Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 11:31

Le député socialiste de Corrèze François Hollande a réaffirmé mardi que les électeurs de gauche en Languedoc-Roussillon n'avaient "pas d'autres formes de faire barrage" à la droite que de voter pour Georges Frêche. Quelle misère non ?!

 

Et en plus tout le monde le sentait venir, déjà la victoire (pas encore effective bien sur) presque sans appel de Georges Frêche mai aussi la volte face des dirigeants du PS (Hollande, Moscovici not.). Pour faire barrage à la droite il faut voter pour un homme à l’idéologie douteuse juste parce qu’il a une carte du PS, le « partisanisme » a encore de beaux jours devant lui en somme. Le simple fait d’être encarté PS fait de vous un barrage pour l’idéologie adverses, non mais ce n’est plus de la naïveté c’est de la bêtise pure et dure.

 

"Au soir du premier tour, les listes Mandroux, Europe Ecologie, Front de gauche, ont été écartées. Qu'est-ce qu'il reste? Une liste de droite (...), une liste d'extrême droite et la liste Georges Frêche", a-t-il rappelé sur LCI. "Et comme la décision a été prise de faire barrage, je ne connais pas d'autres formes de faire barrage que, finalement, de prendre l'un des bulletins et d'empêcher les autres."

Le souci c’est qu’il a mal compté il n’y a pas deux listes de droites et une liste de gauche mais bien trois listes de droite !

 

La liste de Georges Frêche est arrivée dimanche en tête du premier tour des élections régionales en Languedoc-Roussillon avec 34,28% des voix, devant le candidat de l'UMP Raymond Couderc (19,63%) et la candidate du FN France Jamet (12,67%). La candidate officielle du PS Hélène Mandroux a pour sa part recueilli 7,74% des suffrages.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Desmoulins - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog à part
  • : Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!
  • Contact

Recherche

Pages