Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 21:29
01/02/14
Plusieurs arrestations ont touché le clan Grimaldi, 5 au total dont deux femmes. Les accusations vont de tentative d'assassinat, trafic de drogue, violation de la loi sur les armes et d'autres infractions, aggravé pour association mafieuse. Trois autres personnes on été arrrêté :. deux se trouvait en possession d'un arsenal et l'autre était un fugitif. Les personnes arrêtées sont: Antonio Scognamillo, 45 ans, demeurant à Via Monti, Salvatore Salvatore Granillo, 41, un résident de Naples, Ciro Granillo, 22 ans, Maria Grimaldi, 45 ans, résidente à Vicinale Palaziello et Immacolata Grimaldi, 23 ans. Antonio Scognamillo est le bras droit du chef prisonnier du clan Ciro Grimaldi. Dans la maison mise à disposition d'Antonia Della Volpe, 22 ans, et Giuseppe Granillo, 48 ans ont été trouvés et saisis des dizaines d'armes de guerre avec leurs munitions. Lors de l'opération a été capturé un fugitif, Giuseppe Rocco, 38 ans, en fuite depuis mars 2013. Les personnes arrêtées ont été emmenées à la prison de Secondigliano et dans le quartier de la maison de Pozzuoli.  
Antonio Scognamillo
04/02/14
Les autorités antimafia de Rome ont mené une opération contre le clan Zaza (devenu Zazo suite à une erreur de transcription administrative), un des principaux clans de la Camorra. 29 personnes, accusées d’association mafieuse, d’escroquerie à la TVA (via l’importation de voitures d’Allemagne) et d’extorsion, ont été arrêtées, dont des policiers, 2 agents des impôts, 1 directeur de banque, 1infirmière de la prison de Tolmezzo, Agnese Criscuolo (femme de Salvatore Zazo, boss du clan incarcéré), Stefano Zaza (régent du clan, fils de Salvatore Zazo) et Anna Marie Liguori (veuve du boss fondateur du clan, Michele Zaza, décédé en prison en 1994).
Des biens estimés à 400 millions d’euros on été saisis, notamment en Campanie, à Gênes et à Rome : 41 immeubles (villas, appartements, commerces), 14 terrains, 4 hôtels, 1 boîte de nuit, 20 sociétés (immobilier, construction, restaurants, concession automobile, investissements financiers, paris sportifs,…) et 1 yacht de 23 mètres. Par ailleurs, Mario «Mariano» Riccio, chef du clan Amato-Pagano du quartier de Scampia (Naples), a été interpellé. En fuite depuis 2011, il figurait sur la liste des 100 personnes les plus recherchées en Italie. Il avait été condamné à 16 ans de prison pour association mafieuse et trafic de stupéfiants.

 

05/02/14
Giuseppe Macor, 68 ans, a été arrêté à Naples dans Secondigliano, selon les enquêteurs il serait un élément important du clan Misso. Macor est sous le coup d'une condamnation à 13 ans de prison pour trafic international de drogue. L'arrêté, demeurant à Melito di Napoli, avait dû se cacher pendant environ un an, après un raid de la police. Le clan Misso a sa base dans le quartier de Rione Sanita et a toujours été l'ennemi juré de l'Alliance de Secondigliano et des Liccardi. En 2008, le patron Giuseppe Misso est devenu repenti et avait confessé cinq meurtres, et après 3 ans, il a eu accès au programme de protection définitive. La veille dans une autre opération de police avait été arrêté un fugitif du clan des sécessionistes de Secondigliano, Mariano Riccio, ce qui a valu à la police les félicitations du secrétaire à la Défense Gioacchino Alfano.

 

06/02/14
Les carabiniers ont mené l’opération «Adriatico» à Chieti (sud de Pescara, dans les Abruzzes) avec 84 inculpations et 31 mandats d’arrêt à Chieti mais aussi à Naples, Salerne, Foggia, Bari ou Latina. L’opération a visé une faction sécessionniste du clan camorriste Vollaro, basé à Portici (est de Naples). La faction, ayant perdu la guerre interne, s’était «délocalisée» pour s’implanter à Chieti, sur la côte Adriatique. Les enquêteurs ont bénéficié de la collaboration de Lorenzo Cozzolino, 44 ans, chef de cette faction, arrêté en 2012 et devenu repenti. Il a évoqué des actes d’intimidation, des tentatives de meurtre, des incendies, du trafic de stupéfiants. 

 

07/02/14
Il avait été libéré de prison en mai 2013, Giovanni D'Avino, 55 ans, un temps au sommet du clan dirigé par Fiore et Luigi D'Avino et actif dans la zone du Vésuve, en particulier dans les années 80 et liée à une nouvelle famille de Carmine Alfieri, a été arrêté sur le front de mer de Salerne, à la Plaza Concordia. Dans les années 90 avait été reconnu coupable de complot en vue de façonner la Camorra. 

 

07/02/14
Un jeune homme de vingt ans a été blessé dans la nuit dans le quartier de Ponticelli à Naples tirs d'arme à feu. Alessio Esposito, 20 ans, est connu des services. Il est arrivé à l'hôpital par ses propres moyens, il a dit aux agents qu'il avait été approché par deux personnes sur un scooter autour de minuit. il a été blessé à la jambe et au bras.

 

09/02/14
Un ancien repris de justice a été retrouvé mort chez lui ligoté à une chaise, Antimo Maggio, 52 ans aurait été tué avec un couteau dans son appartement de la Via Enrico Caruso à deux pas du Stadio San Paolo. Il avait la tête enveloppée dans une couverture, c'est son fils qui l'a retrouvé, la maison avait été saccagée. L'homme était connu pour tentative d'assassinat et possession d'armes. Deux pistes sont envisagées celle d'un vol avec violence ayant mal tourné ou alors celle d'un règlement de compte clanique.

 

10/02/14
Assassinat dans la nuit à Pozzuoli,  80 000 habitants dans la province de Naples. La victime est Maurizio Lutricuso, 24 ans. Le jeune homme vers 4h30 du matin a été emmené en voiture à l'hôpital San Paolo de Naples, par des amis mais pour lui, il n'y avait plus rien à faire. Les amis de Lutricuso, qui avaient des précédents (vol qualifié, vol et résistance à  agent), ont dit à la police que leur ami a été touché par de multiples balles après qu'il soit sorti d'une boîte de nuit à Pozzuoli. Le motif doit être déterminé, mais selon une première reconstitution des faits, l'assassinat pourrait être consécutif à des mots à l'intérieur du bar pour une bouteille de rhum apportée à la mauvaise table.

 

10/02/14
Opération anticamorra à Naples où la police opéré l'arrestation de 27 membres présumés du du clan Di Gioia et Ascione-Papale, clans régnant l'un à Torre del Greco et l'autre à  Ercolano. Les deux groupes ont formé une alliance pour gérer le racket au détriment des entrepreneurs de Torre del Greco soumis à des actes d'intimidation pour les forcer à payer. Les accusations sont : extorsion de type mafieux, violation de la loi sur les armes.
Noms des personnes arrêtés : 
Gaetano Magliule, Michele Ciaravolo, Nunzio Avvoltoio, Pietro Papale, Luigi Nocerino, Vincenzo De Crescenzo, Giovanni Di Dato, Armando Maisto, Pietro Sepe, Bartolomeo Palomba, Giovanni Oliviero, Marco Perone, Vincenzo Farese, Giosuè Miranda, Giuseppe Scognamiglio, Giuseppe Terrone, Raimondo Amendola, Pietro Formicola, Francesco Accardo, Gennaro Granato, Emanuele Nocerino, Michela Oliviero, Michela Nocerino, Gerardina Cefariello, Gennaro Busco, Agostino Giordano et Mario Falanga.

 

11/02/14
Six personnes accusées d'un assassinat qui a divisé le clan Marfella en 2004 ont été arrêté à Naples. Les six sont accusés d'avoir conspiré pour assassiner et de possession illégale et la réalisation des fins armim aggravée par la mafia. Selon les enquêteurs, les six arrêtés, qui font maintenant partie du clan de la Camorra Varriale-Mele,  ont participé en février 2004 à divers titres à l'assassinat de Carmine Pesce, un membre important du clan Marfella. L'assassinat est considéré comme l'origine de la scission en deux factions du clan :  les Varriale-Mele et les Pesce. 

 

13/02/14
Embuscade meurtrière à Naples, dans le quartier Soccavo, deux assassins avec leurs visages masqués ont fait irruption dans un salon de coiffure Via dell'Epomeo et ont tué à coups de feu Fortunato Sorianiello, repris de justice de 24 ans qui venait de rentrer à l'intérieur.
Le jeune homme est décédé sur place, atteint par au moins deux balles, le propriétaire de la boutique et le client qui était là à ce moment sont sains et saufs. Le jeune homme, déjà connu de la police, était le fils d'Alfredo Sorianiello, connu sous le nom «Alfredo» ou «le blond», qu'on croit être un élément important du clan Grimaldi de la Camorra. La dernière arrêtestation de Fortunato Sorianiello date du 9 Septembre 2011 quand il a été surpris avec son père dans une cabane fortifiée Via Catone, utilisé comme une base pour la contrebande de cocaïne.
Selon Il Matttino à Soccavo une nouvelle génération de camorristes à peine la vingtaine commencent à montrer les muscles, à vouloir montrer qu'ils sont plus forts et que eux aussi vendent de la drogue, ils paradent dans un bar en particulier Via Epomeo. Ils mèneraient grand train, leur chef de bande serait un jeune homme surnommé «Junior» ou «JR», il se prénommerait Ciro Granillo et vient d'être arrêté en compagnie du régent du clan Antonio Scognamiglio au début du mois. 

 

16/02/14
Une mort mystèrieuse a eu lieue à la prison Cerialdo de Cuneo, Francesco Amoruso, 42 ans, a été retrouvé inconscient dans sa cellule, i la été transporté à l'hôpital où il est décédé. La cause serait un arrête cardiaque mais le procureur a tout de même ouverte une enquête car on aurait trouvé des traces de contusiosn sur son corps. L'homme était le tueur officiel du clan Gionta de Torre Annunziata.
Francesco Amoruso, était un homme de pointe de groupe Valentini impliqué dans une querelle acharnée de l'élimination de Natale Scarpa en Août 2006. Depuis cet exécution est né, en fait, l'une des querelles les plus sanglantes de la Camorra à Torre Annunziata. Selon les déclarations du repenti Aniello Nasto, Amoruso serait le tireur qui a assassiné avec un Luger du 9x21, une signature pour Gionta) l'homme de 73 ans du clan adverse Gallo-Cavaliere. Amoruso, à reçu une peine de dix ans dans le cadre du procès «marée haute», il était également l'un des membres du groupe de discussion qui en 2007 a décidé du double assassinat de Antonio De Angelis et Francesco Paolo Genovese, tous deux membres des Gallo. Des allégations, jamais encore prouvé. 

 

17/02/14
Double assassinat à Caivano, dans la province de Naples, la macabre découverte a été faite  Via Palmieri, dans la localité de Casolla, où se trouvait une Fiat Punto en feu avec deux cadavres à l'intérieur complètement brûlés. Les victimes ont été identifiées quelques jours plus tard comme Aniello Ambrosio 42 ans et Vincenzo Montini, 30 ans. Les deux hommes étaient considéré comme de membres très importants du clan Cennamo de Crispano, frange des Mottola. Ils auraient été tué dû à un conflit interne pour des questions de trafic de stupéfiants.
Les deux premières victimes ont été tuées par balles avant d'être brûlées. Et selon les enquêteurs les deux homems auraient été attirés dans un piège par deux femmes, selon les images prises par une caméra de sécurité installée le long de la route où quelques heures plus tard les deux hommes seront retrouvés morts dans leur voiture. Les deux hommes pourtant se savaient sur une liste noire de gens à abattre.

 

19/02/14
Parce qu'il a continué à s'occuper des affaires de son clan, en dépit du fait qu'il était assigné à résidence avec interdiction de communiquer avec le dit clan et pour cette raison, la police a arrêté Luigi Papale du clan Papale et l'a placé en détention provisoire pour manquement aux obligations d'une surveillance spéciale commis avec la circonstance aggravante d'association mafieuse. Les soldats de la Papal auraient indiqué que bien que soumis à résidence (à titre préventif après sa libération de prison) en septembre 2013 avait continué à entretenir des relations avec les son activité mafieuse jusqu'en janvier dernier et ce afin de consolider des alliances avec d'autres clans opérant en Campanie. Parallèlement la police a saisi les actifs d'une valeur estimée 1€ million attribuable à six membres du clan lors d'une enquête pour association mafieuse et extorsion mafieuse. 

 

19/02/14
Le 4 février dernier, les autorités italiennes ont mené une opération contre le clan Zaza de la Camorra (29 interpellations). Au cours de l'enquêtes qui a permis cette opération, les policiers ont intercepté en 2010 uen communication entre Andra Ricci (associé à Ciro Smiraglia, blanchisseur du clan et neveu du boss décédé Michele Zaza) et Gaetano Fidanzati (figure de Cosa Nostra, «parrain» du quariter de l'Arenella de Palerme, décédé en 2013). Ricci chercher à ouvrir un site de jeux en ligne avec un serveur à Malte, paradix européens des jeux d'argent sur Internet. Fidanzati lui conseille alors d'appeler Sebastian «Bastjian» Dalli, un ami dont il fournit le numéro e portable. «Pas besoin de passer par Fenech... appelle le directement et dis lui que tu es mon frère» (Edward Fenech Adami a été Premier Ministre de Malte puis Président de la République de 2004 à 2009).
Bastjian Dalli est le frère de John Dalli, un des leaders du Parti Nationaliste (centre-droit) de Malte. Dalli a été plusieurs fois Ministre au sein du gouvernement maltais : Affaires Economiques, Finances, Affaires Etrangères, Politique Sociale. John Dalli a ensuite été Commissaire Européen chargé de la Santé et de la Protection des Consommateurs de 2010 jusqu'à sa démission en octobre 2012 suite à une affaire de corrumption liée à l'industrie du tabac. Bastjian Dalli avairt été impliqué dans une affaire de contrebande d'alcool au début des 90's et dans une affaire d'importation de cannbis en 2009. Au milieu des années 90, il avait aussi fournit du béton pour la construction d'hôpital, sans être le mieux-disant pour l'appel d'offres (son frère était alors Ministre des Finances).

 

19/02/14
6 prétendus membres de la  faction Schiavone du clan Casalesi ont été arrêtés par la police pour complicité d'extorsion, vol et crimes liés à la possession et le port d'armes à feu. Omar Schiavone, 25 ans, Ernesto De Filippo, 28 ans, de Casal di Principe, Romolo Del Villano, 53, de San Cipriano d'Aversa et déjà jugé, Giuseppe Del Villano, 25, également de San-Cipriano; Raffaele biondino, 30 ans, de Trentola Ducenta, et Nunzio Bianco, 29 ans, de Montemarciano (Ancône). Selon les enquêtes: l'extorsion a eu lieu sous la forme d'imposition pour les commerçants, il devait acheter du papier et de la publicité à des prix plus élevés que leurs valeurs réelles. Ce groupe est considéré comme également responsable de l'attaque à main armée avec des fusils à canon scié, en janvier dernier au Bar Cristal de Casal di Principe 

 

20/02/14
Le 20 février, le journal Il Mattino relate dans un article la nouvelle faide dans le quartier de Forcella entre le clan Giuliano et le clan Mazzarella. Derniers faits en date des échanges de coups de feu dans le cœur du quartier Via Sant 'Arcangelo à Baiano a Forcella. Pourtant les deux clans ont par le passé été très liés, ces deux familles historiques de la Camorra napolitaine avaient scellé leur alliance par le sang en via plusieurs mariages, d'une façon assez médiévale les clans s'offraient fils et filles avec une grande complaisance afin de prendre le contrôle d'un territoire. Mais à l'époque les deux clans ne se battaient pas. Certains capi des Mazzarella et des Giuliano ont décidé que la paix et la fraternité devaient être scellé par un mariage:. Celui entre Michele Mazzarella, le fils du boss Vincenzo, et Marianna Giuliano, la fille aînée de Luigi Loigino (qui est aujourd'hui repenti). 
Aujourd'hui, ces pactes de mariage semblent brisés. Le quartier qui est comme un point charnière entre la Via Duomo et la Maddalena a été secouée par ces raids de voyous armés de fusils, et qui ont provoqué la panique parmi les habitants. Des coups de feu, des cris, des menaces et beaucoup de peur chez les mères avec des enfants. Exemple. Quatre jeunes gens à bord d'une moto, après avoir terminé une série de "rodéos" avec des fusils à la main dans les rues étroites du quartier, ils ont commencé une fusillade furieuse via Sant 'Arcangelo a Baiano. Le choix du raid a été préparé minutieusement sinon pourquoi les coups de feu auraient été tirés dans la maison d'un affilié au clan Mazzarella. Un avertissement macabre. Personne n'a été blessé. Mais c'était une action précise, ciblée: « le seul but était de « marquer » son territoire et de dire au Mazzarella : «Vous devez partir». 

 

21/02/14
Un autre cadavre carbonisé dans une voiture en feu a été retrouvé au nord de Naples. Le corps qui a été retrouvé Grumo Nevano, Via Cupa San Domenico, est celui de Ciro Scarpa. La victime a été considéré par les enquêteurs comme un proche du clan Cennamo, comme les deux autres hommes retrouvés morts dans leurs voitures il y a trois jours. Caivano en tout cas, serait devenu une sorte de branche de Scampia, avec des groupes de jeunes liés aux séparatistes de la première heure (Amato-Pagano) qui chercheraient à étendre leur réseau de trafic de drogue et à contourner la pression de la police  et de leurs rivaux de Vianella Grassi dans les rues napolitaine. On parlerait même donc une querelle entre les Amato-Pagano et leurs anciens alliés.

 

22/02/14
Les agents du commissariat de San-Paolo ont arrêté Maurizio G., 37 ans en possession de environ 4 kg de haschisch. Il a été appréhendé dans une maison, via Romulo et Remo, à Soccavo. Ils ont trouvé également une liasse de billets de banque essentiellement en petites coupures d'un montant deux mille euros. La drogue a été découverte dans des boites de conserves censés contenir des tomates. L'homme a été emmené à la prison de Poggioreale. 

 

22/02/14
La police était sur sa piste et elle a réussit à mettre le grapin sur Mario Matino, repris de justice de 47 ans. L'homme, arrêté à son domicile Via Ciro Improta dans le quartier de Secondigliano, doit purger une peine de 7 années, 9 mois et 10 jours de prison pour diverses infractions liées au trafic de drogue, vol qualifié et blanchiment d'argent, il doit également payer une amende de 19 760 euros. 

 

23/02/14
«La Camorra lui aurait donné plus de temps pour payer, l'Etat lui a donné seulement 24 h» les propos sont durs, ils sont ceux d'Arcangelo le frère d'Eddy De Falco, un pizzaïolo napolitain qui s'est donné la mort devant son domicile à Pomigliano d'Arco il y a quelques jours, après reçu un rapport de l'inspection du travail qui lui sommait de payer 2000 Euros à cause de la présence, selon eux, irrégulière de sa femme dans son activité commerciale. Avec son autre frère, Ciro, Eddy a rencontré les commerçants de Pomigliano D'Arco, puis le vice-président de la Chambre de Commerce, Luigi Di Maio. "L'Inspection n'a eu aucun respect pour mon frère, ils auraient pu  attendre plus de 24 heures avant de dire que mon frère était un hors la loi" a-t-il ajouté. Il a aussi affirmé dans une interview que le rapport n'était pas due à la présence de sa belle-sœur, et que cette dernier recevait 10 euros par jour en salaire. Arcangelo De Falco a annoncé qu'un compte courant sera ouvert pour ceux qui veulent aider sa belle-sœur et ces trois enfants.

 

24/02/14
La police a arrêté à la station de San Carlo Arena à Naples Rosario Savarese, 52 ans, considéré comme élément important du clan éponyme de la Camorra, actif dans Rione Sanita. L'homme a été poursuivi par une ordonnance de détention rendue le 18 Février par la Cour d'appel de Naples, afin de purger sa peine de sept mois d'une peine d'emprisonnement initiale de 7 ans, pour complot, vol qualifié et blessures aggravés établis en 2008 dans la province de Caserta. L'arrêté a été emmené à la prison de Poggioreale.

 

25/02/14
Deux condamnations à perpétuité pour les auteurs de l'assassinat de Attilio Romano. Les juges de la Cour d'Appel de Naples ont publié le verdict contre Marco Di Lauro (aujourd'hui boss du clan Di Lauro et un proche des vanella grassi les nouveaux sécessionistes de Scampia) et Mario Buono: la prison à vie à donc été confirmée. Attilio Romano a été la première victime innocente de la faide de Scampia, il a été assassiné le 24 Janvier 2005 à Capodimonte dans le magasin de téléphone où il travaillait. 

 

26/02/14
Quatre membres présumés du clan Moccia ont été arrêtés sur accusation d'extorsion de fonds d'un entrepreneur qui avait obtenu plusieurs contrats dans la municipalité de Afragola  pour l'installation et la maintenance des réverbères publics. Giovanni Del Prete, 27, Leopoldo Tremante, 57 ans, Antonio Del Prete, 29 ans, et Giovanni Castiello, 42 ans devront répondre du crime d'extorsion par la méthode de la mafia. L'entrepreneur, qui au premier abord avait rejeté les demandes d'argent, par crainte de représailles i la accepté de donner la somme de 3000 euros à verser en deux versements à partir de Juin 2013. A Noël, l'employeur avait dû payer la première tranche.

 

26/02/14
Une nouvelle embuscade a eu lieue dans la province napolitaine. Via Luigi Rocco à Arzano deux hommes ont été tués alors qu'ils étaient dans un salon de beauté. Les tueurs se introduits dans la chambre et ont tiré à plusieurs reprises, tuant les deux hommes sur le coup. L'exécution a été l'affaire de quelques secondes.Puis les assassins ont disparu. La scène n'est pas sans rappeler l'une des scènes du film de Matteo Garrone Gomorra, qui donnait lieu à un véritable massacre dans un solarium. 
La victime Ciro Casone serait proche du clan Moccia et les policiers n'excluent pas un lien avec les 4 corps retrouvés brûlés au cours des dernières semaines. Vincenzo Ferrante lui hélas semble être une victime collatérale, il n'avait aucun lien avec Casone ni même avec la Camorra, il se trouvait juste au mauvais endroit au mauvais moment. Sale journée pour le clan Moccia. Deux jours plus tard un garde du corps de Casone, Elpidio Patricielli, présent dans la rue au moment du meurtre sera interrogé par la police.

 

26/02/14
Meurtre à Forcella. Peu avant 20h, un homme a été grièvement blessé, Massimiliano Di Franco a reçu six ou sept balles dans le corps. L'homme a été hospitalisé mais est décédé peu après. Il avait 41 ans.

 

27/02/14
Ils sont considérés comme les instigateurs et les auteurs de l'assassinat de Gaetano Formicola et de la blessure de son fils, Tomaso Sannino. Une embuscade qui avait eu lieu à Naples, le 27 Juin 1993, selon les enquêteurs c'était afin de venger un affront.  Andrea Andolfi, 39 ans, et Ciro Aprea, 42 ans, les deux prisonniers et considéré comme appartenant aux groupes fédéré "Cuccaro-Aprea-Alberto" actifs dans le district de Barra ont été arrêtés. 

 

27/02/14
La police a arrêté le «gang des Rolex», cinq voleurs, qui s'étaient signalé par plusieurs vols dans les provinces de Naples, Caserte et Salerno. A également été arrêté un garagiste et un horloger receleur. Les policiers ont trouvé et saisi 14 mille euros en espèces et 12 montres. Quatre des hommes arrêtés sont maintenant en prison à Poggioreale (Gennaro Buonocore, 24 ans, Giuseppe Amoroso, 26 ans ; Salvatore Arcopinto , 24 ans ; Gioacchino Esposito, 24 ans), tandis que Salvatore Emanuele Sivero, 24 ans, a lui été placé en résidence surveillée. L'argent et les montres ont également trouvé dans les maisons de Gennaro Panico, 30 ans et de sa petite amie Fortuna D'Ambrosio, 26 ans, tous deux arrêtés pour recel. Le garage «Portacapuana» via Albanese à Naples a été utilisé pour l'entretien des véhicules des voleurs, une moto et 3 scooters, dont deux appartenant à des homems de pailles. Le garagiste, Giuseppe Pope, 42 ans a lui aussi été appréhendé. 

 

Les chiffres le prouvent en moins d'un mois le bilan des morts s'est considérablement alourdit. La zone située au nord de Naples, dans le triangle entre Nevano, Caivano et Arzano, est devenu la scène d'un remaniement de l'équilibre de la Camorra. Après les contrôles par la police et les arrestations de jeunes leaders de Vanella Grassi, la terre bénie du trafic de drogue  Scampia et ses environs a commencé à agir en repoussoir. D'où la nécessité de trouver de nouveaux marchés pour les ventes illicites.  Les tensions vont s'accentuer dans la banlieue nord de la ville mais aussi dans d'autres quartiers périphériques à Barra à l'est et à Pianura à l'ouest.
 
(Sources des articles : Il Mattino en majorité ou Repubblica, ou Crimorg)

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Camorra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages