Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 16:25

01/04/14

Les carabiniers ont intercepté 2 véhicules à plaques allemandes au nord de Naples. 13Kg d'«amnesia» (cannabis mélangé à de l'héroïne ou de la méthadone) ont été trouvés à bord. 2 italiens, 1 turc et 1 allemand d'origine turque ont été arrêtés.

 

03/04/14 

13 mandats d'arrêts ont été émis par les autorités anti-mafia à Naples pour extorsion et concurrence déloyale dans le secteur de la distribution de carburants. Parmi les personnes interpellées figurent Nicola Cosentino, ancien sous-secrétaire à l'Economie (2008-10) dans un gouvernement Berlusconi, ainsi que ses frères Giovanni et Antonio. Les frères Cosentino sont des hommes d'affaires, particulièrement présents dans le secteur des carburants. Dans cette affaire figurent également d'autres frères, Pasquale et Antonio Zagaria, frère de Michele Zagaria, un des parrains des Casalesi. Avec le soutien de Camorra et l'aide de fonctionnaires de la Région et de la commune de Casal di Principe et des employés de la société pétrolière Q8, les Cosentino ont bénéficié de permis et de licences d'exploitation de stations-services de manière très rapide, alors que leurs concurrents étaient freinés par ces mêmes administrations.

Né en 1959 à Casal di Principe, Nicola C., est en odeur de mafia depuis plusieurs années, accusé par plusieurs repentis d'être le référent politique du clan des Casalesi. Selon un tueur de la Camorra, Cosentino est à la disposition des Casalesi au moins depuis 1996, quand il a demandé l'aide du clan pour son élection comme député de forza italia. En 98, un autre repenti l'identifie comme le courrier de Francesco Schiavone un des principaux caïds des Casalesi, rôle confirmé par le frère du parrain. En  février et avril 2008, deux nouveaux repentis le désignent comme le point de contact pour les marchés publics, et notamment pour le domaine des ordures. En tant qu'entrepreneur, Cosentino s'était longtemps vu refusé le certificat anti-mafia. C'est finalement la préfète Elena Stasi qui le lui a accordé. Stasi est devenue députée du PDL, élue avec le soutien de Cosentino. Du fait de ses liens mafieux il a été écarté du PDL en 2013. Il a alors créé le parti «forza campania» dissident du PDL. Arrêté le 15 mars 2013 pour association mafieuse et corruption aggravée, Cosentino a été libéré le 26 juillet pour être placé aux arrêts domiciliaires, avant que cette mesure soit levée le 8 novembre. Depuis il est en attente de son procès.

 

04/04/14

Par décision du Conseil des Ministres italien, la commune de Battipaglia (51000 habitants dans la province de Salerne) a vu son conseil dissous pour infiltration mafieuse. En mai 2013, lors d'une opération anti-mafia, Giovanni Santomauro, maire de Battipaglia, avait été arrêté, accusé de trucages d'appels d'offres au profit de clans camorristes. C'est la 243 ème dissolutions de conseils municipaux dans le pays depuis la promulgation de la loi.

 

05/04/14

La police a démantelé un réseau de ventes de stupéfiants à Torre Annunziata. Une ordonnance de placement en détention provisoire, délivré par le juge d'instruction en charge de l'enquête, à l'encontre de Francesco Cirillo, 59 ans, actuellement incarcéré dans une autre affaire, Rosa Riso, 52 ans, et Giovanna Miranda, 58 ans, tous trois soupçonnés de possession et de trafic de drogues. «L'espace de vente» se trouvait dans la zone du parc Apeca dans le centre historique.

 

05/04/14

Une opération de la police a interrompu une réunion au sommet du clan Licciardi dans le quartier de Secondigliano. Parmi les personnes arrêtées, cinq personnes détenues dans divers postes liés au Licciardi: Paulo Abbatiello, 47 ans, Raffaele Prota, Pietro Izzo, 50 ans et un homme de 31 ans de Melito. Dans l'intervention agité Prota et Izzo ont résisté à leur arrestation pour pouvoir fuir mais ont néanmoins été immobilisés, ils ont blessé des agents publics causant des contusions nécessitant pour deux policiers 5 et 10 jours d'ITT. Paulo Abbatiello a été arrêté pour défaut de se conformer à la surveillance spéciale ayant été trouvé en compagnie de quatre autres délinquants.

Paulo Abbatiello

07/04/14

Moments de terreur, peu après 23h30, Via Salvator Rosa à Naples. Un condamné a été blessé d'une balle à la poitrine. Luigi Polverino, repris de justice de 47 ans actuellement sous surveillance particulière. L'homme a indiqué qu'il a été agressé par deux inconnus qui, selon lui voulait voler son scooter. Mais cette version est sujette à vérification par la police. Polverino vit  dans Quartiere Spagnoli, et semble avoir aucun lien de parenté avec la famille du même nom active dans le domaine de Marano. Le blessé a été hospitalisé dans un état critique, mais son pronostic vital vie n'est pas engagé. 

 

07/04/14

L'ingénieur Nicola Caterino est impliqué dans les événements relatifs à la construction du centre commercial "Il Principe" de Madonna di Briano. Le centre commercial "Le Prince", à Madonna di Briano, ne sera jamais construit, mais pour sa réalisation de nombreux hommes politiques locaux s'était donné beaucoup de peine. Pour mener à bien les relations entre les hommes d'affaires et les politiciens, l'ingénieur Nicola Caterino, un ami du maire de Casal di Principe Cipriano Cristiano, qui a eu des contacts avec des hommes politiques au niveau national et qui, selon les enquêteurs, avait "un intérêt particulier à ce que la réalisation du chantier soit attribué au clan des Casalesi".

Ce centre commercial, ou plutôt la possibilité de le construire, promettait de créer des emplois et de conquérir des voix aux élections municipales et pour le faire paraître réel il a également été entrepris un chantier fictif avec l'utilisation de fonds accordés aux entrepreneurs Frusinati par des membres de la criminalité locale. L'investissement prévu était de 43 millions d'euros pour les employeurs impliqués dans la fabrication du centre commercial "Il Principe".

Le procureur Giuseppe Borrelli a montré que l'ingénieur Nicola Caterino était un pion du clan Casalesi afin de tisser des relations entre les entreprises, l'aile militaire de la faction Schiavone et Bidognetti et la classe politique, est donc un concurrent en dehors de la Camorra, les agents Dia ont réalisé une saisie des biens valant environ 13.000.000 € attribuables à Di Caterino, qui était à la tête du bureau technique municipal de Casal di Principe. L'entreprise de construction Vian srl a été saisi, ainsi que les entreprises de construction et de l'immobilier Cas.Rib commerciale srl et trois véhicules et six comptes courants.

La saisie proviennent d'enquêtes que le Département des enquêtes anti-mafia de Naples a joué et qui s'est terminée par l'exécution d'une ordonnance provisoire visant 57 personnes pour des infractions telles que l'extorsion, la perturbation des opérations, complot, corruption électorale, la fraude contre l'État, abus de pouvoir, faux, blanchiment d'argent. Toutes ces infractions sont aggravés pour complicité avec le clan Casalesi.

 

08/04/14

Douze personnes ont fini avec des menottes à Mondragone à la fin d'une enquête, initiée en 2012, qui a permis aux enquêteurs de reconstituer une activité d'extorsion illégale menée par des membres du clan Fragnoli-Gagliardi, actif dans leur propre ' zone de Mondragone. Grâce à la collaboration de deux des victimes, un agent d'assurance et un marchand de vêtements, les policiers ont révolté suffisamment de preuves. Le groupe de la mafia, était en mesure d'obtenir des polices d'assurance pour les voitures et des vélos gratuitement et exigeait des pots de vin à l'ouverture de nouvelles activités économiques à coup de menaces et, dans certains cas, l'utilisation d'armes à feu, comme indiqué dans la vidéo diffusée par la police. Les bénéficiaires de ces mesures étaient: Salvatore Aliberti, Rita Caramanica, Giovanni Cascarino, Tommaso Della Valle, Antonio Gallo, Donatella Licheri, Antonio Miragli, Antonio Race, Achille Pagliuca, Vincenzo Palumbo, Alessandro Sbordone, Antonio Sciaudone, Vincenzo Somma, Anna Somma et Antimo Verde. Neuf d'entre eux ont fini en prison, et trois en résidence surveillée, cependant, il a été décidé  d'une interdiction de séjour en Campanie. Les charges présumées, pour diverses raisons, sont blessures, dommages, extorsion, possession et port d'armes à feu dans les lieux publics, avec la circonstance aggravante d'association mafieuse.

 

09/04/14

Neuf personnes ont été arrêtées à Santa Maria a Vico par la police à Caserta à la fin des enquêtes délicates qui ont été établies à partir d'une série de comportements illégaux dans l'administration municipale dans la province de Caserte, relative à un contrat de plus de 4 millions d'euros. Selon l'accusation, la municipalité de Santa Maria a Vico aurait accordé le contrat pour l'élimination des déchets urbains, pour une période de 3 ans, les entreprises appartenant à l'entrepreneur Angelo Grillo, déjà impliqués dans une enquête sur d'autres contrats attribués par l'ASL Caserta concernant le clan Belforte Marcianise et examinés par les enquêteurs, contrats obtenus bien que n'ayant pas les exigences de base pour les obtenir.

La société est impliquée dans «Fare Ambiente», basée à Ciampino, qui a duré jusqu'en Novembre 2013, les services d'hygiène en milieu urbain dans les municipalités de Caserta telles que Galluccio, Presanzano, Vairano Patenora, Conca della Campania, Marzano Appia, Capodrise et Santa Maria a Vico.

Parmi les neuf personnes menotté figure notamment Angelo Grillo, l'adjoint au maire de Santa Maria a Vico, Ernesto Savinelli et le chef du bureau technique, Pio Affinita. Ce dernier, tel que reconstitué par les autorités, serait récompensé par un service sexuel payé par le Grillo: 500 € pour une escorte cubaine qui a été vu avec Affinita dans un hôtel de la capitale. L'adjoint au maire, cependant, recevrait en échange de la faveur une promotion pour sa nièce. Les suspects sont accusés d'entrave diverses, abus de pouvoir, corruption et prostitution, les infractions aggravées par la méthode de la mafia.

 

10/04/14

Naples, guet-apens. Francesco Balestrieri, 44 ans a été tué par balles, il était connu des services. Balestrieri a été tué pendant qu'il se trouvait Via Pallucci dans le quartier Pianura, à bord d'un scooter à 3h du matin. Il était lié au clan Lago.

 

11/04/14 

Les carabiniers et la Direction des Enquêtes Anti-Mafia ont démantelé un trafic de déchets lors de l'opération «Black Land». Des opérations ont été menées dans les provinces de Foggia, Caserte, Avellino et Benevento. 14 personnes (certaines liées aux Casalesi) ont été interpellées. Elles géraient des sociétés actives dans le secteur du transport et de la gestion des déchets. Des biens estimés à 25 millions d'euros ont été saisis : sociétés, moyens de transport, décharges,... Plusieurs lieux de décharges illégales ont été mis à jour.

 

13/04/14

La police Vomero-Arenella a arrêté Urbano Zullo, 35 ans, destinataire d'un mandat d'arrêt délivré le 7 Avril 2014 pour vol à la portière. Selon l'enquête menée par l'homme de la police serait responsable de plusieurs vol de smartphones. La police a recueilli des plaintes détaillées des victimes, il a été identifié  comme l'auteur possible des agressions Via Mario Fiore, Via Scarlatti, Via Roma, Via Simone Martini Montesanto et Via Bernini. 

 

15/04/14

Dix personnes, qui seraient affiliés à un nouveau clan camorriste, appelé Amodio-Abrunzo, ont été arrêtés ce matin par la police. Les charges retenues contre eux sont association mafieuse, complot d'assassinat aggravée par la méthode mafieuse. Les soldats du clan Amodio-Abrunzo sont particulièrement opposition au clan Cuccaro, qui, auparavant assurait le leadership dans le quartier de Barra mais qui depuis quelques années se voyait disputer cette place par d'autres clans. Les 10 personnes arrêtés seraient lié à l'assassinat de Giovanni Bottiglieri, prétendument affilié au clan Cuccaro, qui avait été tué en plein jour le 23 Octobre 2013, dans une embuscade dans un salon de paris.

Cette embuscade selon les enquêteurs qui a déclenché la rupture de l'équilibre entre clans locaux, ouvrant la voie à une faide que les arrestations d'aujourd'hui pourraient apaiser. Preuve des préoccupations des policiers, la tentative d'assassinat, il y a dix jours à peine, à l'encontre du  patron Salvatore Abrunzo (qui est un des hommes arrêtés ce matin). Son frère Ciro a été assassiné à 29 ans en Juin 2012 dans une autre embuscade dans laquelle mourut aussi Franco Gaiola, 58 ans.

 

16/04/14

Les carabiniers italiens avec le concours des autorités françaises, ont interpellé à Nice Antonio Lo Russo, 33 ans, considéré comme le chef du clan Lo Russo de Secondigliano. Il était recherché depuis mai 2010, après sa condamnation à 20 ans de prison pour association mafieuse et trafic de stupéfiants. Inscrit sur la liste des 100 mafieux les plus recherchés d'Italie, il a été interpellé dans un café avec son cousin Carlo Lo Russo, recherché pour homicide et un 3 ème italien, entendu comme témoin. Antonio a pris la succession de son père à la tête du clan après que ce dernier, Salvatore, ait décidé de se repentir. Son oncle Mario a été blessé par balles lors d'un règlements de comptes à Naples début mars (son garde du corps a été tué). Antonio avait été repéré au bord du terrain du stade San Paolo de Naples lors de la rencontre Naples-Parme le 10 avril 2010. Ce match gagné par Parme 3-2, est considéré comme un match qui aurait pu être truqué dans le cadre de paris sportifs.

 

16/04/14

Le mois dernier, il avait réussi à échapper à une opération de police, qui avait mené ses quatre complices en prison, tous affiliés au clan Moccia. Claudio Carbone, 41 ans, de Casoria, a été appréhendé par la police pour extorsion de fonds par méthode mafieuse. Le  12 Mars ses quatre complices: Salvatore Barbato, 47 ans, Mauro Bencivenga, 44 ans, Raffaele Bencivenga, 48 ans, et Carlo Verde, 31 ans, entrepreneur, qui a introduit ses complices sur les chantiers de construction. Les enquêtes de la police avaient documenté les activités d'extorsion mis en place par le groupe criminel contre les utilisateurs de vidéo poker forcé de payer des montants mensuels variant en fonction de l'équipement installé, un entrepreneur en construction devait payer l'exécution de travaux de réaménagement, ainsi que d'au moins quatre opérateurs commerciaux à qui a été imposé le paiement d'un montant jusqu'à mille euros par mois.

 

17/04/14

Ils avaient organisé un réseau de trafic de drogue entre Naples et Matera. Quatre hommes, dont deux au casier judicaire vierge, ont été arrêté. Les enquêtes ont permis d'identifier Antonio Maddaloni, 26 de Naples, qui a servi de lien entre de Matera (dont i lest originaire) et Naples. Maddaloni était chargé d'approvisionner les «marchés»  en drogue. Pour ses mouvements Maddaloni Fiat Bravo voiture le matin et avec d'autres personnes, vous aurait à supporter Miano, pour s'approvisionner en médicaments. La police a donc contrôlé deux voitures dans le Latium près de l'ancienne brasserie Peroni. A bord de la 1ère voiture se trouvait trois personnes (dont Maddaloni), au bout de quelques minutes et après avoir conversé avec les occupants de la Fiat Bravo, les policiers ont intercepté une deuxième voiture conduite par Carlo Perillo où il a été trouvé et saisi une quantité de haschich d'un poids total de 20 kg contenue dans un sac. À la lumière des conclusions Perillo et les occupants de la Fiat Bravo, Maddaloni, Larizza Nunzio, 36 ans de Matera, connu de la police pour des infractions relatives aux drogues et Giuseppe Schettini, 30 ans de Bernalda (Matera), connus pour des crimes contre la propriété, ont été arrêtés pour possession aux fins de trafic de stupéfiants et ont été conduits à la prison de Poggioreale. 

 

17/04/14

La police a arrêté deux hommes, Rosario Rippa, 44, et Angelo Ferrentino, 42, tous deux de Melito, ils sont accusés d'être responsables d'une infraction de fausses déclarations au sujet de leur identité personnelle et de la possession de marques contrefaites. L'épisode survenu à la fin de l'après-midi quand une patrouille de police du Commissariat Frattamaggiore a ordonné l'arrêt de la Fiat Punto avec les deux hommes à bord. Au moment de l'inspection, les deux ont prétendu être des "collègues" des policiers. À la demande de documents attestant l'appartenance à la police, les deux n'ont pas répondu, prétendant être des services secrets et qu'il ne fallait «éventé leur couverture». Les policiers bien sûr n'ont pas cru à leur histoire et après avoir fouillé le véhicule, ils ont trouvé un émetteur-récepteur radio, une plaque de métal avec le mot "police" et une clé de menottes. Tous deux ont été placé résidence surveillée, en attendant une procédure accélérée. 

 

17/04/14

Ils avaient organisé un réseau de trafic de drogue entre Naples et Matera. Menottés, quatre hommes, dont deux au casier vierge ont été arrêté, suite à un banal contrôle près du quartier de San Paolo.  Antonio Maddaloni, 26 ans, servait de lien entre les deux clans à Matera et à Naples. Maddaloni approvisionnait en drogue la province de Matera. Pour ses mouvements, Maddaloni roulait en Fiat Bravo et avec 1 autre personne il a été arrêté dans le Latium, rapidement interrogé dans leurs voitures les agent comprennent vite qu'une autre voiture transporte la drogue et ils appréhendent une deuxième Fiat (Panda cette fois-ci) avec dans le coffre un sac rempli de 20 kg de hasschich. La voiture conduite par Carlo Perillo, 23 ans de Naples, inconnu des services. Les deux conducteurs seront arrêtés ainsi que leurs passagers Nunzio Larizza, 36 ans de Matera, connu pour infractions relatives aux drogues et Giuseppe Schettini, 30 ans de Bernalda ( province de Matera), connu pour crimes contre la propriété, pour possession à des fins de trafic de stupéfiants et ils ont été conduits à la prison de Poggioreale. 

 

18/04/14

Nicola Giordano, trafiquant de drogue de 58 ans résidant en Belgique et qui avait échappé à une opération de police à Naples le 2 Avril, a été arrêté par la police dans un hôtel à San Secondo di Pinerolo à Turin. L'homme accusé d'association de malfaiteurs visant au trafic de drogue, était arrivé il y a deux jours et il avait pris une chambre sous son propre nom. Pendant le raid du 2 avril avait été saisi 232 kilos de haschisch et 25 kilos de cocaïne. 

Le même jour a été arrêté Gennaro DS, 41 ans, connu des services, pour possession de drogues à des fins de trafic de stupéfiant. L'homme a été surpris dans sa maison Via Mario Gigante ou se trouvait une grande quantité de drogues comme de la marijuana avec un poids total d'environ 20kg. Il s'agit d'une marijuana particulière composée de méthadone ou d'héroïne.

La journée du 18 a décidémment été chargée car un trafic transnational qui en un an (d'avril 2011 à mai 2012) - selon les enquêteurs – avait conduit en Italie environ 1500kg de cocaïne en provenance d'Espagne et des Pays-Bas a été démantelé après l'arrestation de 15 personnes. La drogue était transféré en Italie à bord de véhicules où il a été caché dans des doubles fonds  se trouvant dans des camionnettes ou des remorques. Ces véhicules transportait toute sorte de marchandises pour se couvrir des fleurs aux fruits secs. Parmi les personnes arrêtées se trouve Vincenzi Scarpa alias «le docteur», la tête pensante de l'organisation, qui se trouve déjà en prison pour trafic de drogue et Francisco Tamarisco, qui dirige le groupe de trafiquants de drogue actifs à Torre Annunziata. A Fini les menottes aux poignets également un directeur d'une entreprise de camionnage de Salerne qui était en charge de la logistique pour le compte de l'organisation. 

 

18/04/14

A Capoue, a été arrêté Attilio Pellegrino fidèle de Michele Zagaria des Casalesi, 4 autres personnes ont été arrêtés. Il est accusé de tentative d'extorsion et association mafieuse.

 

 

 

 

Le 18/04/14 

On apprend la mort à l'hôpital de Monaldi, où il avait été hospitalisé dans un état grave, de Salvatore Abrunzo, 34 ans, victime le 8 Avril dernier, d'une embuscade. Abrunzo est mort à 4h30 dans la nuit. Le tueur avait été pris dans une embuscade Via Serino, à Barra, dans l'est de Naples. Il a été attein par douze coups de 9mm. Abrunzo faisait partie du nouveau clan Amodio-Abrunzo, qui s'oppose au clangang de Cuccaro, Ce nouveau clan est en fait un détachement d'anciens membres qui avait décidé de créer une nouvelle organisation criminelle propre pour venger deux meurtres commis en 2013 contre Ciro Abrunzo et Ciro Valda, Ciro Abrunzo était le frère de Salvatore. Cette attaque aurait été opéré en vengeance du meurtre de Giovanni Bottiglieri, et pour laquelle il y a quelques jours neuf personnes ont été arrêtés (Salvatore faisait partie des interpellés mais dans son état bien sur il n'avait pas été emmené enprison). Mais maintenant, avec la mort de Salvatore Abrunzo, la tension dans la zone orientale de Naples risque d'être  très élevé. Et il est à craindre une nouvelle escalade de la violence. 

 

19/04/14

La police de Naples a saisi 78 kg de cocaïne dissimulés dans des sacs polochons provenant d'une société du nord de l'Europe, pour 15 millions d'euros. Le chauffeur a été arrêté, Antonio Spizuoco, 51 ans est un routier originaire de Brusciano (Naples), déjà connu de la police pour des crimes contre les biens. C'est la troisième saisie importante de cocaïne depuis le début de l'année par la police. Le 18 Janvier, ont été saisis 30 kg de cocaïne pure dissimulés dans deux sacs Louis Vuitton dans le nord de l'Italie; le 14 mars 30 autres kilos de cocaïne pure sont saisis dans le compartiment moteur d'un camion espagnol. Au total, on estime avoir saisi pour 25 millions d'euros de cocaïne.

 

19/04/14

Il pourrait s'agir d'une nouvelle guerre des clans pour le contrôle du trafic de drogue dans le quartier de Secondigliano. Le soir du samedi de Pâques, des hommes cagoulés ont pénétré dans le bar «zanardelli» et ont fait feu à plusieurs reprises, tuant Emanuele Di Gennaro, 20 ans et Ciro Milone, 34 ans. Tous deux connus des services de police et probables affiliés au clan Leonardi. L'attaque a eu lieu en plein du cœur du quartier, non loin du domicile du boss historique du secteur, Paolo Di Lauro.

22/04/14

17 entrepreneurs sont accusés d'avoir bénéficié d'un faux document «anticamorra» stipulant de leur honnêteté et de leur refus de céder au racket de la Camorra. Tout tourne autour de Nicola Cosentino (actuellement en prison pour une extorsion de fonds présumée) et Giuseppe Fontana entrepreneur déjà mis en accusation de collusion avec la Camorra.

 

24-25/04/14

Il est considéré par les enquêteurs comme affilié au clan Ciccarelli qui gère le trafic de drogues de Parco Verde un quartier de Caivano, Mattia Iavarone, 36 ans, a été tué par plusieurs coups de feu dans sa voiture, alors qu'il se trouvait près du terrain de sport à Cardito entre Caivano et Naples. L'homme vivait avec la fille de Salvatore Amato, boss du clan Amato, Rosa Amato, surnommé "Rosetta la terroriste", actuellement en résidence surveillée, il était considéré par les enquêteurs comme le gérant du trafic à Parco Verde. Iavarone a été atteint par neuf coups de feu tirés à partir d'un pistolet-mitrailleur Uzi 9mm deux l'ont touché au menton et un dans la gorge. A Casoria (Via del Fosso Torricchio), une Ford Fiesta complètement détruite par le feu a été découverte, elle avait été volée à Caivano le 14 Avril et c'est peut être cette voiture qui aurait servi aux tueurs. 

 

25/04/14

La police a arrêté Diego B., 28 ans de Melito, coupable de possession et de trafic de drogues. Depuis quelque temps, la police était sur la piste du jeune homme qui avait commencé une contrebande florissante dans les environs de sa résidence située au Parco Monaco à Melito. La police l'a pris en flagrant délit de vente de stupéfiants, ils ont trouvé sur lui une somme de 30 € (oui ça paie pas toujours si bien que ça la came) et sous le pare-chocs d'une voiture garée à proximité, la police a trouvé environ 30 doses de marijuana, de haschich et de cocaïne. Diego a été conduit à la prison de Poggioreale. 

 

25-26/04/14

A Scampia, deux hommes chevauchant un scooter ont tiré la nuit dernière au moins trois coups de pistolet de 9mm sur l'appartement où vit Scampia Antonio Altera, 30 ans, considéré comme un proche du clan Leonardi, clan faisant partie de la coalition des Girati «Via Vanella Grassi».  Dans une armoire près de la fenêtre, la police scientifique a trouvé trois balles. Deux autres ont été trouvés dans la rue. Signe de tensions grandissantes dans le quartier.

 

24/04/14

Dans le genre port'nawak on pensait avoir tout vu mais l'histoire qui va suivre va faire date. On sait les napolitains grands amateurs de foot et évidemment les camorristes ne dérogent pas à la règle. Trois leaders camoristes sont actuellement en prison pour une affaire de règlement de compte. deux repentis les accusent d'être les instigateurs d'un assassinat, celui de Carmine Amoruso tué le 5 mars 2006 dans une salle de bingo à Mugnano or leurs avocats viennent de faire parvenir au juge une série de photos où l'on voit les trois compères prendre la pose avec des joueurs de football de Chelsea (Crespo, Lampard et Morais) ainsi qu'avec leur entraineur José Mourinho. Mais ça prouve quoi me direz-vous ? Et bien ces photos auraient été prises entre le 3 et 6 mars 2006 à Barcelone dans l'hôtel où était descendue l'équipe de Chelsea avant d'affronter le FC Barcelone en ¼ de finale de la CL. Et ces photos ont même été publié dans le quotidien Roma à l'époque. L'hôtel aurait été dûment identifié et un ressortissant espagnol aurait témoigner de la présence des 3 hommes à l'hôtel et pour les avocats ils n'en faut pas plus pour demander au juge la libération immédiate de leurs clients. Les 3 hommes Carmine Pagano, Carmine Amato et Rite Calzone auraient en plus donné les factures de leur séjour de 3 jours dans cet hôtel à 7000€ la nuit et par personne ainsi que les billets d'avion attestant de leur voyage. 

la fameuse photo.

 

27/04/14

Deux pistolets avec silencieux et des centaines de munitions ont été trouvées dans un sous-sol à Saint-Antimo par la police, qui a mené à l'arrestation de quatre personnes : Massimiliano I Mbemba, 35ans, Alfonso Amore, 62 ans, Giuseppe Evasio, 43 ans et Antonio Diglio, 49 ans, tous  résidents de Saint-Antimo, et au casier vierge. 

 

27/04/14

Un feu s'est déclaré à Fuorigrotto Via Bixio 72 dans un bar vers 23h30. L'incendie a détruit la porte et l'entrée du bar dans lequel se trouvait un comptoir de paris sportif et a été causé par un liquide inflammable. Les caméras de surveillance vidéo, montrent une image d'un homme sur une moto qui caché par un parapluie approche avec une bouteille dans sa main et la jette à la porte. Non loin de la boutique a été trouvé plus tard une bouteille en plastique contenant des résidus d'essence. Les propriétaires de bars se sont plaints dans le passé que le clan Troncone opérait des extorsions afin de mettre la main sur les commerces. 

 

27/04/14

Vincenzo Vilmi, camorriste fugitif du clan Amodio-Abrunzo a été arrêté par la police à Fondi (Latina). L'homme a tenté de fuir de la maison où la police faisait une descente pour l'appréhender mais se rendant compte que c'était la police il s'est rendu. Vilmi a raconté aux policiers qu'«il était content que ce soit eux»  car l'homme les a d'abord pris pour les tueurs du clan Cuccaro avec lequel les clans Amodio-Abrunzo sont en guerre. Outre Vilmi a été arrêté un complice, Ivan Cirella, 41 ans. La maison où il avait décidé de se cacher avait été loué pour 300 € par mois au nom de sa mère. Ses parents, selon ce qui a été appris, avaient passé les vacances de Pâques avec lui et ont séjourné dans le chalet adjacent au sien. A la maison, la police a trouvé seulement un peu plus d'un millier d'euros. Vilmi n'était pas armé et n'a pas résisté. 

 

29/04/14

Les activités commerciales et la propriété de Gennaro Marino surnommé «McKay», un des protagonistes de la dernière faide de Scampia, ont été saisis par la police.

Ces saisies font suite à sa condamantion en 2012 à 16 ans de prison. Les biens immobiliers, actions, comptes bancaires, fonds d'investissement formellement au nom de plusieurs entités liées à la famille Marino. Le montant de la saisie n'a pas ét précisé mais selon les enquêteurs elle est considérable.

 

29/04/14

Les règles de la Camorra sont parfois opaques, Il Mattino dans son édition du jour en étale quelques unes édictées par le clan Mallardo. 

Les hommes du clan se devaient d'avoir des comportements normaux afin de de ne pas attirer trop l'attention, et leurs capi leur interdisaient les relations amoureuses clandestines. Et puis il y avait les lois non écrites de la Camorra, la complicité à différents niveaux, dans les domaines de la politique et de l'entreprenariat local, qui tournait autour du clan dominant des Mallardo dans les environs de Giugliano, une corruption imposée sur les entrepreneurs et commerçants, le commerce de l'or avec des groupes de Roms et la distribution de café et d'autres biens de consommation, ainsi que les contrats de chaque secteur qui pourraient apporter de l'argent des soins de santé aux ordures jusqu'à la construction, l'élaboration de faux documents, (certificats d'invalidité etc.). 

Giuliano Pirozzi, né en 1980, ancien directeur à la solde des Mallardo et aujourd'hui collaborateur de justice, a livré lors d'un procès récent que le boss des Mallardo avait édicté des règles très strictes sur la vie privée de ses hommes. Il parle aussi des cadeaux que les entrepreneurs et associés devaient offrir au boss Feliciano quand ceux qui avaient contracté une dette envers lui (des montres à 25000 euros). 

Le repenti parle encore des bénéfices que le clan faisait sur la consommation de café, lait et pain dont il contrôlait la production à Giugliano, «pour éviter d'être dénoncé par l'industrie  pensé à prendre possession d'une entreprise de torrefaction dans la région, d'investir dans une marque inconnue et ensuite de l'imposer dans tous les bars et restaurants de la région. Lle clan réalisait un bénéfice de 60000 euros par mois. 

 

30/04/14

Sur des accusations de possession en vue de trafic de drogue, les agents de police de Scampia ont arrêté un sexagénaire, Gaetano Scognamiglio, via Vico Ponte. Dans l'appartement a été trouvé de la cocaïne et de la marijuana: huit sacs de cocaïne pour un poids de 240 grammes et 2 sacs de marijuana pesant presque 1kg. La cocaïne a été trouvée dans l'appartement, tandis que la marijuana était caché dans une cave.

 

(Sources des articles : Il Mattino en majorité ou Repubblica, ou Crimorg)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Camorra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages