Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 13:09

A la radio puis dans une tribune dans le journal « Le Monde » Pierre Bergé ne mâche pas ses mots quitte à « frôler » parfois le pamphlet.

Le président du Sidaction s'élève contre les "produits financiers" de l'association caritative pour les myopathes. "Les donateurs doivent savoir que l'argent qu'ils vont donner ne va pas être utilisé tout de suite", a-t-il soutenu.

 

 

Pierre Bergé, l'homme d'affaires et président du Sidaction, a réitéré ses affirmations hier, sur l'utilisation des dons du Téléthon dont une trop grande part n'est pas utilisée "tout de suite", mais donne lieu, selon lui, à des "produits financiers". Pierre Bergé reproche à l'Association française contre les myopathies (AFM) de ne pas utiliser "tout de suite" les plus de 100 millions d'euros du Téléthon.
"C'est étrange que cette association caritative ait, par exemple, 7 millions d'euros de produits financiers", et "200 millions d'euros placés", a-t-il affirmé sur Europe 1. Il a également fait état de "150 millions d'euros de réserves en tous genres", y compris des participations dans des entreprises.
Mardi, Pierre Bergé avait signé une tribune dans le Monde, avec Line Renaud et le directeur général de Sidaction. Il y avait aussi une nouvelle idée : la mise en commun des dons destinés à aider la recherche.

"Où est la notion d'urgence, qui fait le moteur des émissions du Téléthon ?", s'interroge Pierre Bergé. Selon lui, les donateurs doivent savoir "que l'argent qu'ils vont donner ne va pas être utilisé tout de suite".
"Je ne suis pas là pour détruire le Téléthon", a-t-il indiqué.

On est heureux de l’apprendre, on aurait pu penser le contraire au vu du ton et des propos tenus que tout à chacun pouvait trouver assez méprisant. A l’heure ou il faut une main dans la surface de réparation lors d’un match de qualification pour la coupe du monde pour entamer des débats (pour la majorité totalement dénué de sens et de contenu comme l’émission de Durand hier soir) sur l’arbitrage.  Il faut utiliser ce genre de procédé pour débattre du Téléthon ou des dons aux associations caritatives en France ?  Pierre Bergé aurait il suscité un tell « buzz » avec des propos différents ? Une colère plus dissimulée ? Une indignation plus appropriée ?  On ne le saura jamais vraiment objectivement si c’est plus le fond ou la forme qu’on lui reproche.

 

"Ces propos je les tiens depuis plusieurs années, je ne sais pas pourquoi tout à coup ça a déclenché une espèce de tsunami", a-t-il relevé, se disant surpris de la polémique.

Faussement surpris aussi peut être, certaiens attaques étaient clairement là pour provoquer une réaction.

"Les organisateurs du Téléthon ont trop d'argent, ils achètent des immeubles", avait-il avancé. Une accusation de placement financier dans l'immobilier immédiatement démentie par la présidente de l'AFM, Laurence Tiennot-Herment. "L'AFM ne fait évidemment aucun placement financier dans l'immobilier. Par contre, nous engageons des moyens financiers parfois dans de la construction et dans du bâtiment", a-t-elle précisé sur France Inter, ajoutant que c'était "forcément toujours en lien avec nos missions sociales, guérir et aider".
Pierre Bergé a accusé le Téléthon de "cannibaliser la générosité publique", réaffirmant sa volonté de voir cet argent mis "dans un pot commun" au bénéfice notamment des malades du sida. Le Sidaction collecte chaque année quelque 7 millions d'euros, loin des 105 millions réunis par le Téléthon en 2008. Il faut savoir aussi que le Téléthon ne représente que 3% des dons en France, il s’agit aussi de le rappeler.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages