Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 13:04

 

Il est difficile de résumer les tenants et aboutissants des guerres de clans à Naples et cela tient même de la quadrature du cercle que d'essayer d'en tenir un historique logique et compréhensible. Ce que l'on peut dire c'est que le nerf de la guerre se résume souvent à deux choses depuis les années 70 : La drogue et le territoire et que l'on peut aussi y associer des facteurs sociologiques (un fort taux de chômage notamment) contribuant à l'exacerbation des rivalités et violences.

 

Dans les années 90 les tensions se basaient beaucoup sur la rivalité entre les quartiers au Nord de Naples et ceux du Centre. Aujourd'hui on assiste à un véritable éclatement probablement dû à la forte répression des autorités paradoxalement et au manque à gagner innérant à cette forte répression. 

 

 

Reprenons le cours de l'année 2012
 
Tout d'abord une petite nouvelle que j'avais omis dans l'article précédent.
Il a toujours été dit selon la rumeur que le groupe de supporters ultras Teste Matte était lié à la Camorra, il est dit aussi que le nom Teste Matte existait avant la naissance des ultras et qu'il était utilisé par des gangsters affiliés à Mariano (clan dormant mais non éteint du Centre de Naples). Aujourd'hui, ces rumeurs semblent se confirmer. Paolo Pesce, chef des ultras du groupe ci-dessus a été arrêté lors de la tenue d'un sommet de la Camorra, qui se tenait dans un appartement le 28 janvier 2012.
Une réunion où était aussi présent Luciano Mazzarella, clans homonyme régent à Forcella.
 
-Le 22/06/12
Deux personnes ont été tuées à Naples, Francesco Gaiola, alias "le fakir» âgé de 58 ans, et Ciro Abrunzo, dit: « le Chinois » âgé de 29 ans.
Le double homicide est survenu dans le quartier Barra. Alors qu'ils discutaient, Gaiola et Abrunzo ont été accueillis par une grêle de plomb qui ne leur a laissé aucunes chances.. Les tueurs sont venus et se sont enfuis à bord d'un scooter.
Il Matino écrit dans son édition du 23 juin que Franco Gaiola était un membre incontesté du clan Aprea (un des clans de Barra), qui est maintenant durement touchés par les opérations anticamorra et les arrestations. Qui plus est il semblerait aussi que le clan Aprea se soit rapproché des clans Abete-Abbinante.
 
-Le 26/06/12
Embuscade à Casoria, dans le grand centre près de Naples. Andrea Nollino, 42 ans, casier judiciaire vierge, a été abattu alors qu'il ouvrait la porte de son bar. Nollino a été atteint par trois coups de feu tirés par des tueurs arrivés en vélo et avec leurs visages couverts par des casques. Sur place, les policiers n'excluent pas que Nollino pourrait avoir été tué par erreur: il n'était pas la cible réelle. Une bavure qui en appelera une autre dans quelques mois.
Il s'agissait du troisième assassinat à Naples et sa province en quelques heures. La veille au soir, le corps sans vie de Giuseppe Sannino 21 ans avait été abandonné près de l'Hôpital Villa Betania, dans le quartier de Ponticelli. Sannino a été abattu par balle, semble-t-il lors d'une dispute, un autre jeune homme a été traité pour une blessure par arme blanche.
Encore une fois la nuit d'avant le corps de Marco Riccio, 18 ans, avait été retrouvé dans une rue de Miano (périphérie nord de Naples). Il avait été touché de plusieurs balles à la tête. Riccio, déjà connu pour vol et trafic de drogue, était réputé être proche du clan Amato-Pagano. Mais il aurait en fait rejoint récemment les rangs du clan Magnetti. C’est cette « trahison » qui aurait entraîné son assassinat.
Il y a une semaine deux membres présumés du clan Magnetti avaient été arrêtés après une fusillade dans Secondigliano et Scampia.
 
-Le 11/07/12
Une autre embuscade à Naples. L’assassinat a eu lieu à Scampia, la victime Alfredo Leonardi , 44 ans, était déjà connu de la police. L'homme a été abattu alors qu'il était à pied, près du couloir d'un immeuble de la Via Roma.
 
-Le 23/08/12
Gaetano Marino, 48 ans, se trouvait avec sa femme et ses enfants sur une plage de Terracina (dans le Latium, entre Naples et Rome) quand il a reçu un coup de téléphone qui lui a fait quitter cette plage. C’est là que 2 hommes lui ont tiré dessus à 5 ou 6 reprises, le touchant mortellement. Surnommé « Moncherino », Marino était un membre important du clan des sécessionnistes de la Camorra (ceux de 2005 donc un probable proche des Amato Pagano). Il était le frère de Gennaro Marino, actuellement incarcéré, considéré comme le chef de guerre des sécessionnistes contre le clan Di Lauro. Leur père, Crescenzo, avait déjà été assassiné, par les Di Lauro.
Marino, connu comme "le moignon" parce qu'il avait perdu l'usage de ses mains à cause de l'explosion d'une bombe, gérait un magasin du nom de "Maisons célestes" à Secondigliano il gérait ce magasin au nom de son frère Gennaro, le soi-disant "Mc Kay", qui est toujours détenu, et qui, selon la police, serait un boss de premier plan des "sécessionnistes."
 
-Le 28 Août 2012 trois hommes sont visés par des tirs à Scampia près de la Vella Celeste, Gennaro Ricci est tué sur le coup, les deux autres un résident de Gugliano de 21 ans et un habitant de la Via Stadere à Naples ont juste été blessés. Ricci semblait être un proche des Girati.
 
-Le 08/09/12
Le quartier de Scampia a connu un nouveau règlement de comptes qui tenderait à prouver que le nouveau conflit qui a éclaté opposent les caïds historiques et la génération montante (les Girati Via Vanella Grassi). La dernière victime est Raffaele Abete, 41 ans, devant un café du quartier. Connu depuis 1986 pour vol, violences et association de malfaiteurs, il était surtout le frère d’Arcangelo Abete, un caïd des Sécessionnistes (de 2005) actuellement incarcéré. Les enquêteurs pensent que sa mort est une réponse à celle de Gaetano Marino, qui a été tué le 23 août à Terracina.
 
-Le 17/09/12
Nouvel assassinat à Naples, un homme a été tué alors qu’il conduisait sa voiture dans le quartier de Chiaiano, non loin de Scampia. L’homme s’appelait Roberto Ursillo, il n’avait pas de casier judiciaire mais les enquêteurs disent que c’était un proche du clan-Abete Abbinante et comme pour le précédent assassinat ce meurtre montre que les derniers assassinats ressemblent fort à une nouvelle querelle interne entre les jeunes "chiens fous" Girati et leurs ainés. Une vraie guerre de générations? 
 
-Le 22/09/12
Une autre embuscade à Naples, Vincenzo Masiello, 22, déjà connu de la police, a été tué la nuit dernière dans le quartier espagnol, criblé d'au moins sept balles tirés par un homme sur un scooter.
Le jeune cousin du défenseur du Torino Salvatore Masiello, a été transporté à l'hôpital dans un état ​​critique et est mort peu de temps après.
Il semble que Masiello avait eu des antécédents pour vol qualifié, il semble qu'il n'avait aucun lien avec le crime organisé.
 
-Le 09/10/12, une nouvelle embuscade à Secondigliano où un homme a été tué et un autre grièvement blessé. Salvatore Barbato, 27 ans a reçu une douzaine de balles de calibre 9mm et n'en a pas réchappé. Le deuxième homme, Luigi Russo, 42 ans, a été hospitalisé à l'Hôpital Cardarelli dans un état ​​grave.
Encore des règlements de comptes dans le cadre de la guerre sécessionistes - Girati pour le contrôle des points de vente de drogue de Scampia et Secondigliano.
Un autre assassinat a eu lieu quelques heures avant, Mario Perrotta , 27 ans, a été tué par balles dans un garage de la Marianella, également dans le nord de Naples, dans la zone située entre Chiaiano et Scampia.
 
 
Une nouvelle bavure le 15/10/12 à Naples dans le quartier Marianella, Pasquale Romano, 30 ans est tombé sous les balles camorristes, il se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment, la cible des assassins un homme connu des services de police Domenico Gargiulo, lui s'en sort indemne. Cette bavure mafieuse à entrainé une vaste opération policière contre 5 fugitifs dont trois seront arrêtés 1 mois plus tard. (Guarino un des jeunes leaders Girati fait partie du lot mais il ne sera pas inculpé du meurtre car Gargiulo fait partie de sa bande et Salvatore Baldassarre 30 ans qui est accusé, lui, d'être l'auteur des coups de feu.) Cette bavure des tueurs camorristes va entraîner comme à chaque fois une vague d'indignations dans toute l'Italie et va accélérer les arrestations de leaders des deux camps. Néanmoins Naples n'en a pas fini totalement avec les meurtres entre clans.
 
La preuve, un nouvel assassinat le 23/10/12 à Secondigliano, où Gennaro Spina, 26 ans,  a été accueilli par une grêle de balles qui ne lui laissé aucune chance. Il est arrivé vers 15h30 dans la Via Stelvio: la victime venait de garer sa voiture quand les hommes armés qui l'attendaient, entrèrent en action et tirèrent au moins quatre coups de feu. Spina, semblait être un élément du groupe des Girati.
 
-Le 03/11/12
Une autre embuscade à Naples. Antonio Cecere, 34 ans, a été tué hier à Vico dei Monti, à quelques pas de sa maison, atteints par plusieurs coups de feu tirés par une ou deux personnes qui sont arrivés à bord d'un scooter.
Les tueurs, comme cela arrive souvent dans ces cas, ont réussi à disparaître sans laisser de trace.
 
-Le 07/11/12
Raid de l'Anti-mafia dans la nuit à Torre del Greco et Naples, où 48 personnes ont été arrêtées par la police. Des personnes appartenant au clan Falanga, Di Gioia, et d'un groupe dissident de celui-ci, et le clan Amato-Pagano de Secondigliano.
Les accusations portées contre les personnes arrêtées sont les suivants: association avec la mafia, assassinats, complot pour trafic et trafic de drogue et extorsion de fonds. La drogue venait d'Espagne et le trafic a été contrôlée par les femmes des membres de la Camorra en prison, les épouses et petites amies des patrons et des membres aidaient également en cachant des armes et du fonds commun.
Les chercheurs ont tenté d'en savoir plus sur les liens entre les clans de Torre del Greco et les Amato-Pagano. Ceux-ci ont été favorisé par la médiation du clan Bastone de Scampia. Parmi les personnes arrêtées dans l'opération de la nuit dernière il y a aussi, les responsables de l'assassinat de Gaetano Di Gioia, considéré comme le patron éponyme du clan de Torre Del Greco tué dans une embuscade en 2009.
Au cours des inspections ont également été trouvés 8 pitbull doberman rottweiler et un bull mastiff utilisés comme chiens de combat avec les blessures des dernières "rencontres" toujours évidentes.
 
-Le 09/11/12
Un guet-apens à Naples. La victime est Ciro Esposito, 49 ans, tué vers 19h00 dans Secondigliano Via Monte Tifata. L'homme aurait tenté de trouver refuge dans un bar, mais les tueurs l'ont poursuivi et abattu avec cinq coups de feu, dont trois dans la tête.
Il Matino rappelle que la zone de l'attaque est considérée comme un quartier contrôlé par les Girati via Vanella Grassi. Les policiers pensent que l'assassinat d'Esposito peut être considéré dans le contexte de la querelle qui ensanglantent la région au nord de Naples, même si la victime n'était pas un élément important du clan.
 
-Le 04/12/12
Les carabiniers ont interpellé 7 personnes, membres du clan Ascione-Papale, actif à Ercolano (sud de Naples, au pied du Vésuve). Les camorristes sont accusés d’association mafieuse, extorsion, vol et violences. L’enquête a souligné le rôle important d’une femme de 28 ans, qui a succédé à son mari, régent du clan arrêté en 2010. Elle s’occupait notamment de la gestion des activités illicites et du soutien aux détenus. Mais elle avait été « destituée » et agressée physiquement par les hommes du clan qui avaient découvert qu’elle avait une relation extraconjugale. Des biens estimés à 5 millions d’euros ont aussi été saisis.
 
-Le 05/12/12
C’est en allant chercher son fils à l’école que Luigi Lucenti, 50 ans, a été tué par deux hommes en scooter. La victime a été abattu à l’entrée de l’école maternelle mais aucun enfant n’a vu la scène, étant occupés à répéter les chants de Noël. Lucenti était considéré comme un des responsables du trafic de drogue dans le quartier Scampia de Naples pour le compte du clan Abbinante. Il s’agirait d’un nouvel épisode de la guerre entre clans camorristes pour le contrôle du trafic de stupéfiants dans cette zone.
 
-Le 16/12/12
Les tueurs encore au travail à Naples, un autre assassinat au sein de la Camorra cette année. Un jeune homme de 24 ans, connu pour infractions relatives aux drogues et contre les biens, a été abattu la nuit dernière dans un centre de paris, dans le quartier de Soccavo.
Ce jeune, était le fils d'Alfredo Vigilia, qui a été arrêté en Août, considéré par les enquêteurs comme un élément important du clan camorriste Grimaldi, engagé dans le trafic de drogue et la manipulation des témoins gênants pour les processus et les actifs principalement dans la zone de Soccavo.
Le jeune homme a été tué vers une heure du matin, avec au moins deux balles dans la tête tirée par un commando d'un nombre indéterminé d'assassins. Quelques heures plus tard, non loin de la scène du crime, les enquêteurs ont trouvé une voiture, une Fiat Uno, qui a été partiellement détruit par un incendie.
   
A ce moment là du conflit la police notent des faits inquiétants, comme l'utilisation de plus en plus massive de bombes de fabrication Ceka, une de ses bombes qui explosa à Scampia va blesser deux enfants de 9 et 13 ans. Selon la police ces bombes participent à la stratégie de tension entre les protagonnistes afin d'essayer de prouver sa détermination en imaginant que celle-ci seule fera fuire l'ennemi.
 
Mais la fin d'année (doit on y voir un timing particulier?) va connaître l'épilogue à cette guerre ouverte.
 
-Le 26/12/12
Huit personnes, qui auraient été affiliés au clan Di Lauro et des Girati, se sont retrouvés avec des menottes hier sur des accusations d'implication dans l'assassinat d'Antonello Faiello, considéré comme appartenant au clan Di Lauro et libéré de prison peu de temps avant. Lors de l'attaque, qui a eu lieu dans le quartier de Secondigliano.
Selon les enquêtes coordonnées par l'anti-mafia de Naples les personnes arrêtés feraient partie du commando qui a tué Faiello, provoquant la rupture et la séparation qui en résulte entre les clans de la Amato-Pagano et d'Abete-Abbinante-Noturno.
Trois personnes étaient déjà détenues : Rosario Guarino 29 ans, patron présumé des Girati Via Vanella Grassi, Fabio Magnetti, 23 ans, et Giuseppe Magnetti, 40. Les autres personnes arrêtées sont Gennaro Lucarelli, 35 ans, Umberto Accurso, 20; Joanderson Monaco, 27 ans, Luigi De Lucia, 27 ans, et Raffaele Musolino, 30.
 
-Le 27/12/12
La police italienne a interpellé Antonio Leonardi, 52 ans, considéré comme un des chefs de la faction des ennemi des Girati de la Camorra. Il a lancé la guerre contre les factions « sécessionniste » et « espagnole » (du Quartiere Spagnoli les Amato-Pagano) les "Girati via Vanella Grassi" pour le contrôle du trafic de stupéfiants dans les quartiers Scampia et Secondigliano de Naples. Il était déjà connu pour trafic international de stupéfiants. C'est depuis plus de 10 ans que Leonardi est une des figures du trafic à Secondigliano, il était fugitif depuis 1 an.
On aprend à ce moment là que le "coup"  des Girati était de soutenir le pouvoir du clan Di Lauro, dont Leonardi est proche depuis plusieurs années et est notamment un ami de longue date de Marco Di Lauro fils de Paolo di Lauro, le fondateur du clan. Cette arrestation a semble-il levé le voile sur l'identité et les raisons de la naissance des Girati. Un groupuscule donc visant à récupérer au nom de Marco Di Lauro le marché de la drogue des quartiers nord de naples. Avouez que l'ont était loin de cette hypothèse en ce début d'année 2012. Vu la manière dont les pistes ont été brouillés difficile de se retrouver dans ce micmac de morts d'alliances et de trahisons.
 
Naples n'en pas encore fini avec les règlements de comptes.
 
-Le 30/12/12
Un homme est mort et un autre a été grièvement blessé à la suite d'une embuscade dans le quartier Rione Sanita. Les homme tombés sous les coups des assassins s'appellaient Francesco Bara, 35 ans et Ciro Staterini, 28 ans, dont la vie ne serait plus en danger. les enquêteurs pensent qu'ils étaient affiliés avec le clan Lo Russo.
Dans une récente enquête sur les allégations de voies de blanchiment d'argent du clan Lo Russo appelée "anguilles dans Miano", a été impliqué aussi un ex haut gradé de la police à Naples,Vittorio Pisani.
 
 
En ce début d'année 2013 le 04/01, les carabiniers ont mené une opération contre le clan « Vanella Grassi » (ou clan des « girati »),36 personnes ont été arrêtées dont Ciro Cortese, 34 ans, un cadre du clan recherché depuis le 5 décembre dernier. Un nigérian, recherché depuis 2011 suite à une condamnation, a également été arrêté. Les personnes interpellées sont accusées de vol, extorsion et trafic de drogue. Des armes et des stupéfiants ont été saisis et un appartement utilisé pour couper et confectionner les doses de cocaïne a également été découvert.
Par ailleurs, la police a interpellé Antonino Mennetta, 28 ans, considéré comme le chef du clan des « girati ». Il a été arrêté avec deux complices dans une villa équipée d’un système de vidéosurveillance. Déjà arrêté en juillet dernier, il avait été remis en liberté faute de preuve. Depuis, un mandat d’arrêt avait été émis contre lui pour association mafieuse et homicide.
 
Le 12/01/13
Criblé de balles en plein jour, à quelques pas de sa maison.  Ciro Varello, 24 ans a été atteint de trois balles alors qu'il se trouvait à San Giovanni a Teduccio, dans le district oriental de Naples.
D'après le récit de témoins oculaires, il y avait deux hommes à bord d'un scooter, deux personnes qui avaient été vu discutant avec animation avec Varrello quelques instants avant la fusillade.
Un règlement de comptes lié au trafic de drogue dans l'est de Naples semble être la piste la plus fiable par les enquêteurs pour expliquer l'embuscade. Varrello avait déjà été visé par des tirs dans les jambes il y a deux ans, le 3 Février 2011. Puis il avait été blessé par balles alors qu'il se promenait en compagnie d'un ami à Teduccio Corso San Giovanni à Naples quelques mois plus tard.
 Malgré le soulagement soudain, il n'y avait rien à faire Varrello est décédé peu après son arrivée à l'hôpital Loreto Mare. 
 
-Le 23/01/13
Ciro Valda, 34 ans, a été abattu dans une embuscade dans le quartier de Bara , la partie orientale de la ville, près de son domicile. Le tueur a tiré plusieurs coups de feu, une balle l'a atteint à la tête
Valda était considéré comme un membre présumé du clan Cuccaro-Aprea et avait infractions relatives aux drogues et au recel. Il y a deux ans,il avait été arrêté pour la dernière fois, pour vente de drogue.
 
 
Ainsi va la vie criminelle à Naples, un éternel recommencement, cette nouvelle faide de Scampia aura tué presque une trentaine de personne et en aura ramené plus du double en prison.  Pour la police cette faide est terminée...pour le moment...

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Camorra
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages