….de Mr Sarkozy qui se fendra d’un laconique « non merci, les magouilles à Marseille on connaît ».

Malgré ce désaveu Mr T. pense toujours que ce système est le meilleur, pour preuve sa visite lors d’un match dans la zone des south winners, groupe ultra marseillais qui fêtaient ses 20 ans. Ce groupe leader hégémonique du stade, aux méthodes musclée et très décriés bien que peu inquiété par les médias, est un des interlocuteurs privilégiés de Frédéric.

 

Dernier camouflet en date, SA coupe de la ligue fait l’objet d’une campagne de dénigrement de la part du public tout d’abord à base de boycott de matchs et de banderoles de protestation ainsi que de la presse notamment de l’Equipe (qui au passage oublie de préciser que les précurseurs dans la lutte contre cette coupe sont les groupes ultras français).

Même les décideurs et diffuseurs (pléonasme) du football hexagonal trouvent cette compétition peu attractive malgré ses réserves France Télévisions s’est vu attribué la diffusion exclusive pour trois saisons !

 

On finira sur cette « bonne » nouvelle pour le football français !

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages